Garnay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Garnay
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Dreux
Canton Dreux-1
Intercommunalité Agglo du Pays de Dreux
Maire
Mandat
Michel Moreau
2014-2020
Code postal 28500
Code commune 28171
Démographie
Gentilé Garnetais
Population
municipale
873 hab. (2015 en diminution de 4,17 % par rapport à 2010)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 21″ nord, 1° 20′ 18″ est
Altitude 118 m
Min. 94 m
Max. 144 m
Superficie 14,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Garnay

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Garnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Garnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Garnay
Liens
Site web http://www.garnay.fr/

Garnay est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir, en région Centre-Val de Loire. C'est une commune rurale et résidentielle de la périphérie de Dreux, située à environ 90 kilomètres à l'ouest de Paris.

Ses habitants s'appellent les Garnetais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune de Garnay se trouve dans la vallée de la Blaise, dans le nord du département d'Eure-et-Loir, à 4,5 kilomètres au sud de Dreux et à 34 kilomètres au nord-ouest de Chartres, chef-lieu du département. Elle est limitrophe de Vernouillet au nord, Tréon au sud, Allainville et Garancières-en-Drouais à l'ouest et de Marville-Moutiers-Brûlé à l'est.

Le village se trouve au fond de la vallée de la Blaise, tandis que le territoire communal s'étend de part et d'autre sur les plateaux environnants. Les versants est et ouest sont fortement boisés.

Carte de la commune de Garnay.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Garnay
Allainville Vernouillet
Garancières-en-Drouais Garnay Marville-Moutiers-Brûlé
Tréon

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est irriguée par la Blaise, affluent de l'Eure qu'elle rejoint quelques kilomètres plus au nord, immédiatement en aval de Dreux. Dans la traversée de la commune, cette petite rivière coule selon une orientation sud-nord, le plus souvent au pied du versant est de la vallée. Diverses dérivations, qui alimentaient autrefois des moulins, s'en détachent, notamment le « ruisseau du Trou à l'Âne » qui rejoint le cours principal dans le territoire de Vernouillet.

Garnay a bénéficié de 1974 à 2003 d'une station hydrologique sur la Blaise : le débit moyen annuel ou module, observé durant une période de 30 ans (de 1974 à 2003), est de 1,96 m3/s, soit 1 960 litres par seconde. La hauteur maximale instantanée, relevée à Garnay le , est de 2,55 m[1].

Communications[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la route départementale 928 qui relie Dreux à Châteauneuf-en-Thymerais et rejoint ensuite la nationale 23 en direction du Mans. Cette route suit le bord du plateau dans la partie est de la commune. Une route vicinale relie le centre du village à Vernouillet en suivant le fond de la vallée.

La ligne de Chartres à Dreux à voie unique, fermée au trafic voyageurs, suit la D 928. Elle a relié par chemin de fer Dreux à Chartres de 1873 à 1971. La gare la plus proche est celle de Dreux, desservie notamment par les trains du réseau Montparnasse du Transilien.

La commune est traversée par un sentier de grande randonnée, le GR 351, qui suit en partie les berges de la Blaise. Ce sentier relie Senonches à Dreux par cette vallée[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Une rue du village.
  • Des vestiges de l'époque romaine ont été retrouvés dans la commune.
  • Dans les années 1970, un lotissement d'une centaine de pavillons a été construit près du centre du village.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires à partir de 1945
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1965 Maurice Baubion    
1965 1971 Maurice Beaublon    
1971 1983 Pierre Tissot    
1983 2008 Alain Beaufour    
2008 2014 Alain Badets    
2014 en cours Michel Moreau   Retraité

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2015, la commune comptait 873 habitants[Note 1], en diminution de 4,17 % par rapport à 2010 (Eure-et-Loir : +1,19 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
555 617 640 601 640 639 595 599 583
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
562 535 517 570 501 480 474 487 459
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
408 433 399 407 395 409 373 360 383
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
416 363 566 975 1 059 972 934 911 873
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,7 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (21,3 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 16,3 %, 15 à 29 ans = 17 %, 30 à 44 ans = 16,6 %, 45 à 59 ans = 32,3 %, plus de 60 ans = 17,9 %) ;
  • 50,2 % de femmes (0 à 14 ans = 16 %, 15 à 29 ans = 15,8 %, 30 à 44 ans = 16,6 %, 45 à 59 ans = 34,1 %, plus de 60 ans = 17,5 %).
Pyramide des âges à Garnay en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
1,3 
3,9 
75 à 89 ans
5,3 
13,8 
60 à 74 ans
10,9 
32,3 
45 à 59 ans
34,1 
16,6 
30 à 44 ans
16,6 
17,0 
15 à 29 ans
15,8 
16,3 
0 à 14 ans
16,0 
Pyramide des âges du département d'Eure-et-Loir en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,2 
6,3 
75 à 89 ans
9,1 
12,4 
60 à 74 ans
13,1 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
21,1 
30 à 44 ans
20,3 
18,2 
15 à 29 ans
17,0 
20,4 
0 à 14 ans
18,6 

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Agriculture ;
  • Silo de Garnay, desservi par un embranchement privé de la ligne de Chartres à Dreux. Précédemment géré par la Coopérative agricole de la région drouaise (CARD), il est en 2015 la propriété du groupe Interface Céréales, issu de la CARD[9] ;
  • Zone d'activité de la Tisonnière.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]