Saulnières (Eure-et-Loir)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saulnières.

Saulnières
Saulnières (Eure-et-Loir)
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Dreux
Canton Dreux-1
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays de Dreux
Maire
Mandat
Christian Albert
2014-2020
Code postal 28500
Code commune 28369
Démographie
Population
municipale
694 hab. (2016 en augmentation de 9,64 % par rapport à 2011)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 39′ 39″ nord, 1° 16′ 23″ est
Altitude Min. 116 m
Max. 169 m
Superficie 10,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Saulnières

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Saulnières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saulnières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saulnières
Liens
Site web http://www.saulnieres28.fr/

Saulnières est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saulnières
Châtaincourt Garancières-en-Drouais Crécy-Couvé
Fontaine-les-Ribouts Saulnières Aunay-sous-Crécy
Saint-Jean-de-Rebervilliers Saint-Jean-de-Rebervilliers Le Boullay-les-Deux-Églises

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Morvillette ;
  • Les Bretonnières ;
  • Majainville.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la rivière la Blaise, affluent en rive gauche de l'Eure, sous-affluent du fleuve la Seine. En amont, La Blaise provient de Fontaine-les-Ribouts, en aval, elle se dirige vers Crécy-Couvé au nord et Aunay-sous-Crécy au sud.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dans les cartulaire de Saint-Père, de Beaulieu et de Belhomert, la paroisse de Saulnières se trouve mentionnée dès la première moitié du XIIe siècle, sous les noms de Salnerie, Salinarie, Saunerie. Ces dénominations indiquent sa destination primitive : un bourg construit au milieu d'une saulnaie, ce qu'on appelle aujourd'hui une saussaie, c'est-à-dire un endroit planté de saules[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

De 1873 à 1971, la commune a été desservie par les trains de voyageurs circulant sur la ligne de Chartres à Dreux, les convois faisant halte à l'ancienne gare de Saulnières-Morvillette.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires à partir de 1945
Période Identité Étiquette Qualité
2001 En cours Christian Albert DVD Agriculteur retraité

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Le syndicat intercommunal de la vallée de la Blaise (SIVB) a entrepris plusieurs actions pour améliorer la continuité écologique de la Blaise[2], notamment la suppression du vannage de l'ancienne fonderie, fermée en 2002[3].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2016, la commune comptait 694 habitants[Note 1], en augmentation de 9,64 % par rapport à 2011 (Eure-et-Loir : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
290314360310426392357356396
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
375357363321359355352327352
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
378404442400407414413386401
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
389357371475469538588595643
2016 - - - - - - - -
694--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Pont de la Bellassière[modifier | modifier le code]

 Inscrit MH (1993)[8].

Article détaillé : Pont de la Bellassière.

Église Saint-Pierre[9][modifier | modifier le code]

Autres lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La mairie ;
  • Le kiosque à musique ;
  • Le monument aux morts.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Pepy (1958-), l'actuel PDG de la SNCF, passait ses week-ends d'enfance dans une propriété familiale de Saulnières[10].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach de Crécy-Couvé et Saulnières, année 1905, notice rédigée par Paul Richard, curé de Crécy-Couvé et desservant de Saulnières, consultable à la médiathèque de Chartres sous la cote JUSS R. 556/17
  2. Pierre Fetter et Anthony Vierron federationpeche28@gmail.com, « La continuité écologique pour les milieux aquatiques d'Eure-et-Loir pose question », sur http://www.lechorepublicain.fr,
  3. Pascale Rouchaud, « La Blaise retrouve sa force à Saulnières », sur http://www.lechorepublicain.fr,
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. « Pont de la Bellassière, œuvre sur plusieurs communes : Crécy-Couvé », notice no PA00125355, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Saulnières – Église Saint-Pierre », sur http://sauvegardeartfrancais.fr/ (consulté le 20 décembre 2016)
  10. http://www.capital.fr/enquetes/hommes-et-affaires/les-petits-secrets-de-guillaume-pepy-nouveau-president-de-la-sncf-390779