Lance Stroll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lance Stroll
Description de cette image, également commentée ci-après
Lance Stroll en 2017.
Biographie
Date de naissance (19 ans)
Lieu de naissance Montréal (Québec)
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Site web www.lancestroll.com
Carrière
Années d'activité Depuis 2014
Qualité Pilote automobile
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Williams Martini Racing (2017-)
Statistiques
Numéro permanent 18
Nombre de courses 27
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0
Podiums 1
Victoires 0

Lance Stroll, né le à Montréal, est un pilote automobile canadien. Vainqueur du championnat d'Europe de Formule 3 en 2016, il fait ses débuts en Formule 1 l'année suivante chez Williams F1 Team.

Il devient, à 18 ans, 4 mois et 26 jours, le second plus jeune pilote à prendre le départ d'un Grand prix après Max Verstappen et obtient son premier podium lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2017, grâce à une troisième place. Il est le plus jeune pilote de Formule 1 à partir en première ligne, à 18 ans, 10 mois et 5 jours au Grand Prix d'Italie 2017. Il est l'unique pilote n'appartenant pas à Mercedes, Ferrari et Red Bull à monter sur un podium au cours de la saison 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts en sport automobile[modifier | modifier le code]

Fils du milliardaire Lawrence Stroll (en), propriétaire du circuit Mont-Tremblant, Lance Stroll remporte de nombreux titres en karting jusqu'en 2013. Il est intégré à la Ferrari Driver Academy à l'âge de neuf ans[1].

Il passe à la monoplace en 2014 en rejoignant le championnat d'Italie de Formule 4[2]. Dès sa première saison, à quinze ans, il est sacré champion après avoir dominé ses rivaux grâce à ses dix victoires en dix-sept courses[3].

L'année suivante, il est promu en Formule 3 européenne avec Prema Powerteam[4],[5]. Avant que le championnat ne débute, il remporte pendant l'hiver le Toyota Racing Series et le Grand Prix de Nouvelle-Zélande[6]. Malgré des bonnes performances, il est impliqué dans de multiples accidents, étant même banni d'une course[7],[8]. En deuxième moitié de saison il « se calme » en piste et se montre de plus en plus fréquemment aux avant-postes[9]. Il remporte sa première victoire en fin de saison sur le Hockenheimring et se classe cinquième du championnat d'Europe de Formule 3[10],[11],[12].

En 2016, Lance Stroll est confirmé chez Prema Powerteam avec pour objectif avoué le titre en Formule 3 européenne[13]. Après plusieurs années chez Ferrari, il devient membre du programme de jeunes pilotes et pilote de développement de Williams F1 Team[14],[15]. Il participe à sa première course d'endurance avec les 24 Heures de Daytona, où il termine cinquième, aux côtés de Brendon Hartley, Alexander Wurz et Andy Priaulx[16]. Stroll domine très largement la Formule 3 européenne avec quatorze victoires en trente courses, presque 200 points d'avance sur son proche poursuivant, pour être sacré champion d'Europe de Formule 3 ; il succède à Esteban Ocon, unique pilote champion d'Europe de Formule 3 passé en Formule 1[17],[18].

2017 : début en Formule 1 avec Williams[modifier | modifier le code]

Lance Stroll durant les tests à Barcelone en février 2017.

Lors d'une conférence de presse à Grove, l'écurie britannique Williams F1 Team annonce la titularisation de Lance Stroll aux côtés de Felipe Massa pour la saison 2017[19].

À Melbourne, lors du Grand Prix inaugural, Stroll connaît un weekend difficile : il tape le mur le vendredi et casse sa boîte de vitesses, ce qui provoque son recul de cinq places sur la grille de départ. En course, victime de ses freins, il abandonne en fin d'épreuve. Au Grand Prix de Chine, pour la première fois de la saison, il atteint la phase finale des qualifications et se classe dixième sur la grille de départ. Le lendemain, il abandonne dès le premier tour à cause d'un contact avec Sergio Pérez. Une semaine plus tard, à Bahreïn, il est percuté par Carlos Sainz Jr. et provoque leur double abandon. Lors du Grand Prix de Russie, il voit l'arrivée pour la première fois de la saison au douzième rang. Il se classe dix-huitième en Espagne puis est rapidement éliminé sur un problème de freins à Monaco.

Pour son Grand Prix national, qualifié en fond de grille, Stroll adopte une stratégie de course agressive et marque ses premiers points en terminant neuvième. En Azerbaïdjan, il se qualifie à la huitième place sur la grille. Au terme d'une course agrémentée d'incidents et de rebondissements, il obtient le premier podium de sa carrière derrière Daniel Ricciardo et Valtteri Bottas qui le double dans la dernière ligne droite du dernier tour en dépit des efforts du Canadien. Lors du Grand Prix d'Autriche, il marque un nouveau point en terminant dixième alors qu'il débute la course en fond de grille, à la dix-huitième place. Il s'ensuit trois courses où il finit hors des points avec une seizième place en Grande-Bretagne, une quatorzième place en Hongrie et une arrivée à la porte des points au Grand Prix de Belgique.

À l'occasion du Grand Prix d'Italie, Lance Stroll, auteur du quatrième temps lors d'une séance de qualifications disputée sous la pluie, profite des pénalisations infligées à Daniel Ricciardo et Max Verstappen pour s'élancer, pour la première fois de sa carrière, en première ligne[20]. Il devient le plus jeune pilote de Formule 1 à se qualifier sur la première ligne de la grille de départ d'un Grand Prix en battant de 23 jours le précédent record qui appartenait à Max Verstappen[21],[22]. Le lendemain, il franchit la ligne d'arrivée septième. Pour sa première saison dans la discipline, il se classe douzième du championnat avec 40 points.

Résultats en Formules de promotion[modifier | modifier le code]

Résultats dans les formules de promotion
Saison Championnat Écurie Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points inscrits Classement
2014 Championnat d'Italie de Formule 4 Prema Powerteam 17 10 10 10 14 331 Champion
Florida Winter Series - 10 0 1 0 2 - -
2015 Toyota Racing Series M2 Competition 16 4 0 2 10 906 Champion
Championnat d'Europe de Formule 3 Prema Powerteam 32 1 0 0 6 231 5e
2016 Championnat d'Europe de Formule 3 Prema Powerteam 30 14 14 13 20 507 Champion

Résultats en Endurance[modifier | modifier le code]

Résultats aux 24 Heures de Daytona
Saison Championnat ou course Écurie Châssis Moteur Pneus Tours Classement
2016 24 Heures de Daytona Drapeau : États-Unis Ford-Chip Ganassi Racing Riley MkXXVI Ford EcoBoost 3,5 L Turbo V6 Continental 725
5e

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Pole positions Victoires Podiums Abandons Meilleurs tours Points inscrits Classement
2017 Williams Martini Racing Williams FW40 Mercedes V6 turbo Pirelli 20 0 0 1 5 0 40 12e
2018 Williams Martini Racing Williams FW41 Mercedes V6 turbo Pirelli 7 0 0 0 1 0 4 16e
Total 27 0 0 1 6 0 44
Résultats détaillés des saisons de Lance Stroll en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Classement Points
inscrits
2017 Drapeau : Royaume-Uni Williams Martini Racing Williams FW40 Mercedes V6 turbo M08 EQ Power+ P AUS
Abd.
CHN
Abd.
BHR
Abd.
RUS
11e
ESP
16e
MON
14e*
CAN
9e
AZE
3e
AUT
10e
GBR
16e
HON
14e
BEL
11e
ITA
7e
SIN
8e
MAL
8e
JPN
Abd.
USA
11e
MEX
6e
BRE
16e
ABU
18e
12e 40
2018 Drapeau : Royaume-Uni Williams Martini Racing Williams FW41 Mercedes V6 turbo P AUS
14e
BAH
14e
CHI
14e
AZE
8e
ESP
11e
MON
17e
CAN
Abd.
FRA AUT GBR ALL HON BEL ITA SIN RUS JPN USA MEX BRE ABU 16e 4

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Van Vliet, « Qui est Lawrence Stroll ? », sur f1i.fr, (consulté le 26 juillet 2016)
  2. (en) René Fagnan, « Canadian Lance Stroll to contest Formula 4 championship in 2014 », sur auto123.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  3. Louis Butcher, « À 15 ans, le Montréalais Lance Stroll s’impose dès sa première année en monoplace », sur journaldemontreal.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  4. (en) Marcus Simmons, « Ferrari junior Lance Stroll tipped for Formula 3 in 2015 », sur autosport.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  5. « Ferrari Driver Academy : Stroll logiquement promu en F3 », sur motorsport.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  6. « Lance Stroll remporte le Grand Prix de Nouvelle-Zélande », sur motorsport.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  7. Benjamin Vinel, « Les pilotes de F3 Europe toujours aussi dangereux? », sur motorsport.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  8. Benjamin Vinel, « Lance Stroll - Mon exclusion, je l'ai bien méritée! », sur motorsport.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  9. Benjamin Vinel, « Après plusieurs crashs, Lance Stroll s'est "calmé" », sur motorsport.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  10. Fabien Gaillard, « Course 1 - Stroll contient Dennis et s'impose à Hockenheim », sur motorsport.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  11. (en) « FIA Formula 3 European Championship 2015 standings » (consulté le 26 juillet 2016)
  12. Jamie Klein, « Lance Stroll, cinquième de F3 Europe à seize ans », sur motorsport.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  13. Benjamin Vinel, « Lance Stroll reste chez Prema et vise le titre 2016 », sur motorsport.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  14. Benjamin Vinel, « Lance Stroll rejoint le programme de jeunes pilotes Williams », sur motorsport.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  15. (en) Andrew Benson, « Lance Stroll to test for Williams in 2016 », sur bbc.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  16. Emmanuel Rolland, « Des débuts remarqués en endurance pour Lance Stroll », sur motorsport.com, (consulté le 26 juillet 2016)
  17. Benjamin Vinel, « Lance Stroll sacré champion de F3 Europe ! », sur motorsport.com, (consulté le 19 octobre 2016)
  18. Benjamin Vinel, « Le tableau d'honneur de la F3 Europe 2016 », sur motorsport.com, (consulté le 19 octobre 2016)
  19. (en) « WILLIAMS MARTINI RACING | Williams Confirms Driver Line Up for the 2017 Season », sur www.williamsf1.com (consulté le 3 novembre 2016)
  20. Fabien Gaillard, « Sur la première ligne, Stroll va "prier pour la pluie" », sur fr.motorsport.com, (consulté le 2 septembre 2017).
  21. Alexandre Geoffrion-McInnis, « Lance Stroll écrit une autre page d'histoire au Grand Prix d'Italie », sur ledevoir.com, (consulté le 2 septembre 2017).
  22. Grégory Demoen, « Stroll entre dans l'histoire. », sur f1i.fr, (consulté le 1er septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]