Festival de Bobital

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Festival de Bobital
L'Armor à Sons
Image illustrative de l’article Festival de Bobital
Photo de l'édition 2010

Lieu Bobital Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 24′ 51″ nord, 2° 06′ 07″ ouest
Période Début juillet
Scènes 2
Capacité 10 500 places/jour

Plus de 21000 festivaliers pour l'édition 2018

Date de création 2009
Site web www.bobital-festival.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Festival de Bobital

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Festival de Bobital

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Festival de Bobital

Le Festival Bobital ou Festival l'Armor à Sons est un événement musical se déroulant depuis 2009 au parc du Louvre dans la commune de Bobital, à 5 km au sud-ouest de Dinan.

Descendant du Festival des Terre-Neuvas, alors deuxième festival musical de France[1] quant à la fréquentation (150 000 festivaliers en 2007), le festival met désormais en avant son côté festif et convivial en invitant des groupes français confirmés et connus pour leur potentiel à rassembler les festivaliers sur un site à taille humaine, mais également des artistes internationaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après une croissance exponentielle, le Festival des Terre-Neuvas qui s'est hissé au deuxième rang des festivals français avec notamment la venue de Scorpions, Tokio Hotel, Marilyn Manson ou encore des Sex Pistols a finalement disparu avec sa mise en liquidation en 2008 après onze ans d'existence, laissant un grand vide dans l'esprit des festivaliers. Néanmoins, c'était sans compter sur la toute nouvelle association Bowidel qui décide de reprendre en main les rênes du festival[2] rebaptisé Festival Bobital l’Armor à Sons.

En l'espace de seulement quatre mois, l'association prépare l'édition 2009, notamment avec le soutien du groupe Superbus qui se produit alors pour la troisième fois sur la scène du festival de Bobital. Le succès fut au rendez-vous : 8 000 festivaliers ont débarqué au Parc du Louvre pour soutenir le nouveau festival[3].

Les festivaliers sur scène avec No One Is Innocent en 2010

L'organisation du festival décide donc de reprogrammer l'événement l'année suivante, toujours sur une seule journée, le samedi 3 juillet 2010, où se sont produits 10 groupes[4]. Néanmoins, cette seconde édition n'eut pas le succès attendu par les organisateurs: seules 4 000 entrées payantes[5] ont alors été enregistrées. Cette baisse de fréquentation s'explique notamment par l'absence de tête d'affiche, et l'organisation de l'événement sur une journée unique.

En 2011, afin d'assurer une fréquentation correcte, le festival se déroule sur 2 jours les vendredi 1 et samedi 2 juillet. La programmation se veut toujours aussi familiale, mais cette fois ci, les têtes d'affiches sont présentes. Parmi les 14 artistes, Nolwenn Leroy, Sinsemilia ou Zaz ont fédéré le grand public tandis que des rockeurs provocateurs ont déchaîné les autres. Et le bilan est positif : 12 000 personnes sur les 2 jours.

Les éditions suivantes sont marquées par une hausse modérée mais continue de la fréquentation. Il y a ainsi eu environ 13 000 festivaliers en 2012 (dont 9 000 personnes le samedi), 13 500 en 2013, 14 000 en 2014 et 18 000 en 2015. En 2016, grâce à un temps estival et plusieurs têtes d'affiche (dont Mika et The Hives), le festival franchi la barre de 20 000 festivaliers. Le festival ouvre ses portes pour la première fois à guichet fermé cette année-là. Puis une seconde fois en 2017 avec 21 000 festivaliers.

En 2017, dans la continuité de ses valeurs, le festival offre pour la première année, aux écoles rurales du secteur, un spectacle destiné aux enfants et aux jeunes fragilisés. Au programme du Bobimôme : un spectacle gratuit proposé le jeudi avant le festival, combiné à une visite du site, une photo souvenir sur scène et un goûter. Ce projet s'intègre dans le projet "Vivre Ensemble".

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Depuis 2012, le festival intègre de manière concrète et innovante des jeunes, des populations en situation de handicap ou de différence, ainsi que des acteurs territoriaux à l’organisation du festival, avec comme seul mot d’ordre : « vivre ensemble ».

Depuis 2016, le festival accueil le Bo’Village, un espace aménagé comme un lieu de rencontre et d’animations. Il permet aux visiteurs et aux campeurs de passer un moment convivial en dehors des heures d’ouverture du festival. Depuis 2017, ce Bo'Village accueil également le Bobimôme.

Programmation[modifier | modifier le code]

Édition 2009[modifier | modifier le code]

8 500 festivaliers

Édition 2010[modifier | modifier le code]

Carmen Maria Vega lors de l'édition 2010 du festival.

5 000 festivaliers

Édition 2011[modifier | modifier le code]

12 000 festivaliers

Édition 2012[modifier | modifier le code]

12 500 festivaliers

Édition 2013[modifier | modifier le code]

13 500 festivaliers

Édition 2014[modifier | modifier le code]

14 000 festivaliers

Édition 2015[modifier | modifier le code]

18 000 festivaliers

Édition 2016[modifier | modifier le code]

20 000 festivaliers

Édition 2017[modifier | modifier le code]

21 000 festivaliers

Les 2 scènes du festival sur la plaine du Louvre en 2017

Édition 2018[modifier | modifier le code]

Édition 2019[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :