Elmer Food Beat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elmer Food Beat
Naissance
Nantes
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical rock
Instruments 2 guitares, basse, batterie
Années actives 1986-1993
et depuis 2006
Labels Off The Track, Les Amies d'Elmer, Note a Bene
Influences The Beatles, Ramones
Site officiel Elmer Food Beat.com
Composition du groupe
Membres Twistos, Manou, Vincent, Kalou, Grand Lolo
Anciens membres Pats, Alain, Kelu

Elmer Food Beat est un groupe de rock nantais aux textes égrillards et humoristiques, fondé en 1986. Son album 30 cm connaît un grand succès en 1990, avec des titres comme Daniela, La Caissière de chez Leclerc ou Le plastique c'est fantastique… Lors des Victoires de la musique 1991, Elmer Food Beat est désigné meilleur groupe de l'année. Après une période difficile, il se met en sommeil en 1993. Il prend un nouveau départ à la fin de l'année 2006.

Historique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Elmer Food Beat apparaît dans le courant du rock alternatif français des années 1980 (Bérurier noir, Ludwig von 88, Les Wampas, Tulaviok, Les Satellites, Les Garçons bouchers, Mano Negra[1], etc.) Il donne son premier concert le jour de la Fête de la musique, le , place de la Bourse, à Nantes[2]. Formé de Vincent (batterie), Pats (guitare), Twistos (guitare), Manou (chant) et Alain (basse), le groupe enchaîne durant l'été dans les bars de Piriac-sur-Mer[3]. C'est Alain qui trouve le nom du groupe, hommage à Elmer Fudd, le chasseur dans les dessins animés de Bugs Bunny et de Daffy Duck[2],[3],[4].

En 1988, Elmer Food Beat sort un Maxi 45 tours autoproduit comportant les premières versions de Daniela[5] et de La Caissière de chez Leclerc, ainsi que Est-ce que tu la sens ? et Roméo sur Juliette. Il se vend à 6 000 exemplaires dans les concerts et il est distribué par New Rose[3]. Pats devient sonorisateur. Kelu le remplace à la guitare et Kalou remplace Alain à la basse. Le groupe organise le premier de ses concerts caritatifs « Les Rockeurs ont du cœur »[6].

Le succès[modifier | modifier le code]

En décembre 1989, aux Trans Musicales de Rennes[3], les Elmer Food Beat rencontrent l'équipe du label Off The Track, qui va produire leurs trois premiers albums[7]. Le , sort le premier de ces albums, 30 cm. On y retrouve Daniela et La Caissière de chez Leclerc, accompagnées de nouveaux titres comme Couroucoucou roploplo, La Complainte du laboureur et Le plastique c'est fantastique… Le 20 octobre, Daniela entre dans le Top 50[8]. En décembre, Elmer Food Beat joue à guichets fermés à l'Olympia, où lui sont remis deux disques d'or (200 000 exemplaires vendus)[3].

Renforcé de Vanessa Paradis (chant, maracas et casquette Elmer Food Beat), le groupe interprète en direct Couroucoucou roploplo sur TF1 le 22 décembre, pour les 18 ans de la chanteuse[2]. Le , lors des Victoires de la musique, Elmer Food Beat est désigné meilleur groupe de l'année. Le 23 mars, Le plastique c'est fantastique entre à son tour dans le Top 50[9]. La chanson est adoptée par le ministère de la Santé pour une campagne en milieu étudiant recommandant le port du préservatif[10],[11]. L'album 30 cm se vend à plus de 650 000 exemplaires[3]. Le 12 juin, le groupe sort un deuxième album, Je vais encore dormir tout seul ce soir… Le 22 juin, la chanson titre s'installe dans le Top 50[12]. Le groupe donne 150 concerts par an, et commence à tourner à l'étranger[3].

Déclin et séparation[modifier | modifier le code]

Le , les Elmer Food Beat sortent leur troisième album, La vie n'est pas une opérette. Ils se produisent à Londres[3], et à New York, dans le mythique CBGB où ont joué les Ramones[13]. Mais le label Off The Track connaît des difficultés, puis l'album se vend moins bien que prévu et les concerts attirent moins de monde. Durant l'été 1993, les musiciens donnent les cinq derniers de leurs 500 concerts, et se séparent[3]. Certains tentent des carrières solo, sans grand succès[11].

Retour[modifier | modifier le code]

Les 21 et 22 décembre 2001, à l'Olympic de Nantes, à l'occasion des deux concerts anniversaire d'EV, le groupe se reforme[14]. Grand Lolo remplace le guitariste Kelu[3]. Elmer Food Beat donne alors, de temps à autre, quelques concerts de 20 ou 30 minutes[4]. Le véritable nouveau départ a lieu le , pour l'ouverture du Zénith de Nantes[15]. En 2007, le groupe se produit aux festivals de Bobital, de Poupet et Couvre-feu[3]. En 2009, il reprend les tournées[4].

En 2010, il sort 25 cm, qui comporte six titres et se vend dans les concerts, en CD et vinyle, à 1 500 exemplaires. Le , vient le quatrième album du groupe, Les Rois du bord de mer. Le cinquième album, À poil, les filles, sort le [16].

Style[modifier | modifier le code]

Elmer Food Beat doit son succès à des textes égrillards et pleins d'humour, soutenus par des musiques énergiques[17]. Le thème d'inspiration du groupe, de l'aveu de Manou, ce sont « les filles, les filles, les filles… Leurs fesses, leurs seins, leur bouche […] C'est français, on est dans la plus pure tradition française de la chanson grivoise […] On est bien conscients que ça ne vole pas très haut, mais les gens qui viennent à nos concerts s'amusent, c'est le plus important[11]. » Twistos affirme cependant n'avoir, en tant qu'auteur, « aucun cahier des charges. Il y a plein de chansons d'Elmer qui ne parlent pas de cul. Par contre, on ne chante pas de sujet politique. On est étiquetés « déconnade », et on aime bien[2]. »

Pour ce qui est de la musique, François-Xavier Gomez, de Libération, parle du groupe comme d'une « belle machine », d'un « vrai groupe de rock à guitares », dont la « science du refrain […] chatouille l'oreille » par « des harmonies vocales et d'imparables mélodies pop[18] ». Twistos reconnaît comme ascendants du groupe les Beatles et les Ramones. Sont citées également les influences d'Elvis Costello, de Cheap Trick, de Bijou, des Beach Boys et des Kinks[18].

Le chanteur Manou se signale par un style vestimentaire inattendu : casquette blanche de coureur cycliste à visière relevée, « marcel » blanc, caleçon blanc ou slip kangourou, chaussettes jaunes du FC Nantes[2], sandalettes de pêche à pied en plastique, épuisette.

Titres[modifier | modifier le code]

Parmi les chansons les plus connues, on peut citer Daniela (chanson due à Twistos), Couroucoucou Roploplo (due à Kelu), La Grosse Jocelyne (parodie[19]), L'Infirmière (Twistos), Le plastique c’est fantastique (Kelu) ou encore La Caissière de chez Leclerc (Kelu)[20]

Action caritative[modifier | modifier le code]

Les membres d'Elmer Food Beat sont à l'origine de la création en 1988 de l'association Les Rockeurs ont du cœur, qui recueille des jouets pour les enfants défavorisés[6].

Formation[modifier | modifier le code]

En janvier 2014[2], le groupe se compose de :

  • Twistos (Vincent Lemoine)[18] : guitare, voix
  • Manou Ramirez : chant, épuisette
  • Grand Lolo (Laurent Lachater) : guitare, voix
  • Vincent (Vincent Nogue) : batterie
  • Kalou (Pascal Ambroset) : guitare basse[21]

Dans les débuts, les textes sont écrits « par un peu tout le monde […] Ça s'est structuré quand il a fallu enregistrer les morceaux[2]. » En 2014, les chansons proviennent — paroles et musique — des deux guitaristes, Twistos et Grand Lolo[4] ; et de Luc Boisseau, dit Kelu[18], l'ancien guitariste, qui ne se produit plus sur scène avec le groupe, mais qui lui écrit toujours des chansons[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Elmer Food Beat (Maxi 45 tours : Daniela, Est-ce que tu la sens, La Caissière de chez Leclerc, Roméo sur Juliette)[22]
  • 1990 : 30 cm (LP)
  • 1991 : Je vais encore dormir tout seul ce soir… (LP)
  • 1992 : La vie n'est pas une opérette (CD)
  • 2010 : 25 cm (CD et vinyle, 6 titres)
  • 2013 : Les Rois du bord de mer (CD)[23]
  • 2016 : À poil les filles ! Car la vie est bien trop belle quand vous êtes…[16]

EP[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Daniela (Daniela version longue et version radio bipée, Est-ce que tu la sens ?)
  • 1991 : Je vais encore dormir tout seul ce soir… (Je vais encore dormir tout seul ce soir… et je vais encore le regretter, Véronique, Roland l'cradoss)[23]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Daniela (Daniela, À l'intérieur)
  • 1991 : Le plastique c'est fantastique (Le plastique c'est fantastique, Caroline)
  • 1991 : Je vais encore dormir tout seul ce soir… (Je vais encore dormir tout seul ce soir… et je vais encore le regretter, Véronique)
  • 1992 : Marie à la mer (Marie à la mer, Tu seras un homme, mon fils)
  • 1992 : Les traversées sont solitaires (Les traversées sont solitaires, Yasmina)[24]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1994 : La Copulation (CD)
  • 1997 : Heureux sur scène (live au Bataclan en 1993, CD)
  • 1999 : Gold (CD)
  • 2000 : Ze disque : 30 cm et plus (CD)
  • 2000 : Original Album Classics (coffret)
  • 2000 : L'Essentiel (CD)
  • 2005 : Ze Best Of (CD et DVD)
  • 2006 : Les Indispensables
  • 2012 : Merci les filles[23]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Avec la chanson Toutes essayées, Elmer Food Beat se trouve en compagnie de groupes de cette époque (Les Rats, Warum Joe, Les Cadavres, Kambrones, etc.) sur la compilation France profonde, vol. 3, Intox (2), 1990. La chanson figure également sur une compilation du groupe, La Copulation, XIII Bis Records, 1994.
  2. a, b, c, d, e, f et g Julien Bordier, « Elmer Food Beat partage ses souvenirs », sur lexpress.fr, 23 janvier 2014.
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « Accueil », sur elmerfoodbeat.com.
  4. a, b, c, d et e « Interview de Manou », sur rock-interviews.com, 15 février 2014.
  5. Cette chanson n'a rien à voir avec la Daniela des Chaussettes noires, succès de 1961.
  6. a et b « Début », sur lesrockeurs.com.
  7. « Elmer Food Beat », sur musique.ados.fr.
  8. Daniela est classée 17 semaines durant dans le Top 50, du 20 octobre 1990 au 9 février 1991. Elle monte jusqu'à la 18e place. « Elmer Food Beat - Daniela », sur top50-blogconnexion.blogspot.fr.
  9. Le plastique c'est fantastique figure neuf semaines dans le Top 50, du 23 mars au 18 mai 1991. Elle monte jusqu'à la 31e place. « Elmer Bood Beat - Le plastique c'est fantastique », sur top50-blogconnexion.blogspot.fr.
  10. Manou dément la rumeur selon laquelle la chanson répondrait à une commande du ministère. La chanson est sortie d'abord. Le ministère a demandé à l'utiliser ensuite.
  11. a, b et c Nicolas Rauline, « Elmer Food Beat, un délire de branleurs », sur metronews.fr, 20 mai 2009 (consulté le 20 mars 2016).
  12. La chanson Je vais encore dormir tout seul ce soir… et je vais encore le regretter occupe durant 15 semaines le Top 50, du 22 juin au 28 septembre 1991. Elle monte jusqu'à la 21e place. « Elmer Food Beat - Je vais encore dormir tout seul ce soir… », sur top50-blogconnexion.blogspot.fr.
  13. « Elmer Food Beat », sur olympiahall.com.
  14. « EV a vingt ans », L'Express, 13 décembre 2001. — « 2001 », sur stereolux.net.
  15. « Inauguration du plus grand Zénith de province », sur tempsreel.nouvelobs.com, 1er décembre 2006.
  16. a et b « Les Elmer Food Beat fêtent leurs 30 ans avec un cinquième album », sur france3-regions.francetvinfo.fr, 22 avril 2016 (consulté le 26 avril 2016).
  17. Vivid melodies and raunchy lyrics (« des mélodies éclatantes et des textes lubriques »). (en) « France International », Billboard, 4 avril 1998, p. 52.
  18. a, b, c et d François-Xavier Gomez, « Elmer Food Beat, c'est fantastique », sur next.liberation.fr, 31 janvier 2014.
  19. La Grosse Jocelyne est un détournement d'une publicité Mousline de 1976. « Le tour de la pub en 80 secondes » : la purée Mousline », sur rtl.fr, 20 août 2011. — La musique de cette publicité est une adaptation de celle de Do ré mi dans La Mélodie du bonheur (1959). Musique originale Richard Rodgers, paroles Oscar Hammerstein II, paroles françaises de Do ré mi Henri Lemarchand. « Do ré mi », sur editionschorales.com.
  20. « Audio », sur elmerfoodbeat.com.
  21. « Elmer Food Beat », sur spirit-of-rock.com, 2003-2016.
  22. « Elmer Food Beat », sur 45toursderockfrancais.net.
  23. a, b et c « Elmer Food Beat : discographie complète », sur spirit-of-rock.com, 2003-2016.
  24. « Elmer Food Beat - Discographie », sur encyclopedisque.fr, 2005-2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]