Cam Newton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Newton.
Cam Newton
Description de cette image, également commentée ci-après

Cam Newton sous le maillot des Panthers en 2016.

Nom complet Cameron Jerrell Newton
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (28 ans)
à Atlanta (Géorgie)
Taille 1,96 m (6 5)
Poids 111 kg (244 lb)
Surnom Superman
Numéro 1
Position Quarterback
Carrière universitaire ou amateur
2007-2008
2009
2010
Gators de la Floride
Blinn College
Tigers d'Auburn
Trophée Heisman 2010
Carrière professionnelle
Choix draft NFL 1er au total en 2011 par les
Panthers de la Caroline
Depuis 2011 Panthers de la Caroline
Pro Bowl 2011, 2013 et 2015
All-Pro 2015
MVP (AP) 2015
Carrière pro. Depuis 2011

(en) Statistiques sur NFL.com

Cameron « Cam » Jerrell Newton, né le à Atlanta dans l'État de Géorgie, est un joueur américain de football américain évoluant au poste de quarterback pour les Panthers de la Caroline.

Après une remarquable carrière universitaire avec les Tigers d'Auburn, Cam Newton est choisi en première position par les Panthers de la Caroline lors de la draft 2011 de la NFL. Il devient le premier joueur de l'ère moderne à avoir remporter le trophée Heisman, un titre national universitaire et être sélectionné en première position lors d'une draft NFL dans la même saison. Devenu professionnel, Newton répond aux attentes en étant désigné meilleur débutant de la saison 2011.

Bon joueur à la passe, Cam est aussi connu pour être un coureur redoutable. Lors de sa première saison professionnelle il a gagné 706 yards à la course pour 14 touchdowns. Meilleur joueur de la saison 2015, Newton devient lors de cette saison le premier joueur à inscrire au moins 30 touchdowns à la passe et 10 autres à la course. Après avoir emmené son équipe à une saison historique de 15 victoires et une défaite en saison régulière, Newton et les Panthers échoue lors du Super Bowl 50 contre les Broncos de Denver.

Il a un grand frère, Cecil Newton (en), qui a joué centre dans la National Football League.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né le à à Atlanta dans l'État de Géorgie, Cameron Jerrell Newton est le deuxième des trois fils de Jackie et Cecil Newton Sr.. Son père, Cecil a joué en National Football League avant lui dans les années 1980, au poste de safety mais a été coupé avant le début de la saison par les Cowboys de Dallas en 1983 et par les Bills de Buffalo en 1984. Son frère aîné, Cecil Newton Jr., a joué au poste de centre pour les Ravens de Baltimore et son jeune frère Caylin est également talentueux au football américain.

Jeune, Cam Newton est talentueux dans de nombreux sports. À 9 ans, il commence le baseball et joue en champ centre, en troisième base ou en arrêt-court mais arrête le baseball à l'âge de 14 ans par peur des lancers et de se faire frapper par une balle rapide[1]. Il joue alors au basket-ball, est grand et fort, mais se fait trop souvent expulser pour son engagement[1]. Il joue alors linebacker au football américain, son premier poste[1]. Il commence à jouer en attaque autour de ses 14 ans[1]. Il est déjà à cet âge le plus grand de son équipe et de ses classes scolaires[1].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Gators de Floride[modifier | modifier le code]

Quatre joueurs de football américain en maillot bleu discutant avec un entraîneur sur un terrain de football américain.
Cam Newton (en casque, à gauche) avec les autres quarterbacks de l'université de Floride lors de sa saison 2007 avec les Gators.

Quarterback lycéen demandé, Cam Newton reçoit des bourses universitaires d'université avec des programmes de football américain prestigieux comme les Gators de Floride, les Bulldogs de Géorgie, les Terrapins du Maryland, les Rebels d'Ole Miss, les Bulldogs de Mississippi State, les Sooners de l'Oklahoma et les Hokies de Virginia Tech.

Il s'engage avec les Gators de la Floride au début de sa dernière année lycéenne. En tant que débutant universitaire en 2007, il passe devant John Brantley et devient le remplaçant du trophée Heisman Tim Tebow. Il joue cinq rencontres, passant pour 40 yards et courant pour 103 yards et trois touchdowns.

La saison suivante, en 2008, Cam Newton se blesse à la cheville lors de la rencontre d'ouverture et la saison, mettant un terme à son année. Devenu redshirt pour raisons médicales, il s'offre une année universitaire supplémentaire.

Hors des terrain, le , Newton est arrêté pour le cambriolage et le vol d'un ordinateur portable d'un autre étudiant de l'Université de Floride[2]. Lors de son arrestation, il tente de se débarasser de l'ordinateur en le jetant à travers la fenêtre de sa chambre de dortoir, ajoutant à ses charges l'obstruction de justice. Également suspecté de tricher au niveau académique, il doit être transféré vers une autre université[3]. En janvier 2009, Cam Newton est officiellement transféré à l'Université Blinn, dans le Texas[4].

Blinn College[modifier | modifier le code]

Avec l'ambition de revenir dans un des meilleurs programmes de football américain, Newton joue une saison au junior college avec l'équipe de Blinn College[5],[6]. Il mène son équipe au championnat national de junior college en lançant pour 2 833 yards et 22 touchdowns, et en courant pour 655 yards sur la saison. Contre les rivaux de Tyler Junior College, Newton passe pour un total de 503 yards en une seule rencontre[7]. À 20 ans, le jeune joueur fait parler de lui sur les terrains et en dehors, de par sa personnalité et des éclats médiatiques comme un rap vu plus d'un million de fois sur Youtube[7].

Après cette année, Newton est classé premier quarterback à recruter. Lors du recrutement de Newton, les Tigers d'Auburn, les Bulldogs de Mississippi State et les Sooners de l'Oklahoma sont les trois finalistes au choix de Cam Newton pour la saison 2010. Il choisit finalement les Tigers d'Auburn[8].

Tigers d'Auburn[modifier | modifier le code]

Finalement recruté par Gene Chizik, l'entraîneur de l'université d'Auburn, Newton joue son saison junior avec les Tigers d'Auburn. En 2010, il mène l'équipe universitaire à un bilan de 14 victoires, sans défaite. Newton remporte la finale du championnat SEC, gagnant sur le score de 56 à 17 contre les Gamecocks de la Caroline du Sud, à la fois le plus grand nombre de points et la victoire la plus large lors d'un championnat SEC. Meilleur joueur de la rencontre, il inscrit six touchdowns (quatre à la passe et deux à la course).

Suite à cet impressionnant succès, les Tigers d'Auburn sont invité pour jouer le premier titre national de football américain de l'histoire de l'université. La rencontre a lieu le et oppose Auburn aux Ducks de l'Oregon. Lors d'une ultime victoire universitaire, Newton lance pour 262 yards, deux touchdowns et une interception. Il court également à 22 reprises pour un total de 65 yards. Il place son équipe en position pour inscrire le field goal victorieux. Trois jours après la victoire, il se déclare officiellement pour la draft 2011 de la NFL, sacrifiant sa dernière saison universitaire.

Au cours de la saison, la réputation de Newton est éclaboussée par un scandale lié à son recrutement par l'université d'Auburn. Le 30 novembre, Auburn déclare Cam Newton inéligible après que la NCAA ait trouvé des preuves que le père de Cam Newton, Cecil Newton, ait sollicité un versement de 120 000 à 180 000 dollars en échange du recrutement de son fils[9],[10],[11],[12]. Le lendemain, à la demande de l'université, Newton est réintégré du fait qu'il n'y ait pas de preuve qu'il soit au courant des actions de son père[13]. En octobre 2011, l'enquête de la NCAA conclut que le recrutement de Cam Newton à Auburn n'a pas enfreint pas les règles[14].

Cam Newton est récompensé de nombreux trophées pour sa saison : le prestigieux trophée Heisman[15],[16], mais aussi du Walter Camp Award, du Maxwell Award, du Davey O'Brien Award et du Manning Award la même année.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Sélection à la draft[modifier | modifier le code]

À partir de la fin de sa dernière saison universitaire, Cam Newton travaille avec différents quarterbacks en vue de sa sélection comme Ben Roethlisberger et Akili Smith.

Mesures pré-draft de Cam Newton (NFL Scouting Combine)
Poids Sprint de 40 yards 20-yard shuttle Three-cone drill Détente verticale Détente horizontale Développé couché Test Wonderlic
112 kg 4,59 s 4,18 s 6,92 s 89 cm 320 cm - 21

Le , Cam Newton est sélectionné en première position lors de la draft 2011 de la NFL par les Panthers de la Caroline[17]. Il est le premier joueur vainqueur du trophée Heisman à être sélectionné en première position depuis Carson Palmer en 2003. Newton est également le quatrième joueur issu de l'Université d'Auburn à être choisi en premier après Tucker Frederickson (1965), Bo Jackson (1986) et Aundray Bruce (1988)[17].

Le , après deux mois de négociation avec la franchise, Newton signe un contrat de quatre ans pour 22 millions de dollars entièrement garantis avec les Panthers[18]. Il tente de récupérer le numéro 2 de maillot de Jimmy Clausen mais celui-ci ne le lui laisse pas[19]. Newton garde alors le numéro 1 que les Panthers lui avaient assigné après la draft[19]. Après le camp d'entraînement et les rencontres de pré-saison, Cam Newton est désigné quarterback titulaire devant Derek Anderson et Jimmy Clausen.

Débuts réussis en NFL (2011)[modifier | modifier le code]

En 2011, lors de son premier match en National Football League (NFL), Cam Newton envoie pour 422 yards, complète 24 passes sur 37, inscrit deux touchdowns à la passe et un à la course[20]. Ses 422 yards sont un record pour le premier match d'un débutant dans la NFL[21]. Pour sa première saison il établit plusieurs autres records, comme celui du plus grand nombre de yards gagnés à la passe par un débutant avec 4 051. Il est le premier joueur dans l'histoire de la NFL à cumuler plus de 4 000 yards à la passe et plus de 500 yards à la course. Il bat également le record du plus grand nombre de touchdowns à la course pour un quarterback avec 14 réalisations.

Malgré sa saison impressionnante, il ne parvient pas à qualifier son équipe pour les rencontres éliminatoires, les Panthers finissant avec un bilan de 6 victoires pour 10 défaites. Il se voit toutefois honoré d'une invitation au Pro Bowl, le premier à comporter deux quarterbacks débutants (l'autre étant Andy Dalton)[22],[23], est nommé débutant offensif de l'année par l'Associated Press[24] et débutant de l'année par les supporteurs sur le site NFL.com[25].

Une deuxième saison décevante (2012)[modifier | modifier le code]

La saison débute mal pour lui, et il ne lance au total que 4 touchdowns contre 5 interceptions et ne court que pour 3 touchdowns contre 2 fumbles au cours de ses cinq premiers matchs, où son équipe termine avec un bilan de 1-4. Après cela, les Panthers et lui-même continuent à enchaîner défaites serrées et prestations insatisfaisantes, arrivant à la moitié de la saison avec un bilan catastrophique de 2-8, déjà synonyme d'élimination pour les play-offs.

Cette spirale de la défaite s'inverse toutefois après une victoire lors de la 12e journée contre les Eagles de Philadelphie, où il signe le meilleur match de sa saison en lançant pour 309 yards et deux touchdowns, et courant pour 52 yards et deux autres touchdowns, sans subir le moindre turnover. À la suite de ce match, malgré un incident de parcours avec une défaite surprise à Kansas City la semaine suivante (où il mène toutefois un bon match, avec trois touchdowns et aucun turnover), il emmène les Panthers vers quatre victoires consécutives pour les quatre derniers matchs de la saison. Cela permet à son équipe de finir sur un bilan de 7-9 et de terminer deuxième de leur division, soit un meilleur résultat que la saison précédente, bien qu'il ne parvienne toujours pas à atteindre les play-offs.

Première qualification en rencontre éliminatoire (2013)[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2013, Cam Newton mène son équipe tout au long de la saison régulière pour terminer avec 12 victoires et 4 défaites. Exempt de barrages lors des rencontres éliminatoires, Cam Newton dispute son premier match éliminatoire contre les 49ers de San Francisco et le perd. Sélectionné lors du Pro Bowl, il joue deux quart-temps, inscrivant un touchdown à la course.

Une omniprésence entachée par des blessures (2014)[modifier | modifier le code]

Le , près de deux mois après la fin de la saison 2013, Newton subit une opération pour renforcer ses ligaments de la cheville, un problème physique avec lequel il doit jouer depuis sa saison universitaire avec les Tigers d'Auburn[26]. Il doit alors récupéré pendant quatre mois, pendant toute sa préparation à la saison 2014.

Lors du troisième joueur de pré-saison, Newton souffre d'une fracture aux côtes contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre sur un plaquage de Jamie Collins[27],[28],[29]. Il doit manquer la rencontre d'ouverture de la saison, mettant fin à 48 rencontres disputées consécutivement en tant que titulaire. Il effectue son retour une semaine plus tard à domicile contre les Lions de Détroit.

Le , peu après midi, en chemin pour le stade afin étudier des vidéos de match, Newton est impliqué dans un sévère accident de voiture à Charlotte[30],[31]. Heurté par un autre véhicule, la voiture du joueur réalise plusieurs tonneaux avant de s'arrêter, lui provoquant deux fractures dans le bas du dos du joueur[32],[33]. De part la violence du choc, les vitres du véhicule sont cassées et la tôle du toit est enfoncée au niveau du passager[31]. Newton s'extirpe de son véhicule par la fenêtre ouverte et rampe sur le bord de la route où l'ambulance le prend en charge jusqu'à l'hôpital[31]. Il garde alors le bracelet jeune de l'hôpital qu'il utilise pour se motiver[31].

Obligé de manquer une rencontre de saison régulière après son incident[34], Newton s'entraîne huit jours après son accident de voiture[35]. Il est présent contre les Browns de Cleveland le 21 décembre pour arracher une victoire 17 à 13 afin de placer son équipe en tête de sa division[36].

Meilleur joueur de la saison et défaite au Super Bowl 50 (2015)[modifier | modifier le code]

Cam Newton dans un maillot blanc des Panthers et son numéro 1 noir.
Cam Newton et son maillot des Panthers n°1 contre les Saints de la Nouvelle-Orléans en décembre 2015.

Le , Cam Newton signe un nouveau contrat de cinq ans avec les Panthers de la Caroline pour un montant de 103,8 millions de dollars[37],[38],[39]. Pour la première fois de sa carrière, il commence la saison par une victoire. Newton enchaîne alors une longue série de succès, montrant tous les progrès qu'il a réalisé. Contre les Saints de la Nouvelle-Orléans en semaine 3, il lance pour 315 yards et deux touchdowns[40].

Après une semaine de repos, Cam Newton lance 269 yards et deux interceptions en cinquième semaine de compétition contre les Seahawks de Seattle[41]. Il inscrit deux touchdowns, un à la passe et un à la course dans la victoire de son équipe à Seattle pour la première fois de sa carrière. Une semaine plus tard, les Panthers gagnent contre les Eagles de Philadelphie malgré les trois interceptions de Newton[42]. Pour la première fois de leur histoire, les Panthers sont invaincus après six rencontres de saison régulière[42].

En semaine 8, contre les Colts d'Indianapolis, Newton devient le premier quarterback de l'histoire de la NFL à remporter une rencontre en prolongation après avoir été menée dans celle-ci[43]. Une semaine plus tard, il inscrit trois touchdowns en une mi-temps contre les Packers de Green Bay lors d'une victoire 37 à 29 à domicile. Avant la rencontre, il enlève une bannière des Packers, ce qui créé une polémique[44]. Newton est nommé joueur offensif NFC de la semaine pour sa performance.

Après deux nouvelle victoires contre les Titans du Tennessee et les Redskins de Washington, les Panthers avancent à un bilan de 10-0. Contre les Redskins, Newton lance pour cinq touchdowns et est nommé de nouveau meilleur joueur offensif de la NFC de la semaine[45]. Lors de cette large victoire 44 à 16, Newton devient le premier quarterback de l'histoire de la National Football League avec plus de 100 touchdowns à la passe et 25 autres à la course dans ses cinq premières saisons dans la ligue[45].

À Thanksgiving, les Panthers se défont sans problème des Cowboys de Dallas[46]. Une semaine plus tard, Cam Newton termine avec 380 yards au total et cinq touchdowns à la passe contre les Saints de la Nouvelle-Orléans. Il mène une dernière série offensive défensive pour maintenir l’invincibilité de l'équipe[47]. Newton est nommé joueur offensif NFC de la semaine pour la troisième fois en cinq semaines. En décembre 2015, les Panthers dominent les Falcons d'Atlanta sur le score de 38 à 0. Newton cumule 265 yards et lance trois passes pour un touchdown. L'attaque de la Caroline bat son record de yards dans un premier quart-temps d'une rencontre avec 225 yards.

La saison historique des Panthers continue avec une rencontre à grand suspense contre les Giants de New York. Dans cette rencontre, Newton inscrit cinq touchdowns à la passe, dont un dernier pour réaliser un retour victorieux, son quatrième de la saison. Avec 340 yards à la passe et 100 yards à la course, Newton offre un succès 38 à 35 à sa franchise[48],[49],[50]. De nouveau meilleur joueur de la semaine, Cam Newton est sous les feux des projecteurs médiatiques qui envisagent de plus en plus la saison parfaite des Panthers.

Cam Newton croisant les bras dans un maillot noir des Panthers ayant le logo du Super Bowl 50.
Cam Newton lors du Super Bowl 50.

Une semaine plus tard, l'invincibilité de Cam Newton et ses coéquipiers est terminée. Ils s'inclinent sur le terrain des Falcons d'Atlanta malgré un touchdown à la course de Superman en début de rencontre. Régulièrement battus par les défenseurs des Falcons par la suite, Newton ne trouve plus l'en-but et sont battus 13 à 20[51],[52]. La saison régulière se termine par un ultime succès 38 à 10 contre les Buccaneers de Tampa Bay. Avec 15 victoires et un seul revers, les Panthers sont exempts de premier tour et ont l'avantage du terrain tout au long des matchs éliminatoires pour la première fois de leur histoire.

Au cours de la saison, Cam Newton célèbre les touchdowns en dansant et en provoquant ses adversaires[53]. Il réalise notamment à de nombreuses reprises le dab, mettant en lumière ce geste et cette danse qui entre dans la culture populaire[53].

Pour l'ensemble de ses performances en 2015, Cam Newton est désigné meilleur joueur de la saison le [54],[55],[56]. Exempt au premier tour, les Panthers de la Caroline dominent les Seahawks de Seattle 31 à 24[57], puis les Cardinals de l'Arizona sur le score de 49 à 15. Newton est qualifié pour son premier Super Bowl, le Super Bowl 50, lors duquel il doit affronter les Broncos de Denver de Peyton Manning et Von Miller.

L'opposition du Super Bowl 50 est celle de la meilleure attaque de la ligue, emmenée par Cam Newton, et de la meilleure défense de la ligue, celle des Broncos de Denver. Les deux attaques sont dominées par les défenses adverses mais Cam Newton est celui qui souffre le plus. Il est sacké à sept reprises, lance une interception et perd le ballon à deux reprises[58]. Défait par les Broncos, Newton apparaît avec une mauvaise attitude en conférence de presse d'après-match et il fait des courtes réponses aux questions des journalistes[59].

À la fin de la saison, il est classé meilleur joueur de la NFL par ses pairs. Il est également le septième joueur qui vend le plus de maillots entre mars 2015 et février 2016.

Sous pression et accumulation de défaites (2016)[modifier | modifier le code]

Devenu l'une des célébrités de la ligue après sa qualification au Super Bowl, Cam Newton est la cible de coups illégaux et de violences plus ou moins sifflées. Lors de la rencontre d'ouverture de la saison, la revanche du précédent Super Bowl contre les Broncos de Denver, Newton effectue un retour depuis un déficit de 10 points pour emporter la rencontre 21 à 20. Malgré le retour de Kelvin Benjamin, Newton est en difficulté, encaissant huit sacks et lançant trois interceptions contre les Vikings du Minnesota[60],[61].

Le , Newton subit une commotion cérébrale sur une conversion à deux points contre les Falcons d'Atlanta et doit manquer la fin de la partie[62],[63]. Il est obligé de manquer la rencontre suivante contre les Buccaneers de Tampa Bay[64].

À la fin de mois d'octobre, Newton se plaint officiellement de l'arbitrage auprès de lui[65],[66]. En conférence de presse après le succès 30 à 20 contre les Cardinals de l'Arizona, il avoue ne pas se sentir en sécurité sur le terrain[67].

Début décembre, Newton est mis sur le banc de touche par Ron Rivera lors de la première série offensive des Seahawks de Seattle pour une violation du règlement de l'équipe lié au code vestimentaire[68],[69].

De son aveu, cette saison est « démoralisante » et Newton termine avec un taux de réussite à la passe de 54,7% et seulement 359 yards à la course, son plus faible total en carrière jusque là[70]. Les Panthers régressent à un bilan de 6 victoires pour 10 défaites, et Newton lance 19 touchdowns et 14 interceptions.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le , Cam Newton est père de son premier fils nommé Chosen Sebastian Newton, avec sa compagne de longue date Kia Proctor[71],[72]. En février 2017, sa compagne met au monde son deuxième enfant, une fille[73], dont il déclare le nom, Sovereign-Dior Cambella Newton, sur Instagram deux mois plus tard[74].

Cam Newton est pesco-végétarien depuis mars 2013[75]. Il a commencé ce régime un mois afin d'essayer sa discipline pendant l'inter-saison et a abandonné la viande depuis[75].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Université[modifier | modifier le code]

Statistiques de Cam Newton à l'université
Année Équipe  MJ Passes Courses
Réussies Tentées  Pct Yards  Y/T  TD  INT Tentées Yards Moyenne  TD
2007 Floride 5 5 10 50,0 40 4,0 0 0 16 103 6,4 3
2008 Floride 1 1 2 50,0 14 7,0 0 0 5 10 2,0 1
2009 Blinn[Note 1] 12 204 336 60,7 2 833 8,4 22 5 108 655 6,1 16
2010 Auburn 14 185 280 66,1 2 854 10,2 30 7 264 1 473 5,6 20
Total 32 395 628 62,9 5 741 9,1 52 12 393 2 241 5,7 40

National Football League[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Statistiques de Cam Newton en saison régulière
Année Équipe  MJ  MT Passes Courses Fumbles Bilan
Réussies Tentées  Pct Yards  Y/T  TD  INT Évaluation Tentées Yards Moyenne  TD Fumbles Perdus  V/D
2011 CAR 16 16 310 517 60,0 4 051 7,8 21 17 84,5 126 706 5,6 14 5 2 6-10
2012 CAR 16 16 280 485 57,7 3 869 8,0 19 12 86,2 127 741 5,8 8 10 3 7-9
2013 CAR 16 16 292 472 61,7 3 379 7,1 24 13 88,8 111 585 5,3 6 3 1 12-4
2014 CAR 14 14 262 448 58,5 3 127 7,0 18 12 82,1 103 539 5,2 5 12 5 5-8-1
2015 CAR 16 16 296 495 59,8 3 837 7,8 35 10 99,4 132 636 4,8 10 5 4 15-1
2016 CAR 15 14 270 510 52,9 3 509 6,9 19 14 75,8 90 359 4,0 5 3 2 6-8
Total 93 92 1 710 2 928 58,4 21 772 7,4 136 78 86,1 689 3 566 5,2 48 35 17 51-40-1

Rencontres éliminatoires[modifier | modifier le code]

Statistiques de Cam Newton en rencontres éliminatoires
Année Équipe  MJ  MT Passes Courses Fumbles Bilan
Réussies Tentées  Pct Yards  Y/T  TD  INT Évaluation Tentées Yards Moyenne  TD Fumbles Perdus  V/D
2011 CAR N'est pas qualifié
2012 CAR N'est pas qualifié
2013 CAR 1 1 16 25 64,0 267 10,7 1 2 79,9 10 54 5,4 0 0 0 0-1
2014 CAR 2 2 41 68 60,3 444 6,5 4 3 80,8 19 72 4,0 0 3 2 1-1
2015 CAR 3 3 53 91 58,2 761 8,4 3 2 87,3 27 95 3,5 2 2 2 2-1
2016 CAR N'est pas qualifié
Total 6 6 110 184 58,2 1 472 8,0 8 7 83,9 55 221 4,0 2 5 4 3-3

Records[modifier | modifier le code]

Cam Newton.

Cam Newton a décroché, dès sa première saison NFL, un grand nombre de records, en tant que rookie, mais aussi comparativement à tous les autres quarterbacks.

Records en tant que débutant[modifier | modifier le code]

Cam Newton est l'un des meilleurs débutants de l'histoire de la National Football League. Considéré comme le quarterback du futur, il bat un grand nombre de records lors de sa première saison dans la ligue. Il est le premier débutant à dépasser les 400 yards à la passe au cours de deux matchs consécutifs. Newton détient le record du plus grand nombre de yards pour son premier match dans la National Football League avec 422 contre les Cardinals de l'Arizona. La semaine suivante, ses 432 yards à la passe contre les Packers de Green Bay le fait échouer à un seul yard du record détenu par Andrew Luck depuis 2012. Il est le plus rapide à atteindre les 1 000 yards en saison, après moins de trois matchs en NFL.

Sur le bilan de sa première saison, il établit un nouveau record avec un total de 35 touchdowns (21 à la passe, 14 à la course) et devient le premier quarterback rookie de l'histoire de la NFL à inscrire au moins 10 touchdowns à la passe et 10 à la course lors de sa première saison. Il est le premier à inscrire au moins 5 touchdowns à la passe et 5 à la course au cours de ses 5 premiers matchs. Avec un total de 4 784 yards au total, dont 706 yards à la course, Newton bat les précédentes marques. Ses 4 051 yards lancés à la passe ne sont devancés que par les 4 374 yards d'Andrew Luck en 2012.

Records généraux[modifier | modifier le code]

Au delà du fait d'être débutant, la première saison de Cam Newton en National Football League est historique à bien des égards. Il inscrit le plus grand nombre de touchdowns à la course inscrits par un quarterback en une seule saison avec 14 courses dans l'en-but. Newton est également à la fois le premier à lancer pour plus de 4 000 yards et à courir pour plus de 10 touchdowns et le premier à lancer pour plus de 4 000 yards et à courir pour plus de 500 yards en une saison.

En cumulant son première saison historique et sa deuxième saison NFL, Superman est également le premier joueur à inscrire plus de 30 touchdowns à la passe et 20 à la course au cours de ses deux premières saisons. Ses 7 920 yards à la passe est le plus grand nombre de yards lancés par un joueur au cours de ses deux premières saisons en National Football League.

Style de jeu et personnalité[modifier | modifier le code]

Cam Newton en tenue de football américain, poings fermés, les écartant depuis le centre de sa poitrine.
Cam Newton effectuant son geste signature de Superman avant la rencontre contre les Titans du Tennessee en novembre 2011.

Cam Newton est un quarterback mobile, utilisant la double menace offensive à la course pour destabiliser les défenses adverses. En effet, il est capable de donner le ballon à son running back ou de feinter et de courir lui même dans l'espace. De part sa taille (1,96 mètre) et son gabarit (environ 110 kilos), Cam Newton est plus physique et puissant que les autres quarterbacks de sa génération. Parfois décrit comme un « monstre »[76], il a la vitesse et les aptitudes physiques pour jouer à d'autres postes de football américain[77].

Plus qu'un quarterback mobile, Cam Newton est un véritable coureur dans la ligue[78]. Son style physique lui vaut d'être l'un des quarterback les plus exposés aux coups et aux plaquages des défenseurs adverses[79]. Il ne se protège pas non plus, utilisant son physique pour gagner des yards après contact[79] et glissant moins souvent au sol que les autres joueurs évoluant au même poste[79].

De par son style de jeu, il a toujours été considéré comme un super-héro sur le terrain, lui valant les surnoms de « Superman » et « SuperCam »[80]. Dès ses débuts dans la NFL, Newton utilise les gestes de Superman pour fêter ses touchdowns et l'univers des super-héros dans ses tenues vestimentaires[80]. Les Panthers de la Caroline utilisant même la bande son de Superman en ambiance du stade Bank of America Stadium[80].

Sa personnalité est à la fois appréciée et critiquée[78]. Ses célébrations de touchdowns, d'abord avec des gestes de Superman ou rendant hommage à LeBron James, puis par des danses incluant le dab, provoquent et agacent ses adversaires[81]. Il popularise le dab[82] puis décide de le supprimer de ses gestes de célébration lors de la saison 2016[83]. L'une des célébrités les plus regardées de la National Football League, il utilise ses tribunes pour montrer différents styles vestimentaires et son goût pour la mode[84],[85]. Dès 2013, il s'associe à la chaîne de vêtements Belk pour proposer sa propre marque de vêtements intitulée MADE Cam Newton[86].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Blinn College est un junior college et non une université.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Carmen R. Thompson, « My path to the pros », sur ESPN.com, 265 juin 2013 (consulté le 9 avril 2017)
  2. (en) Associated Press, « Florida's Newton faces felony counts after fellow student's laptop stolen », sur ESPN.com, (consulté le 7 avril 2017)
  3. (en) Erick Smith, « Report: Cam Newton left Florida after charges of academic cheating », USA Today, (consulté le 7 avril 2017)
  4. (en) Pete Thamel et Ray Glier, « Newton Faced Suspension at Florida », The New York Times, (consulté le 7 avril 2017)
  5. (en) Ben Shpigel, « At Blinn College, Cam Newton Plotted a Return to the Big Time », The New York Times, (consulté le 11 avril 2017)
  6. (en) Emily Kaplan, « Cam Newton: Son of Blinn », Sports Illustrated, (consulté le 11 avril 2017)
  7. a et b (en) Luke Zimmermann, « Cam Newton's forgotten year in junior college », SB Nation, (consulté le 9 avril 2017)
  8. (en) Erick Smith, « Oklahoma coach Bob Stoops on recruiting Cam Newton: 'Didn't notice anything" », USA Today, (consulté le 7 avril 2017)
  9. (en) Pete Thamel, « Auburn Star’s Father Sought Signing Money, Recruiter Says », The New York Times, (consulté le 11 avril 2017)
  10. (en) « Rogers: Cecil Newton put price on son », sur ESPN.com, (consulté le 11 avril 2017)
  11. (en) Katie Thomas, « Church Has Role in Newton Inquiry », The New York Times, (consulté le 11 avril 2017)
  12. (en) William C. Rhoden, « Blame the Father, and Spare the Son », The New York Times, (consulté le 11 avril 2017)
  13. (en) Associated Press, « Auburn releases Cam Newton docs », sur ESPN.com, (consulté le 11 avril 2017)
  14. (en) Pete Thamel, « Auburn Is Cleared in Investigation Into Newton », The New York Times, (consulté le 11 avril 2017)
  15. (en) Associated Press, « Cam Newton wins Heisman Trophy », sur ESPN.com, (consulté le 11 avril 2017)
  16. (en) « Auburn quarterback Cam Newton wins Heisman Trophy », CNN, (consulté le 11 avril 2017)
  17. a et b (en) « Panthers take a chance, use No. 1 pick on QB Newton », sur nfl.com, (consulté le 7 avril 2017)
  18. (en) Associated Press, « Cam Newton signs with Panthers », sur ESPN.com, (consulté le 7 avril 2017)
  19. a et b (en) Gregg Rosenthal, « Cam Newton turns down Panthers' No. 2 jersey », sur nfl.com, (consulté le 7 avril 2017)
  20. (en) « Cam Newton shatters records in debut », sur nfl.com, (consulté le 7 avril 2017)
  21. (en) Doug Farrar, « Cam Newton breaks Peyton Manning’s first-game rookie passing yardage record », Yahoo!, (consulté le 7 avril 2017)
  22. (en) « Rookie QBs Newton, Dalton chosen first alternates for Pro Bowl », sur nfl.com, (consulté le 9 avril 2017)
  23. (en) Steve Reed, « Newton replaces Manning on NFC Pro Bowl squad », sur nfl.com, (consulté le 9 avril 2017)
  24. (en) Associated Press, « Panthers' Newton voted AP Offensive Rookie of the Year », sur nfl.com, (consulté le 9 avril 2017)
  25. (en) « Newton earns Pepsi rookie honors », sur nfl.com, (consulté le 9 avril 2017)
  26. (en) David Newton, « Cam Newton had injury since college », sur ESPN.com, (consulté le 9 avril 2017)
  27. (en) Max Henson, « Newton has hairline fracture in rib », sur panthers.com, (consulté le 9 avril 2017)
  28. (en) Will Green, « Cam Newton fractured a rib in Friday night's preseason game », Sports Illustrated, (consulté le 9 avril 2017)
  29. (en) Doug Kyed, « Jamie Collins Broke Cam Newton’s Rib In Patriots-Panthers Preseason Game », NESN, (consulté le 9 avril 2017)
  30. (en) Marissa Payne, « Cam Newton has two lower-back fractures from car crash, to remain in hospital overnight », The Washington Post, (consulté le 9 avril 2017)
  31. a, b, c et d (en) Adam Kilgore, « A car crash could have killed Cam Newton. Instead it fueled his joy for the game. », The Washington Post, (consulté le 9 avril 2017)
  32. (en) Marc Sessler, « Cam Newton suffers fractures in back during car crash », sur nfl.com, (consulté le 9 avril 2017)
  33. (en) Eliott C. McLaughlin et Steve Almasy, « QB Cam Newton has back fractures after truck accident, team says », CNN, (consulté le 9 avril 2017)
  34. (en) Eliott C. McLaughlin et Steve Almasy, « Cam Newton sidelined for Sunday's game after truck crash », CNN, (consulté le 11 avril 2017)
  35. (en) « Cam Newton back at practice eight days after car accident », Fox Sports, (consulté le 11 avril 2017)
  36. (en) Associated Press, « Panthers hold off Browns, move into 1st place in NFC South », sur ESPN.com, (consulté le 11 avril 2017)
  37. (en) Marissa Payne, « Cam Newton signs five-year extension with Panthers worth a reported $103.8 million », The Washington Post, (consulté le 9 avril 2017)
  38. (en) Cork Gaines, « Cam Newton's $103 million contract is a game-changer for NFL quarterbacks », Business Insider, (consulté le 9 avril 2017)
  39. « Une entente de 103,8 M$ sur 5 ans pour Cam Newton », sur rds.ca, (consulté le 9 avril 2017)
  40. (en) Associated Press, « Newton's 3 TDs lead Panthers past Saints 27-22 », sur ESPN.com, (consulté le 9 avril 2017)
  41. (en) Benjamin Hoffman, « Carolina Panthers and Cam Newton Rally to Beat Seattle Seahawks », The New York Times, (consulté le 9 avril 2017)
  42. a et b (en) Associated Press, « Cam Newton leads unbeaten Panthers past sputtering Eagles », sur theguardian.com, (consulté le 9 avril 2017)
  43. (en) Scott Kacsmar, « Clutch Encounters: Week 8 », Football Outsiders, (consulté le 7 avril 2017)
  44. (en) Dan Hanzus, « Fan upset Cam Newton tore Packers sign down », sur nfl.com, (consulté le 9 avril 2017)
  45. a et b (en) Bryan Strickland, « Cam Newton named NFC Offensive Player of the Week », sur panthers.com, (consulté le 9 avril 2017)
  46. (en) Chase Stuart, « Panthers-Cowboys Game Pits Tony Romo’s Streak Against Cam Newton’s », The New York Times, (consulté le 9 avril 2017)
  47. (en) Benjamin Hoffman, « Cam Newton Helps Panthers Remain Undefeated », The New York Times, (consulté le 9 avril 2017)
  48. (en) Associated Press, « Panthers remain perfect, outlast Giants 38-35 in nasty game », sur ESPN.com, (consulté le 9 avril 2017)
  49. (en) David Newton, « Cam Newton comes through in the clutch to keep Panthers unbeaten », sur ESPN.com, (consulté le 9 avril 2017)
  50. Barry Wilner, « Les Panthers (14-0) remportent un thriller », sur rds.ca, (consulté le 9 avril 2017)
  51. (en) Chris Wesseling, « Panthers' perfect season ends in loss to Falcons », sur nfl.com, (consulté le 9 avril 2017)
  52. (en) Eric Prisbell, « Panthers' perfect season falls apart in loss to Falcons », USA Today, (consulté le 9 avril 2017)
  53. a et b AFP, « Superbowl : Cam Newton, le Superman agaçant », France TV Info, (consulté le 7 avril 2017)
  54. AFP, « NFL: Cam Newton élu meilleur joueur de la saison (MVP) », Le Point, (consulté le 7 avril 2017)
  55. Damien Dole, « Cam Newton MVP, Joe Montana en vrac et cinquante Super Bowl en photos », Libération, (consulté le 7 avril 2017)
  56. (en) Lorenzo Reyes, « Cam Newton named NFL MVP », USA Today, (consulté le 7 avril 2017)
  57. (en) « Panthers hold off Seahawks, advance to NFC title game », sur ESPN.com, (consulté le 9 avril 2017)
  58. (en) Gary Klein, « Broncos defense rules in Super Bowl 50 with seven sacks to stop Cam Newton and Panthers », Los Angeles Times, (consulté le 7 avril 2017)
  59. (en) James Brady, « Cam Newton walks out of Super Bowl press conference after giving one-word answers », SB Nation, (consulté le 7 avril 2017)
  60. (en) Connor Keith, « Cam Newton, offense sputter in defeat », sur panthers.com, (consulté le 11 avril 2017)
  61. (en) Luke Kerr-Dineen, « NFL teams have figured out how to beat Cam Newton », USA Today, (consulté le 11 avril 2017)
  62. (en) Ken Belson, « Cam Newton Sustains Concussion in Panthers' Loss to Falcons », The New York Times, (consulté le 11 avril 2017)
  63. (en) David Newton, « Cam Newton in concussion protocol from hit during loss to Falcons », sur ESPN.com, (consulté le 11 avril 2017)
  64. (en) Greg Auman, « MVP Cam Newton to miss game against Bucs », Tampa Bay Times, (consulté le 11 avril 2017)
  65. (en) David Newton, « Cam Newton blasts officials for 'taking the fun out of the game' », sur ESPN.com, (consulté le 11 avril 2017)
  66. (en) Kevin Seifert, « Cam Newton has a case on hits, and he's not alone », sur ESPN.com, (consulté le 11 avril 2017)
  67. (en) Kevin Patra, « Cam Newton says he plans to talk to Goodell about hits », sur nfl.com, (consulté le 11 avril 2017)
  68. (en) « Cam Newton briefly benched for 'dress code violation' », sur nfl.com, (consulté le 11 avril 2017)
  69. (en) Lindsay H. Jones, « Cam Newton explains dress code violation that led to benching », USA Today, (consulté le 11 avril 2017)
  70. (en) Kevin Patra, « Cam Newton calls 2016 season 'demoralizing' », sur nfl.com, (consulté le 11 avril 2017)
  71. (en) Emanuella Grinberg, « NFL star Cam Newton announces birth of son », CNN, (consulté le 9 avril 2017)
  72. (en) Nina Mandell, « Why Cam Newton decided to name his son Chosen », USA Today, (consulté le 9 avril 2017)
  73. (en) Jourdan Rodrigue, « Cam Newton, Kia Proctor welcome second child », Charlotte Observer, (consulté le 9 avril 2017)
  74. (en) Stephen Igo, « Cam Newton shares photo, name of daughter », CBS Sports, (consulté le 9 avril 2017)
  75. a et b (en) David Newton, « Newton scales back for Thanksgiving meal », sur ESPN.com, (consulté le 9 avril 2017)
  76. (en) Marc Sessler, « Patrick Peterson on Cam Newton: 'He is a monster' », sur nfl.com, (consulté le 9 avril 2017)
  77. (en) Matt Bowen, « Cam Newton could play other positions ... a handful, in fact », sur ESPN.com, (consulté le 9 avril 2017)
  78. a et b (en) Eric Adelson, « Cam Newton's magnetic personality draws more supporters than critics », Yahoo!, (consulté le 9 avril 2017)
  79. a, b et c (en) Kevin Seifert, « 831 hits and counting: The toll of Cam Newton's punishing playing style », sur ESPN.com, (consulté le 9 avril 2017)
  80. a, b et c (en) Yaron Weitzman, « Why does Cam Newton do the Superman celebration? », SB Nation, (consulté le 9 avril 2017)
  81. (en) David Newton, « Does Cam Newton have a big bull's-eye on him due to his celebrations? », sur ESPN.com, (consulté le 9 avril 2017)
  82. (en) Mark Sandritter, « Cam Newton is the NFL's king of the Dab », SB Nation, (consulté le 9 avril 2017)
  83. (en) David Newton, « Cam Newton: It's time to retire the Dab, do something else », sur ESPN.com, (consulté le 9 avril 2017)
  84. (en) Luke Kerr-Dineen, « Cam Newton shows off style with interesting suit », For The Win - USA Today, (consulté le 9 avril 2017)
  85. (en) « The Cam Newton dress code saga is just a giant smokescreen », sur ESPN.com, (consulté le 9 avril 2017)
  86. (en) Nic Screws, « The ESQ&A: Cam Newton on His New Clothing Line », Esquire, (consulté le 9 avril 2017)

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]