Saison 2014 de la NFL

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
NFL saison 2014
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo
Généralités
Sport Football américain
Organisateur(s) National Football League
Édition 95e
Lieu(x) Drapeau des États-Unis États-Unis
Date du
au
Nations Drapeau des États-Unis États-Unis
Participants 32 franchises
Épreuves 267 matchs
Site(s) Finale au University of Phoenix Stadium de Glendale, Arizona
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Seahawks de Seattle
Vainqueur Patriots de la Nouvelle-Angleterre

Navigation

La saison 2014 de la NFL est la 95e saison de la National Football League (NFL), la ligue principale d'équipes professionnelles de football américain aux États-Unis regroupant 32 franchises.

La NFL est organisée en deux conférences distinctes depuis sa fusion avec sa rivale, l'American Football League en 1970 : la National Football Conference (NFC) et l'American Football Conference (AFC). Ces deux conférences sont subdivisées en quatre divisions de 4 équipes chacune: Est, Ouest, Nord et Sud.

Chaque franchise dispute 16 matchs en 17 semaines lors de la saison régulière qui débute le et se termine le . Suit alors une phase de playoffs opposant les 6 meilleures équipes de la saison régulière dans chaque conférence et qui débute le pour mener à la finale entre les deux champions de chaque conférence, le Super Bowl XLIX, qui se dispute le à l'University of Phoenix Stadium de Glendale en Arizona. Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre y battent les Seahawks de Seattle sur le score de 28-24 et deviennent champions pour la quatrième fois de leur histoire.

Présaison[modifier | modifier le code]

Draft[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Draft 2014 de la NFL.

La Draft 2014 de la NFL a eu lieu entre le 8 et le au Radio City Music Hall de New York. 256 joueurs y ont été recrutés. Jadeveon Clowney (DE des Gamecocks de la Caroline du Sud) a été recruté à la première place au total par les Texans de Houston. Johnny Manziel, vainqueur du Trophée Heisman en 2013, a été recruté au premier tour par les Browns de Cleveland mais n'est pas titulaire. Certains quarterbacks recrutés lors de la Draft sont devenus titulaires au cours de la saison :

Nouveaux stades[modifier | modifier le code]

Changements d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Calendrier[modifier | modifier le code]

La saison se compose de 256 matchs de saison régulière avant les playoffs, répartis sur 17 semaines. Chaque équipe joue 16 matchs de saison régulière sur 17 semaines avec une semaine de repos. Les équipes jouent à deux reprises leurs trois adversaires de conférence sur des matchs aller-retour et affrontent une seule fois les quatre adversaires d'une autre division de la même conférence et quatre autres d'une division de l'autre conférence selon un calendrier préétabli (voir plus bas). Elles affrontent aussi une équipe de chacune des deux autres divisions (ayant fini la saison dernière à la même place dans leur division). Le coup d'envoi de la saison a été donné le chez le champion en titre. Les Seahawks de Seattle ont battu les Packers de Green Bay 36-16. La saison régulière s'achève le par les 16 rencontres le même jour, pour les matchs de division. Les playoffs ont lieu en janvier 2015 et le Super Bowl XLIX le au University of Phoenix Stadium de Glendale (Arizona).

Matchs intra-conférence[modifier | modifier le code]

  • AFC Est - AFC Ouest
  • AFC Nord - AFC Sud
  • NFC Est - NFC Ouest
  • NFC Nord - NFC Sud

Matchs inter-conférence[modifier | modifier le code]

  • AFC Est - NFC Nord
  • AFC Nord - NFC Sud
  • AFC Sud - NFC Est
  • AFc Ouest - NFC Ouest

Séries internationales[modifier | modifier le code]

3 matchs ont lieu à Londres au stade de Wembley en 2014 dans le cadre des séries internationales.

Classement de la saison régulière[modifier | modifier le code]


Légende :

V = Victoires, D = Défaites, N = Matchs nuls, PCT = Pourcentage victoires, DIV =Victoires-Défaites Division, CONF =Victoires-Défaites Conférence, PM = Points marqués, PE = Points encaissés

w : Non champion de division, wild-card; y = Champion de division; z = Champion de division dispensé de wild-card; * = avantage du terrain pendant les playoffs

Qualifiés pour les playoffs
AFC Est
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
z* (1) Patriots de la Nouvelle-Angleterre 12 4 0 75 4-2 9-3 468 313
Bills de Buffalo 9 7 0 56,3 4-2 5-7 343 289
Dolphins de Miami 8 8 0 50 3-3 6-6 388 373
Jets de New York 4 12 0 25 1-5 4-8 283 401
AFC Nord
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
y (3) Steelers de Pittsburgh 11 5 0 68,8 4-2 9-3 436 368
w (5) Bengals de Cincinnati 10 5 1 65,6 3-3 7-5 365 344
w (6) Ravens de Baltimore 10 6 0 62,5 3-3 6-6 409 302
Browns de Cleveland 7 9 0 43,8 2-4 4-8 299 337
AFC Sud
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
y (4) Colts d'Indianapolis 11 5 0 68,8 6-0 9-3 458 369
Texans de Houston 9 7 0 56,3 4-2 8-4 372 307
Jaguars de Jacksonville 3 13 0 18,8 1-5 2-10 249 412
Titans du Tennessee 2 14 0 12,5 1-5 2-10 254 438
AFC Ouest
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
z (2) Broncos de Denver 12 4 0 75 6-0 10-2 482 354
Chiefs de Kansas City 9 7 0 56,3 3-3 7-5 353 281
Chargers de San Diego 9 7 0 56,3 2-4 6-6 348 348
Raiders d'Oakland 3 13 0 18,8 1-5 2-10 253 452
NFC Est
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
y (3) Cowboys de Dallas 12 4 0 75 4-2 8-4 467 352
Eagles de Philadelphie 10 6 0 62,5 4-2 6-6 474 400
Giants de New York 6 10 0 37,5 2-4 4-8 380 400
Redskins de Washington 4 12 0 25 2-4 2-10 301 438
NFC Nord
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
z (2) Packers de Green Bay 12 4 0 75 5-1 9-3 486 348
w (6) Lions de Detroit 11 5 0 68,8 5-1 9-3 321 282
Vikings du Minnesota 7 9 0 43,8 1-5 6-6 325 343
Bears de Chicago 5 11 0 31,3 1-5 4-8 319 442
NFC Sud
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
y (4) Panthers de la Caroline 7 8 1 46,9 4-2 6-6 339 374
Saints de La Nouvelle-Orléans 7 9 0 43,8 3-3 6-6 401 424
Falcons d'Atlanta 6 10 0 37,5 5-1 6-6 381 417
Buccaneers de Tampa Bay 2 14 0 12,5 0-6 1-11 277 410
NFC Ouest
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
z* (1) Seahawks de Seattle 12 4 0 75 5-1 10-2 394 254
w (5) Cardinals de l'Arizona 11 5 0 68,8 3-3 8-4 310 299
49ers de San Francisco 8 8 0 50 2-4 7-5 306 340
Rams de Saint-Louis 6 10 0 37,5 2-4 4-8 324 354

Playoffs[modifier | modifier le code]

À l'issue de la saison régulière, dans chaque conférence, 6 équipes sont qualifiées pour les playoffs (matchs d'après-saison) : les 4 champions de division et les 2 meilleures équipes non-championnes. L'avantage du terrain est donné aux champions de division pour le tour de wild card; aux 2 meilleurs champions de division pour la demi-finale.

Tableau du tour final[modifier | modifier le code]

  Tour Wild Cards Playoffs de Division Finales de Conférence Super Bowl XLIX
                                     
6  Detroit 20  
3  Dallas 24  
  3  Dallas 21  
    2  Green Bay 26  
      
        
  2  Green Bay 22  
NFC
  1  Seattle 28  
5  Arizona 16  
4  Caroline 27  
  4  Caroline 17
    1  Seattle 31  
      
        
  N1  Seattle 24
  A1  Nouvelle-Angleterre 28
5  Cincinnati 10  
4  Indianapolis 26  
  4  Indianapolis 24
    2  Denver 13  
      
        
  4  Indianapolis 7
AFC
  1  Nouvelle-Angleterre 45  
6  Baltimore 30  
3  Pittsburgh 17  
  6  Baltimore 31
    1  Nouvelle-Angleterre 35  
      

(*) Indique les victoires en prolongations.

Wild Card[modifier | modifier le code]

Le tour de wild card (barrage) a lieu les 3 et . Il oppose dans chacune des deux conférences les deux moins bons champions de division aux deux meilleures équipes non-championnes.

Samedi 3 janvier 2015[modifier | modifier le code]

NFC : Cardinals de l'Arizona - Panthers de la Caroline
Match disputé au Bank of America Stadium de Charlotte
Statistique de la rencontre : Cardinals - Panthers : 16 - 27
Résumé sur nfl.com[1]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Cardinals 0 14 0 2 16
Panthers 10 3 14 0 27


AFC : Ravens de Baltimore - Steelers de Pittsburgh
Match disputé au Heinz Field de Pittsburgh
Statistiques de la rencontre : Ravens - Steelers : 30 - 17
Résumé sur nfl.com[2]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Ravens 0 10 10 10 30
Steelers 3 6 0 8 17


Dimanche 4 janvier 2015[modifier | modifier le code]

AFC : Bengals de Cincinnati - Colts d'Indianapolis
Match disputé au Lucas Oil Stadium d'Indianapolis
Statistiques de la rencontre : Bengals - Colts : 10 - 26
Résumé sur nfl.com[3]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Bengals 7 3 0 0 10
Colts 7 6 10 3 26


NFC : Lions de Detroit - Cowboys de Dallas
Match disputé au AT&T Stadium, à Arlington
Statistiques de la rencontre : Lions - Cowboys : 20 - 24
Résumé sur nfl.com[4]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Lions 14 3 3 0 20
Cowboys 0 7 7 10 24


Demi-finales de conférence[modifier | modifier le code]

Les demi-finales de conférence ont lieu les 10 et . Ils opposent dans chacune des deux conférences les deux meilleurs champions de division aux deux équipes qualifiées par le tour de barrage.

Samedi 10 janvier 2015[modifier | modifier le code]

AFC : Ravens de Baltimore - Patriots de la Nouvelle-Angleterre
Match disputé au Gillette Stadium de Foxborough
Statistiques de la rencontre : Ravens - Patriots : 31 - 35
Résumé sur nfl.com[5]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Ravens 14 7 7 3 31
Patriots 7 7 14 7 35


NFC : Panthers de la Caroline - Seahawks de Seattle
Match disputé au CenturyLink Field de Seattle
Statistiques de la rencontre : Panthers - Seahawks : 17 - 31
Résumé sur nfl.com[6]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Panthers 0 10 0 7 17
Seahawks 7 7 0 17 31


Dimanche 11 janvier 2015[modifier | modifier le code]

NFC : Cowboys de Dallas - Packers de Green Bay
Match disputé au Lambeau Field de Green Bay
Statistiques de la rencontre : Cowboys - Packers : 21 - 26
Résumé sur nfl.com[7]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Cowboys 7 7 7 0 21
Packers 7 3 10 6 26


AFC : Colts d'Indianapolis - Broncos de Denver
Match disputé au Mile High Stadium de Denver
Statistiques de la rencontre : Colts - Broncos : 24 - 13
Résumé sur nfl.com[8]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Colts 0 14 7 3 24
Broncos 7 3 0 3 13


Finales de conférence[modifier | modifier le code]

Dimanche 18 janvier 2015[modifier | modifier le code]

NFC : Packers de Green Bay - Seahawks de Seattle
Match disputé au CenturyLink Field de Seattle
Statistiques de la rencontre : Packers - Seahawks : 22 - 28
Résumé sur nfl.com[9]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 pr Total
Packers 13 3 0 6 0 22
Seahawks 0 0 7 15 6 28


AFC : Colts d'Indianapolis - Patriots de la Nouvelle-Angleterre
Match disputé au Gillette Stadium de Foxborough
Statistiques de la rencontre : Colts - Patriots : 7 - 45
Résumé sur nfl.com[10]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Colts 0 7 0 0 7
Patriots 14 3 21 7 45


Super Bowl XLIX[modifier | modifier le code]

Dimanche 1er février 2015[modifier | modifier le code]

AFC-NFC : Patriots de la Nouvelle-Angleterre-Seahawks de Seattle
Match disputé à l'University of Phoenix Stadium de Glendale
Statistiques de la rencontre : Patriots - Seahawks : 28 - 24
Résumé sur nfl.com[11]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Patriots 0 14 0 14 28
Seahawks 0 14 10 0 24


Événements majeurs[modifier | modifier le code]

Scandales[modifier | modifier le code]

La controverse sur le nom des Redskins de Washington[modifier | modifier le code]

Plaintes de pom-pom girls[modifier | modifier le code]

L'Affaire Ray Rice[modifier | modifier le code]

Le running back des Ravens, Ray Rice, est suspendu initialement pour deux matchs à la suite d'une altercation avec sa petite amie, devenue depuis son épouse. En septembre 2014, dans une vidéo de caméra de surveillance rendu public, on voit le joueur mettre K.O. sa compagne dans un ascenseur à Atlantic City, en février 2014. Roger Goodell, président de la NFL, est mis en cause pour la gestion de cette affaire de violence conjugale[12]. Rice est finalement limogé et suspendu indéfiniment par la ligue. Une décision de justice annule la suspension [13] dès novembre 2014, mais aucune franchise ne le signe.

L'affaire Greg Hardy[modifier | modifier le code]

L'affaire Adrian Peterson[modifier | modifier le code]

La nouvelle politique de la NFL sur les violences domestiques[modifier | modifier le code]

Deflategate : L'affaire des ballons dégonflés des Patriots[modifier | modifier le code]

Surnommé par les médias américains le « Deflategate[14] », le scandale porte sur des ballons sous-gonflés ou dégonflés volontairement par les Patriots, lors finale de conférence AFC face aux Colts. Un ballon dégonflé apporterait alors un avantage à l'attaque. C'est la seconde polémique autour des « Pats », au tour précédent, les Ravens avaient reproché à l'équipe de Bill Belichick d'avoir triché[15]. En déclarant, un joueur offensif inéligible auprès des arbitres au dernier moment, ne donnant pas le temps à la défense de reconnaître quels joueurs étaient éligibles, et donc les couvrir. Cependant, la NFL déclare que les Patriots n'avaient enfreint aucun règlement lors du match face à Baltimore. Néanmoins, cette tactique sera interdite dès la saison suivante.

En mai 2015, un rapport met en évidence qu'il est « plus que probable » que des employés des Patriots et Tom Brady étaient au courant, et ont dégonflé intentionnellement des ballons face aux Colts[16]. L'enquête souligne également que Bill Belichick, et les autres membres de la franchise ignoraient sans doute la situation. Quelques jours plus tard, la NFL suspend Tom Brady pour 4 matchs, la franchise des Patriots perd deux tours de la draft 2016, et une amende record d'un million de dollars[17]. Le 3 septembre, quelques jours avant le début de la nouvelle saison, un juge fédéral annule la suspension de Brady[18]. La NFL annonce son intention de faire appel, mais cette action n'est pas suspensive, Tom Brady débutera bien la saison 2015 sur le terrain. En 2016, le Deflategate connait son dénouement final, le 25 avril 2016, la Cour d'appel la réinstaure la suspension. Tom Brady annonce le 15 juillet qu'il ne fera pas appel de sa suspension de quatre matches [19]

Décès majeurs[modifier | modifier le code]

Possibles délocalisations[modifier | modifier le code]

  • Les Bills de Buffalo
  • Les Raiders d'Oakland
  • Les Rams de Saint-Louis

Nouveaux records[modifier | modifier le code]

Changements d'entraîneurs[modifier | modifier le code]

Récompenses[20][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]