Jean de Montagu (archevêque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Montagu.

Jean de Montaigu, mort le à la bataille d'Azincourt, est un prélat français du XIVe siècle et du début du XVe. Il est le fils de Girard de Montagu, un des secrétaires du roi Charles V, et de Biette de Casinel, sœur de Ferry Cassinel, l'archevêque duc de Reims et pair de France. Un frère, appelé aussi Jean, est premier ministre du roi Charles VI. Un autre frère, Gérard, est évêque de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean est trésorier de l'église de Beauvais, conseiller au parlement de Paris, camérier du pape Clément VII et chanoine de Chartres. Il est fait évêque de Chartres en 1389.

Envoyé en Angleterre en 1399, comme ambassadeur de France, il y retourne en 1401, pour ramener en France la reine d'Angleterre. En 1399 il est nommé premier président de la chambre des comptes et, en 1405, il devient chancelier de France.

En 1406 Jean de Montagu est transféré au siège métropolitain de Sens par le pape Benoît XIII. Il préside en 1408 à l'assemblée générale du clergé de France à Paris, pour arriver à l'extinction du schisme.

Prélat guerrier, il soutient le parti du roi contre le duc de Bourgogne et périt en combattant les anglais à la bataille d'Azincourt en 1415.