Conseil de la Nation atikamekw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CNA.
Constant Awashish lors de son assermentation en tant que grand chef du Conseil de la Nation Atikamekw en 2014, en arrière-plan le drapeau du CNA

Le Conseil de la Nation Atikamekw (CNA), dont le nom officiel est Atikamekw Sipi - Conseil de la Nation Atikamekw, est un conseil tribal au Québec regroupant les trois bandes atikamekw : Manawan, Opitciwan et Wemotaci. Ensemble, les trois bandes ont une population inscrite totale de 7 747 membres en 2016. Il est basé à La Tuque en Mauricie. Le rôle du CNA est de représenter officiellement l'ensemble des Atikamekw Nehirowisiw. En septembre 2016, le CNA a déclaré sa souveraineté sur son territoire ancestral, le Nitaskinan, couvrant environ 80 000 km2.

Mandat[modifier | modifier le code]

Le rôle principal du Conseil de la Nation atikamekw est de représenter l'ensemble des Attikameks auprès des gouvernements du Canada et du Québec[1]. Il a pour but de défendre les droits et les intérêts de toute la Nation atikamekw dans tous les domaines, mais spécialement en ce qui a trait aux négociations à propos des revendications globales[2]. En somme, les trois communautés atikamekw comprennent un total de 7 747 membres en 2016[3],[4],[5].

Le CNA établit des programmes et des services pour ses membres dans les domaines des services sociaux, de l'éducation, de la langue, de la culture, des services techniques ainsi que de la gestion et du développement économique. Ces programmes sont établis en vertu de protocoles signés entre les conseils des trois communautés atikamekw et le CNA[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Conseil de la Nation atikamekw a été formé en 1982[2]. Depuis septembre 1995, il est responsable des revendications globales des Attikameks[7]. En septembre 2016, le CNA a déclaré sa souveraineté sur son territoire ancestral, le Nitaskinan[8],[9].

Revendication globale[modifier | modifier le code]

Article connexe : Revendication globale.

À partir de 1975, les Attikameks se sont organisés afin de négocier avec les gouvernements du Canada et du Québec.

D'abord, ils s'associèrent avec les Innus du conseil tribal Mamuitun pour fonder le Conseil Atikamekw-Montagnais (CAM). En 1993, à la suite de différends au sujet des négociations, les Atikamekw se retirèrent de cette organisation.

En 1995, le mandat de négocier la revendication territorial globale des Atikamekw (Nitaskinan) est officiellement transmis au Conseil de la Nation atikamekw[2],[7].

Dans le cadre des négociations avec les deux paliers de gouvernements, le territoire des Atikamekw est divisé en trois parties :

  • l'Atikamekw Kice Okimaw Aski, ou simplement Aski, qui comprend les terres entièrement possédée par les Atikamekw,
  • le Kitaskino comprenant le territoire habituellement occupé et toujours utilisé et
  • le Nitaskinan Cawonok, c'est-à-dire l'ensemble du territoire ancestral que les Atikamekw n'occupent plus depuis le début du XXe siècle.

Les Atikamekw réclament une indemnité pour la perte de l'usage de ce dernier. De son côté, le Kitaskino est divisé en territoires familiaux[10].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le Conseil de la Nation atikamekw est basé à La Tuque au Québec[11]. Le président du CNA est le grand chef élu de la Nation atikamekw. Depuis le , il s'agit de Constant Awashish[12]. Le conseil d'administration du CNA est composé du grand chef et des chefs des trois communautés atikamekw[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Attikameks », sur Secrétariat aux affaires autochtones du Québec (consulté le 2 décembre 2016).
  2. a b et c Anny Morissette, « Composer avec un système imposé : la tradition et le conseil de bande à Manawan », Recherches amérindiennes au Québec, Montréal, vol. 37, no 2,‎ , p. 155, 173-174 (lire en ligne).
  3. « Population inscrite (Les Atikamekw de Manawan) », sur Affaires autochtones et du Nord Canada (consulté le 29 novembre 2016).
  4. « Population inscrite (Atikamekw d'Opitciwan) », sur Affaires autochtones et du Nord Canada (consulté le 29 novembre 2016).
  5. « Population inscrite (Conseil des Atikamekw de Wemotaci) », sur Affaires autochtones et du Nord Canada (consulté le 29 novembre 2016).
  6. « Services », sur Atikamekw Sipi (consulté le 20 juillet 2017).
  7. a et b « Histoire et mission », sur Atikamekw Sipi (consulté le 20 juillet 2017).
  8. « Les Atikamekw déclarent leur souveraineté », sur Radio-Canada.ca, (consulté le 29 novembre 2016).
  9. Pierre Trudel, « Entrevue avec Constant Awashish, Grand Chef du Conseil de la Nation atikamekw », Recherches amérindiennes au Québec, vol. 44,‎ , p. 119-121 (ISSN 1923-5151, DOI 1.7202/1027887ar, lire en ligne) (inscription nécessaire) – via Érudit.
  10. « Négociation globale », sur Atikamekw Sipi (consulté le 20 juillet 2017).
  11. « Détails du conseil tribal », sur Affaires autochtones et du Nord Canada (consulté le 29 novembre 2016).
  12. « Grand-Chef / Président », sur Atikamekw Sipi (consulté le 20 juillet 2017).
  13. « Conseil d'administration », sur Atikamekw Sipi (consulté le 20 juillet 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]