Forêt de Dreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Forêt de Dreux
Image illustrative de l’article Forêt de Dreux
La forêt de Dreux en novembre 2012 à Sorel-Moussel, près du rebord de la vallée de l'Eure entre Saint-Georges-Motel et Marcilly-sur-Eure.
Localisation
Coordonnées 48° 48′ 51″ nord, 1° 24′ 45″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Géographie
Superficie 3 700 ha
Longueur 8,9 km
Largeur 8,4 km
Altitude
 · Maximale
 · Minimale

143 m
80 m
Compléments
Statut forêt domaniale
Administration Office national des forêts
Essences chêne
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
(Voir situation sur carte : Centre-Val de Loire)
Forêt de Dreux
Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir
(Voir situation sur carte : Eure-et-Loir)
Forêt de Dreux
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Forêt de Dreux

La forêt de Dreux, également appelée localement forêt d'Anet[1], est une forêt domaniale française couvrant une superficie d'environ 3 300 hectares au nord du département d'Eure-et-Loir, entre Dreux et Anet.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La forêt de Dreux s'étend sur neuf communes d'Eure-et-Loir : Abondant (2 235 ha), (324 ha), Rouvres (322 ha), Sorel-Moussel (247 ha), Anet (239 ha), Montreuil (45 ha), Boncourt (41 ha), Saussay (10 ha) et Cherisy (3 ha).

Routes[modifier | modifier le code]

La route départementale 928 traverse le milieu de la forêt en verticale, en passant par le Pavillon du Carré. La D 147.2 (au sud) et la D21.7 (au nord) la coupent en horizontale.

D'autres chemins sont ouverts automobiles pour rejoindre les grands carrefours de la forêt (Route de Marcilly, Route de Grès).

Histoire[modifier | modifier le code]

Traversée vidéo de la forêt par la D928 du pavillon octogonal à la Croix du Carré.

Deux polissoirs, situés sur la commune d'Abondant, témoignent d'une occupation humaine de cette forêt au moins depuis le Néolithique[2].

Jusqu'au XVIe siècle cette forêt appartient tantôt au domaine royal, tantôt aux comtes de Dreux.

Elle est la propriété d'Henri II jusqu'en 1556, puis, successivement, des familles de Soissons, Vendôme, Condé, Maine et Penthièvre.

Dès le XVIIIe siècle la forêt de Dreux est aménagée pour la chasse à tir, avec de larges allées perpendiculaires, et la chasse à courre, avec des carrefours en étoile ; au centre de l'un de ces carrefours[3] (appelé l'Octogone), trône le pavillon de chasse de la forêt de Dreux[4], un bâtiment octogonal « […] créé en 1754 pour être un rendez-vous de chasse ; tous les Rois y ont chassé depuis […][5] ». Deux kilomètres au sud de ce pavillon, au bord de la D928, se dresse une croix monumentale, la Croix du Carré[6].

Elle est remise à la famille d'Orléans sous la Restauration après avoir été confisquée en 1793 lors de la Révolution.

Incorporée au domaine de l'État en 1852, elle est rendue à la famille d'Orléans en 1872.

Vendue à l'État en 1917 elle est exploitée pour les besoins de la défense nationale.

Enfin, en 1919, elle est affectée à l'administration des eaux et forêt à laquelle succéda l'Office national des forêts (ONF).

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Les essences forestières et la faune[modifier | modifier le code]

Il existe sur la commune d'Abondant un arboretum qui peut être visité dans le cadre de sorties guidées par des forestiers de l'ONF.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Protection[modifier | modifier le code]

Par décret du , ce massif a été classé forêt de protection sur une superficie de 3 917,792 hectares, sur le territoire des communes d'Abondant, Anet, Boncourt, , Montreuil, Rouvres, Saussay et Sorel-Moussel[7].

Lieux remarquables[modifier | modifier le code]

Arbres remarquables[modifier | modifier le code]

Plusieurs arbres bénéficient, en forêt, d'une signalétique spécifique pour leur âge, leur taille ou leur histoire[8] :

Le chêne Saint-Hubert.
  • le chêne Saint-Hubert, chêne de 30 m de haut, 2,25 m de circonférence et âgé de 180 ans environ. Il est baptisé en mai 1958 en l'honneur d'Hubert de Liège et est situé 350 m au nord du Pavillon du Carré ;
  • les deux chênes des Vieilles Ventes, chênes d'environ 30 m de haut, 150 cm de diamètre et âgés de plus de 400 ans, situés dans le hameau des Vieilles Ventes à Sorel-Moussel.
Le chêne Sainte Barbe.
  • Le chêne Sainte Barbe, baptisé en 1970 en l'honneur de Barbe d'Héliopolis. Situé dans la commune de Rouvres, il était autrefois un lieu de pèlerinage.

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Les Deux Polissoirs d'Abondant (classé monument historique depuis 1925), sont situés à l'ouest de la forêt, au bord de la Route de la Ferme Brûlée.

Usages de la forêt[modifier | modifier le code]

La chasse[modifier | modifier le code]

La forêt est divisée en trois « lots » de chasse à tir, correspondant à un jour de chasse[9] :

  • Lot n°1 : partie est de la forêt, sous la Route Blanche. La chasse y est autorisée le jeudi (parcelles 32 à 109).
  • Lot n°2 : partie nord, au dessus de la Route Blanche (parcelles 1 à 31), autorisé le mardi.
  • Lot n°3 : partie ouest, la chasse est autorisé le lundi (parcelles 110 à 194).

Tourisme[modifier | modifier le code]

Sentiers de randonnée[modifier | modifier le code]

Un sentier de grande randonnée traverse la forêt, le GR 22. Il vient d'Anet en passant par le pavillon du Carré et rejoint Montreuil en longeant la forêt du côté de la Vallée de l'Eure.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]