Georges Benedetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Georges Benedetti
Georges Benedetti - 20e anniversaire de l'Institut régional du cinéma et de l'audiovisuel.jpg
Georges Benedetti en 2012.
Fonctions
Député
Troisième circonscription du Gard
-
Sénateur
Gard
-
Président
Conseil général du Gard (d)
Député
Deuxième circonscription du Gard
-
Maire
Bagnols-sur-Cèze
-
Pierre Boulot (d)
René Cret (d)
Conseiller général
Canton de Bagnols-sur-Cèze
-
Jean Vidal (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 88 ans)
Bastia (Corse, France)
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benedetti.

Georges Benedetti, né le à Antisanti et mort le à Bastia[1], est un médecin et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de François Benedetti, maire d'Antisanti, docteur en médecine, Georges Benedetti fut sénateur du Gard, sous l'étiquette du Parti socialiste pendant deux ans, député de 1981 à 1986 puis de 1988 à 1993, et maire de Bagnols-sur-Cèze[réf. souhaitée].

En 1988, il est élu face notamment au Front national Rémy François et au RPR André Savonne.

Il est membre du Conseil d'administration de l'Institut régional du cinéma et de l'audiovisuel (IRCA) à partir de 1992 et a présidé l'association de Recherches Historiques d'Antisanti (Ricerche Storiche d'Antisanti). Georges Benedetti s'est également fortement engagé pour le developpement de la langue corse, pour lui le corse doit s'apprendre dès l'école maternelle [2].

Il meurt le à Bastia. Il reçoit divers hommages, notamment de ses quatre successeurs à la mairie de Bagnols : René Cret, Gérard Revol, Jean-Christian Rey et Jean-Yves Chapelet[3].

Georges Benedetti et Magà Ettori présentent la Charte Ciné Corsica à Antisanti en 2012.

L'Institut régional du cinéma et de l'audiovisuel de Corse[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Georges Benedetti a été le premier parrain de l'IRCA en 1992, alors qu'il était en fonction (député du Gard et maire de Bagnols-sur-Cèze). En 2012, Magà Ettori, le fondateur de l'IRCA, a cédé sa place à Georges Benedetti à l'occasion du 20e anniversaire de l'Institut régional du cinéma et de l'audiovisuel - Corse (IRCA). La Charte Ciné Corsica a été signée au village d'Antisanti d'où est originaire Georges Benedetti, et dont le père fut maire du village. La Charte Ciné Corsica définit un cadre ayant valeur de référence pour toutes celles et ceux qui souhaitent faciliter l'émergence d'une expression cinématographique insulaire authentique et de qualité. Georges Benedetti a rendu un vibrant hommage à Magà Ettori lors de la passation de pouvoirs, soulignant son incroyable dévouement à la Corse et au 7e art.

Détail des mandats électifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]