Johnny Unitas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Johnny Unitas
Description de cette image, également commentée ci-après

Johnny Unitas durant l'été 1964

Nom complet John Constantine Unitas
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 7 mai 1933
à Pittsburgh (Pennsylvanie)
Décès 11 septembre 2002
Lutherville-TimoniumVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille 1,85 m (6 1)
Poids 88 kg (194 lb)
Numéro 19
Position Quarterback
Carrière universitaire ou amateur
1951-1954 Louisville Cardinals
Carrière professionnelle
Choix draft NFL 9e au total en 1955 par les
Steelers de Pittsburgh
1956-1972
1973
Baltimore Colts
Chargers de San Diego
MVP (AP) 1964, 1967
Carrière pro. 1956-1973

Pro Football Hall of Fame 1979

(en) Statistiques sur NFL.com

Johnny Unitas, né le 7 mai 1933 à Pittsburgh et mort le 11 septembre 2002, est un ancien joueur de football américain évoluant au poste de quarterback.

Élu au Pro Football Hall of Fame en 1979, il est l'un des meilleurs joueurs des années 1960, décennie lors de laquelle le football américain devient le sport favoris des Américains.

Désigné meilleur joueur de la National Football League en 1959, 1964 et 1967, il est considéré comme l'un des meilleurs quarterbacks de tous les temps.

Carrière[modifier | modifier le code]

Johnny Unitas en 1967.

Johnny Unitas grandit dans la pauvreté[1]. Son père meurt alors que Johnny a cinq ans[1].

Rejeté par l'Université de Notre Dame, Unitas est accepté par l'Université de Louisville qui sort d'une saison négative et a des difficultés financières[1].

Sélectionné en 102e position (9e tour) lors de la draft 1955 par les Steelers de Pittsburgh, Johnny Unitas est écarté de l'effectif avant le début de la saison 1955 car il est jugé trop lent[1]. Il est alors contraint de travailler dans la construction la semaine à Pittsburgh et de jouer en semi-professionnel le week-end pour six dollars par match pour l'équipe des Rams de Bloomfield[1].

À l'issue de la saison 1955, les Baltimore Colts recrutent Unitas où il devient quarterback titulaire dès le quatrième match de la saison 1956. Si sa première passe sous statut pro est interceptée, ceci ne l'empêche pas de réaliser une carrière de 18 saisons. Lors de sa deuxième saison, en 1957, il termine avec le plus grand nombre de yards gagnés à la passe (2 550 yards) et de touchdowns (24) du championnat.

Unitas confirme ses performances en 1958 et mène son équipe à la finale du championnat contre les Giants de New York. Le match est joué le et est télévisé nationalement sur la chaîne NBC. Cette partie historique est la première de l'histoire de la NFL à avoir une prolongation. Au bout de celle-ci, Unitas gagne la rencontre sur le score de 23 à 17[1].

La saison 1959 marque la reconnaissance du talent individuel de Johnny Unitas. Il est nommé meilleur joueur de la ligue pour la première fois, dominant de nouveau la ligue en termes de touchdowns, yards gagnés et passes complétées. Le quarterback mène les Colts à un nouveau titre de champion. Unitas perd cependant la finale du championnat contre les Browns de Cleveland sur le score de 27 à 0.

Le début des années 1960 est plus compliqué. Plusieurs joueurs clefs de l'équipe se blessent et les Colts de Unitas ne sont pas capables de remporter un nouveau titre.

En 1964, il revient au plus haut niveau, mène son équipe à un bilan de 12 victoires pour 2 défaites, inscrit 19 touchdowns pour seulement 6 interceptions et est de nouveau élu meilleur joueur de la National Football League.

Élu de nouveau meilleur joueur de la ligue en 1967 malgré une épicondylalgie du coude, il perd lors des séries éliminatoires contre les Rams.

Il passe la plus grande partie de la saison suivante sur le banc à cause de blessure à l'épaule. Remplacé par Earl Morrall, il participe tout de même au Super Bowl III lors duquel il sort du banc mais ne peut empêcher la défaite contre les Jets de New York de Joe Namath.

Unitas redevient titulaire en 1969 après avoir soigné son épaule mais échoue à se qualifier pour les séries éliminatoires. En 1970, alors que les ligues NFL et AFL fusionnent, il parvient à se qualifier pour le Super Bowl. Opposé aux Cowboys de Dallas lors du Super Bowl V, il parvient à lancer une passe de 75 yards pour un touchdown mais doit sortir sur blessure dans le deuxième quart-temps. Earl Morrall entre alors en jeu et mène l'équipe à une victoire 16 à 13.

Dès lors, Unitas décline jusqu'à être échangé au Chargers de San Diego en 1973. Après plusieurs rencontres décevantes et de nombreuses interceptions, il est remplacé par le débutant Dan Fouts. Johnny Unitas termine sa carrière de 18 saisons dans la National Football Ligue avec 2 830 passes complétées sur 5 186 tentatives pour un total de 40 239 yards gagnés. Il marque 290 touchdowns pour 253 interceptions et court également pour 1 777 yards et 13 touchdowns.

Il participe à dix éditions du Pro Bowl. Le plus étonnant des nombreux records de Johnny Unitas est la série de 47 matchs consécutifs avec au moins une passe pour marquer un touchdown. Record qui n'est battu que le par Drew Brees lors du match de saison régulière contre les Chargers de San Diego.

Il meurt d'une attaque cardiaque en 2002 à l'âge de 69 ans[1].

Statistiques NFL/AFL[modifier | modifier le code]

  • 211 matchs joués en 18 saisons
  • 5 186 passes tentées
  • 2 830 passes complétées
  • 40 239 yards gagnées en passe
  • 290 passes pour un touchdown
  • 253 passes interceptées
  • 450 courses
  • 1 777 yards gagnées en course
  • 13 touchdowns marqués sur course

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Joe Garner et Bob Costas, 100 Yards of Glory : The Greatest Moments in NFL History, Houghton Mifflin Harcourt, , 320 p. (ISBN 978-0547547985), « The Greatest Quarterbacks - Johnny Unitas », p. 214 à 217

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Lou Sahadi, Johnny Unitas : America's Quarterback, Triumph Books, , 352 p. (ISBN 9781623681456)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]