Robert de Courtenay-Champignelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robert de Courtenay-Champignelles
Fonction
Archevêque
Biographie
Naissance
Décès
Activité
PrélatVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
William de Courtenay, Seigneur de Champignelles (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Margaret de Châlon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Robert de Courtenay, né en 1251, mort en 1324, archevêque de Reims (1299-1324), était le fils de Guillaume Ier de Courtenay, seigneur de Champignelles, et de Marguerite de Bourgogne ; et petit-fils de Robert Ier de Courtenay-Champignelles, seigneur de Champignelles, et de Mahaut de Mehun-sur-Yèvre par son père, et de Jean Ier, comte de Bourgogne et de Mahaut de Bourgogne par sa mère.

L'archevêque couronnant Philippe le Long.

Par son arrière-grand-père Pierre Ier de Courtenay, il est membre d'une branche cadette des Capétiens, dont il devient le chef à l'extinction de la branche aînée en 1283.

Il devint en 1299 archevêque de Reims et, à ce titre, sacra roi trois de ses cousins : Louis X le Hutin, Philippe V le Long et Charles IV le Bel.

En octobre 1315, il préside, avec ses suffragants le concile de Senlis. Le roi Louis X le Hutin (1289-1316), qui régna de 1314 à 1316, avait destitué Pierre de Latilly (?-1328), chancelier et évêque de Châlons-en-Champagne de 1313 à 1328, et l'avait fait emprisonner comme suspect d'avoir procuré la mort du roi Philippe le Bel et de l'évêque son prédécesseur: Jean de Châteauvillain en fonction de 1284 à 1312. Pierre de Latilly demanda au concile de Senlis, avant toutes choses, la liberté de sa personne, ainsi que la restitution des ses biens, ce qui lui fut accordé. Il demanda ensuite l'information des faits, raison pour laquelle on prorogea le concile[1].

Il excommunia aussi le comte de Flandre Robert III de Dampierre († 1322).

Son testament daté de 1314 le désigne comme chapelain de la Vierge[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Abbé, Jean-Joseph Expilly, Dictionnaire géographique, historique, politique des Gaules et de la France, Amsterdam et Paris, 1770, tome VI, p. 772.tome 6 (R-S).
  2. Seigneurs de Champignelles (Capétiens) sur le site Medieval Lands.