Dessenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dessenheim
La mairie
La mairie
Blason de Dessenheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Colmar
Canton Neuf-Brisach
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Brisach
Maire
Mandat
Francis Foechterlé
2008-2014
Code postal 68600
Code commune 68069
Démographie
Population
municipale
1 234 hab. (2011)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 58′ 35″ N 7° 29′ 21″ E / 47.9764, 7.4892 ()47° 58′ 35″ Nord 7° 29′ 21″ Est / 47.9764, 7.4892 ()  
Altitude Min. 197 m – Max. 207 m
Superficie 19,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Dessenheim

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Dessenheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dessenheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dessenheim

Dessenheim est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace.

Ses habitants sont appelés les Dessenheimois et les Dessenheimoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

  • Plaine d'Alsace partie agricole Hardt Nord.
  • 200 mètres d'altitude.
  • Sol fait d'alluvions grossières du Rhin.
  • Micro-climat abrité par l'alignement du Grand Ballon avec le Ballon d'Alsace, protégeant ainsi le village des entrées ouest, pluviométrie inférieure à 480 millimètres par an.
  • Présence souterraine (à 7 mètres) de l'une des plus grandes nappes phréatiques d'Europe, laquelle est alimentée par le Jura, le Rhin.

Insolite : la situation climatique et géologique de la région Hardt Nord permet la plantation en terre du palmier Trachycarpus fortunei, lequel peut atteindre plusieurs mètres de haut (visibles à Obersaasheim et à Kunheim face à la mairie).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Élections de Miss Alsace à Dessenheim en 1976, 1979, 1984 et 2006.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Dessenheim

Les armes de Dessenheim se blasonnent ainsi :
« Parti, au premier d'or à la mitre d'azur garnie d'argent brochant sur une crosse posée en pal également d'azur, au second de gueules à une fasce d'argent. »[1]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Alexis Clur    
mars 2008 mars 2014 Francis Foechterlé    
mars 2001 mars 2008 Bernard Boehly    
juin 1995 mars 2001 Francis Foechterlé    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 234 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
650 687 792 823 920 954 902 975 1 020
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 040 1 062 1 045 1 041 980 1 028 952 968 1 018
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
968 973 969 803 811 813 713 731 702
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
698 756 817 830 928 1 050 1 143 1 234 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument Marin la Meslée[modifier | modifier le code]

La tombe du commandant Edmond Marin la Meslée (1912-1945), abattu par la flak le 5 février 1945.
Vue aérienne du monument Marin la Meslée, édifié en 1946.

À peu près à mi-chemin entre Dessenheim et Rustenhart, sur les lieux mêmes où le commandant Edmond Marin la Meslée trouva la mort le 4 février 1945 à bord de son Republic P-47 Thunderbolt - la veille de son trente-troisième anniversaire -, a été édifiée en 1946 une gigantesque étoile de pierre à cinq branches de trente mètres de diamètre aménagée en tombeau où l’as aux vingt victoires aériennes repose désormais et où la base aérienne 132 de Colmar-Meyenheim, avec une délégation de celle de Reims, organise chaque année, à la date anniversaire de sa disparition, une émouvante cérémonie militaire empreinte d’émotion et de recueillement. « À l’endroit de sa chute, ses compagnons d’armes ont dessiné une étoile à cinq branches… Maintenant son étoile répond de la terre noire à toutes celles qui s’allument le soir au-dessus d’elle » écrivit Jules Roy en 1948.

Article détaillé : Edmond Marin la Meslée.

Église Saint-Léger[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :