Eli Manning

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manning.
Eli Manning
Description de cette image, également commentée ci-après

Eli Manning

Nom complet Elisha Nelson Manning
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (35 ans)
à La Nouvelle-Orléans (Louisiane)
Taille 1,93 m (6 4)
Poids 99 kg (218 lb)
Surnom Penguin Boy[1]
Numéro 10
Position Quarterback
Carrière universitaire ou amateur
1999-2003 Rebels d'Ole Miss
Carrière professionnelle
Choix draft NFL 1er au total en 2004 par les
Chargers de San Diego
Depuis 2004 Giants de New York
Super Bowl 2008 & 2011
Pro Bowl 2008, 2011
Carrière pro. Depuis 2004

(en) Statistiques sur NFL.com

Elisha Nelson « Eli » Manning est un joueur américain de football américain né le 3 janvier 1981 à La Nouvelle-Orléans (Louisiane), évoluant au poste de quarterback pour les Giants de New York en NFL.

Il est le fils de l'ancien QB Archie Manning ayant évolué principalement avec les Saints de La Nouvelle-Orléans et le plus jeune frère de l'ancien QB des Broncos de Denver, Peyton Manning. Eli a joué en NCAA pour l'université du Mississippi et ses Rebels. Auparavant, il avait fait ses classes au sein de l'école secondaire Isidore Newman de La Nouvelle-Orléans

Il est sélectionné en tout premier choix de la draft 2004 de la NFL (tout comme l'avait été en 1998 son frère Peyton Manning[2]) par les Chargers de San Diego. Puisqu'il avait cependant refusé par avance de rejoindre cette équipe, un accord est trouvé avec les Giants de New York en échange du quatrième choix global de la draft, QB Philip Rivers, et des choix de draft en 2004 et 2005.

Eli Manning détient les records de la franchise du nombre de yards gagnés à la passe et du nombre de passes complétées sur l'ensemble de la carrière[3]. Il détient le record NFL du plus grand nombre de TD à la passe lors des quatrièmes quart-temps en une saison. Avec les Giants, il a remporté les Super Bowls XLII et XLVI, battant à deux reprises les Patriots de la Nouvelle Angleterre.

Désigné MVP lors des deux Super Bowls, il devient un des 5 joueurs à avoir obtenu au moins 2 bagues MVP de Super Bowl (Bart Starr et Terry Bradshaw en ont 2, tandis que Joe Montana et Tom Brady en ont 3).

Eli est le seul QB de l'histoire de la NFL à avoir lancé plus de 4 900 yards et gagné un Super Bowl lors de la même saison. Il est aussi le quarterback actif à avoir débuté comme titulaire le plus grand nombre de matchs consécutifs (nombre toujours en cours). Il est aussi l'un des quatre QB de l'histoire de la NFL avec au moins 44 000 yards, 290 TDs 4 apparitions au Pro Bowl et 2 Super Bowls gagnés comme John Elway, Tom Brady et son frère Peyton Manning.

Bien que n'atteignant pas les statistiques de son frère, Eli est régulièrement cité pour ses hautes performances lors de matchs importants, et sa capacité à rester calme sous la pression.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Eli Manning chez les Rebels d'Ole Miss.

Au cours de ses années passées chez les Rebels d'Ole Miss, Manning joue 43 matchs, établissant ou égalisant plusieurs records de l'équipe. Il atteint 10 119 yards à la passe (8e performance de l'histoire de la SEC), inscrit 81 touchdowns à la passe (6e de la SEC), et obtient une évaluation de 137.7 comme quarterback pour sa carrière universitaire (22e de la SEC)[4].

Eli Manning ne participera qu'à 6 matchs au cours de la saison 2000 le quarterback titulaire étant Romaro Miller. Les Rebels sont invités à jouer le Music City Bowl 2000 contre les Mountaineers de la Virginie-Occidentale. Malgré la défaite, il est à signaler que lorsque le score est de 49 à 16 pour les Mountaineers, l'entraîneur principal David Cutcliffe se décide à faire jouer le freshman QB Eli Manning. Ce dernier, entré en début de 4e quart-temps, effectuera une très belle remontée à son équipe, celle-ci inscrivant 22 points sans plus en concéder, terminant le match 49 à 36[5].

Eli devient le QB titulaire d'Ole Miss pour la saison 2001 laquelle se clôture sur un bilan de 7 victoires pour 4 défaites. L'équipe n'est cependant pas invitée à jouer de bowl d'après saison régulière[6].

La saison 2002 se termine sur un bilan global de 7 victoires pour 6 défaites. Eli emmène les Rebels à la victoire 27 à 23 lors de l'Independence Bowl de 2002 contre les Cornhuskers du Nebraska et est désigné comme joueur MVP du match[7].

La saison 2003 est meilleure puisque le bilan sera de 10 victoires pour 3 défaites en saison régulière. Celle-ci se termine par une victoire au Cotton Bowl Classic 2003 sur le score de 31 à 28 contre les Cowboys d'Oklahoma State[8]. Il reçoit une invitation à jouer le Senior Bowl 2004 mais la déclina[9].

Son année senior arrivant à son terme, Manning gagne plusieurs trophées dont le Maxwell Award comme meilleur joueur du pays, le Johnny Unitas Golden Arm Award, le National Football Foundation, le College Football Hall of Fame, le Sporting News Radio Socrates Award et le trophée du joueur MVP de la SEC[4]. Il sera également candidat au Heisman Trophy, terminant 3e derrière le QB des Sooners de l'Oklahoma, Jason White et le WR des Panthers de Pittsburgh Larry Fitzgerald[10].

Manning quitté l'Université du Mississippi comme diplômé en marketing, obtenant une moyenne cumulative de 3.44/4.00 (soit une moyenne voisine de 89 - 90%)[11].

Statistiques en NCAA[modifier | modifier le code]

Statistiques par année[12]
Saisons Équipes Matchs Passes Courses
Ev. QB PT PC % Yds TD Int. CT Yds % TD
2000 Rebels d'Ole Miss 6 117.4 53 28 52.8 337 3 2 7 4 0.6 0
2001 Rebels d'Ole Miss 11 144.8 408 259 63.5 2 948 31 9 31 9 0.3 0
2002 Rebels d'Ole Miss 13 125.6 481 279 58.0 3 401 21 15 39 -120 −3.0 2
2003 Rebels d'Ole Miss 13 148.1 441 275 62.4 3 600 29 10 48 -28 -0.6 3
Carière NCAA 43 138.1 1 383 841 60.8 10 286 84 36 125 -135 −1.1 5

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

La draft[modifier | modifier le code]

Il est sélectionné en tout premier choix de la draft 2004 de la NFL (tout comme l'avait été en 1998 son frère Peyton Manning[13]) par les Chargers de San Diego (ceux-ci n'ayant eu que 4 victoire pour 12 défaites comme bilan en 2003).

Manning étant le joueur le plus convoité de la draft, il était évident que les Chargers allaient le choisir comme tout premier choix global. Cependant, avec l'aval de son père Archie Manning, Eli, avant la draft, avait déclaré qu'il refuserait de jouer pour les Chargers si ceux-ci le choisissaient[14].

Suite à ce constat, les Chargers trouvent un accord avec les Giants de New York pour un échange avec leur quatrième choix global de la draft, QB Philip Rivers, et d'autres choix de draft en 2004 (Nate Kaeding, choix global 65 lors du 3e tour) et 2005 (Shawne Merriman, choix global 12 lors du 1er tour).

Manning était un des quatre quarterback choisis lors du premier tour lors de la draft NFL de 2004 avec Ben Roethlisberger, Philip Rivers, et J.P. Losman. Devenus titulaires dans leurs franchises, Manning, Roethlisberger, et Rivers ont été sélectionné au Pro Bowl. Jusqu'à la saison 2013, Roethlisberger et Manning avaient toujours obtenu un bilan positif en fin de saison régulière (certaines saisons se sont terminées sur des bilans de 8 victoires et 8 défaites). Roethlisberger et Manning ont aussi gagnés deux Super Bowl chacun. Ils ont été comparés favorablement à al classe de quarterback de 1983 laquelle comptait en ses rangs les quarterbacks Hall of Fame Dan Marino, John Elway et Jim Kelly[15].

Saison 2004[modifier | modifier le code]

Le 21 novembre 2004, Manning débute le premier match professionnel de sa carrière contre les Falcons d'Atlanta au Giants Stadium. Le 12 décembre 2004, lors de son 4e match comme titulaire contre les Ravens de Baltimore, au M&T Bank Stadium , il est mis sur le banc en seconde période et est remplacé par Kurt Warner car sa moyenne à la passe est de 0.0. Il reste néanmoins le titulaire au poste de quarterback le reste de la saison, disputant au total neuf matchs de NFL.

Saison 2005 : Champion de la NFC[modifier | modifier le code]

Eli Manning en 2012.

Après la saison 2014, Kurt Warner quitte les Giants[16] et Eli est officiellement désigné titulaire pour la saison 2015. La saison débute par deux victoires contre les Cardinals de l'Arizona et les Saints de La Nouvelle-Orléans[17],[18] avant de se rendre sur la côte Ouest à San Diego. Les fans des Chargers n'ont pas oublié le camouflet de Manning (son refus de jouer pour la franchise). C'est le 25 septembre 2005 qu'a lieu le premier match entre les Giants et les Chargers depuis la draft de la NFL 2003. La foule hue copieusement Manning chaque fois qu'il touche le ballon. San Diego gagne le match 45 à 23[19] mais Eli joue ce qui est probablement la meilleure performance de sa jeune carrière, gagnant 352 yards et inscrivant 2 TDs à la passe[20].

Après cette performance à San Diego, Manning revient à la maison et lance pour pratiquement 300 yards et 4 TDS (à ce moment le record de sa carrière) contre les Rams de St-Louis au Giants Stadium pour une victoire facile 44 à 24[21]. Deux matchs plus tard, lors des dernières minutes, il mène une attaque contre les Broncos de Denver et assure la victoire 34 à 23 pour ses couleurs[22]. Cette attaque se termine par un TD de 2 yards inscrit par Amani Toomer lequel réceptionne une passe de Manning alors qu'il ne reste que 5 secondes de temps de jeu[22]. Deux semaines plus tard, Manning après une pauvre première période contre les 49ers de San Francisco, assure la première victoire de la saison en déplacement, 24 à 6. Malgré une mauvaise prestation à la maison contre les Vikings du Minnesota, lançant 4 interceptions, il parvient néanmoins à revenir au score lors des dernières minutes avant que les Vikings ne convertissent un field goal lors des dernières secondes.

Manning termine la saison dans le top 5 des quarterbacks de la NFL en nombre de TD à la passe et en nombre de yards gagnés à la passe. Son attaque est classée 3e de la NFL inscrivant un total de 442 points[23],[24]. Les Giants n'avaient plus inscrit autant de points en une saison depuis celle de 1963. Ils gagnent la Division Est de la NFC avec 11 victoires pour 5 défaites[25] et se qualifient pour les play-offs.

Lors de cette saison 2005, Manning a lancé pour près de 3 800 yards, avec 24 passes qui ont abouti à des touchdowns pour seulement 17 interceptions. 52,8 % de ses lancers seulement ont été complétés, ce qui fut son point faible en 2005.

Saison 2006[modifier | modifier le code]

Il a débuté la saison 2006 en étant titulaire lors du match opposant les Colts d'Indianapolis aux Giants, ayant ainsi l'occasion d'évoluer contre son frère aîné Peyton, qui était aussi titulaire comme quarterback. C’était une première dans la NFL.

Saison 2007[modifier | modifier le code]

La préparation

La saison régulière

Les play-offs 2007

Le Super Bowl XLII

Malgré une saison extrêmement pénible au cours de laquelle la majorité des gens de New York souhaitaient le voir partir, il a su regrouper l'équipe en fin de saison et a aidé son équipe à remporter le Super Bowl de la saison 2007, 17-14 face aux larges favoris, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, qui n'avaient perdu aucun match lors de la saison régulière. Il est choisi le MVP de la finale, succédant ainsi à son frère Peyton Manning, devenant les premiers frères à réussir un tel exploit mais l'accomplissant en plus au cours de deux saisons consécutives.

Saison 2008[modifier | modifier le code]

Saison 2009[modifier | modifier le code]

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Le 5 février 2012, il remporte son second Super Bowl (XLVI) à Indianapolis, dépassant le palmarès de son frère dans l'antre de ce dernier. Auteur d'un match très solide, il complète 30 passes sur 40, et lance pour 296 yards et 1 touchdown, sans aucune interception, ce qui lui permet de grandement participer à la victoire par 21 à 17 de son équipe sur celle des Patriots de la Nouvelle-Angleterre et de surclasser de nouveau leur quarterback vedette, Tom Brady. Cette prestation lui vaut d'être nommé pour la deuxième fois MVP du Super Bowl, en autant de participation.

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Saison 2015[modifier | modifier le code]

Saison 2016[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistique NFL[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Statistiques par année
Années Équipes Matchs Passes Courses Sacks Fumbles
M. M.T. P.T. P.C. % Yards Yd./P. TD P. Int. QB Ev. Course Yards Yd./C. TD C. Sacks Y. P. F. F.P.
2004 NYG 9 7 197 95 48.2 1043 5.3 6 9 55.4 6 35 5.8 0 13 83 3 1
2005 NYG 16 16 557 294 52.8 3762 6.8 24 17 75.9 29 80 2.8 1 28 184 9 2
2006 NYG 16 16 522 301 57.7 3244 6.2 24 18 77.0 25 21 0.8 0 25 186 9 2
2007 NYG 16 16 529 297 56.1 3336 6.3 23 20 73.9 29 69 2.4 1 27 217 13 7
2008 NYG 16 16 479 289 60.3 3238 6.8 21 10 86.4 20 10 0.5 1 27 174 5 2
2009 NYG 16 16 509 317 62.3 4021 7.9 27 14 93.1 17 65 3.8 0 30 216 13 8
2010 NYG 16 16 539 339 62.9 4002 7.4 31 25 85.3 32 70 2.2 0 16 117 7 5
2011 NYG 16 16 589 359 61.0 4933 8.4 29 16 92.9 35 15 0.4 1 28 199 8 4
2012 NYG 16 16 536 321 59.9 3948 7.37 26 15 87.2 20 30 1.5 0 19 136 4 1
2013 NYG 16 16 551 317 57.5 3818 6.9 18 27 69.4 18 36 2.0 0 39 281 7 2
2014 NYG 16 16 601 379 63.1 4410 7.3 30 14 92.1 12 31 2.6 1 28 187 7 4
2015 NYG 16 16 618 387 62.6 4436 7.2 35 14 93.6 20 61 3.1 0 27 157 11 4
2016 NYG  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?  ?
Total 185 183 6,227 3,695 59.3 44,191 7.1 294 199 83.5 263 523 2.0 5 307 2,137 97 42

Play-offs[modifier | modifier le code]

Statistiques par année
Années Équipes Matchs Passes Courses
M. M.T. P.T. P.C. % Yards Yd./P. TD P. Int. QB Ev. Course Yards Yd./C. TD C.
2005 NYG 1 1 18 10 55.6 113 6.3 0 3 35.0 0 0 0 0
2006 NYG 1 1 27 16 59.3 161 6.0 2 0 88.7 2 4 2 0
2007 NYG 4 4 119 72 61.3 854 7.2 6 1 95.7 8 10 1.3 0
2008 NYG 1 1 29 15 51.7 169 5.8 0 2 40.7 1 0 0 0
2011 NYG 4 4 163 106 65.0 1219 7.5 9 1 103.3 8 20 2.5 0
Total 11 11 356 219 61.5 2516 7.1 17 7 89 19 34 1.8 0

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eli Manning dubbed 'Penguin Boy' in hilarious closed-captioning mishap
  2. [vidéo] (en) « Babineaux's top 5 NFL siblings », sur NFL.com (consulté le 11 juillet 2014).
  3. (en)New York Giants Career Passing Register, pro-football-reference.com; consulté le 6 février 2014.
  4. a et b (en)http://www.sports-reference.com/cfb/players/eli-manning-1.html
  5. (en)http://www.sports-reference.com/cfb/years/2000.html
  6. (en)http://www.sports-reference.com/cfb/schools/mississippi/2001-schedule.html
  7. (en)http://www.sports-reference.com/cfb/schools/mississippi/2002.html
  8. (en)http://www.sports-reference.com/cfb/boxscores/2004-01-02-mississippi.html
  9. (en) « Eli Manning-PLAYERS-NFLPLAYERS.COM », sur nflplayers.com (consulté le 5 mars 2008)
  10. (en) Matt James, « Heisman Won By A QB For 4th Straight Year », sur CollegeFootballPoll.com,‎ (consulté le 22 janvier 2008)
  11. (en) « ELI MANNING Bio », sur SI.com, SI.com,‎ (consulté le 22 janvier 2008)
  12. (en)Rivals.com College Football Statistics
  13. [vidéo] (en) « Babineaux's top 5 NFL siblings », sur NFL.com (consulté le 11 juillet 2014).
  14. (en) Steve Serby, « Eli Manning Revisits Drama of the Draft Day That Changed Giants History », sur nypost.com,‎ (consulté le 17 décembre 2015)
  15. (en)Best quarterback class ever? Trio from '04 makes its case over '83
  16. (en) « Warner won't be Eli's backup for next year », sur espn.com,‎ (consulté le 22 janvier 2008)
  17. (en) Jerry Magee, « Nothing personal, San Diego; Eli Manning just didn't want to be a Charger », sur signonsandiego.com,‎ (consulté le 9 février 2008)
  18. (en) Stephen Edelson, « At 2-0, Giants taking baby steps toward bigger things », sur usatoday.com,‎ (consulté le 22 janvier 2008)
  19. (en) « Giants Fall to Chargers, 45-23 », sur giants.com,‎ (consulté le 22 janvier 2008)
  20. (en) Michael Eisen, « Chargers 45, Giants 23: Inside the Numbers! », sur giants.com,‎ (consulté le 22 janvier 2008)
  21. Modèle:Lien, web
  22. a et b (en) « Giants versus Broncos recap », sur ESPN.com (consulté le 22 janvier 2008)
  23. (en) « NFL Stats 2005 Season », sur NFL.com (consulté le 16 mars 2012)
  24. (en) « NFL Stats: by Player Position 2005 Season », sur NFL.com (consulté le 16 mars 2012)
  25. (en) « 2005 NFC East Final Standings », sur Team Giants.com (consulté le 22 janvier 2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]