Seahawks de Seattle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Seahawks de Seattle
Description de l'image Casque Seahawks.jpg. Description de l'image SeattleSeahawksLogo2012.gif.
Fondé en 1976
Couleurs
Stade Lumen Field
Capacité 67 000 spectateurs
Propriétaire Vacant
Président Peter McLoughlin (en)
Entraîneur Pete Carroll
Ville Drapeau de Seattle.png Seattle,
Drapeau de l'État de Washington Washington
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ligue National Football League
Conférence National Football Conference
Division Ouest
Site web www.seahawks.com

Super Bowl XLVIII

Description de l'image Qwest Field North.jpg.

Les Seahawks de Seattle (Seattle Seahawks en anglais) sont une franchise de football américain de la National Football League (NFL) implantée à Seattle dans l'État de Washington au nord-ouest des États-Unis.

La franchise est fondée en 1976 comme une équipe d'expansion (« expansion team »), en même temps que les Buccaneers de Tampa Bay. Elle intègre la National Football Conference (NFC) avant d'être reversée l'année suivante en American Football Conference (AFC). I

ls jouent au sein de la division ouest de la NFC depuis la saison 2001 en compagnie des 49ers de San Francisco, des Cardinals de l'Arizona et des Rams de Los Angeles.

Les Seahawks ont remporté neuf titres de champion de leur division (deux en AFC Ouest et sept en NFC Ouest) et trois titres de la Conférence NFC (2005, 2013 et 2014)

Ils ont participé à trois Super Bowls (défaite 21-10 au Super Bowl XL face aux Steelers de Pittsburgh, victoire 43-8 au Super Bowl XLVIII face aux Broncos de Denver et défaite au Super Bowl XLIX face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre).

Ils ont participé à 19 phases éliminatoires de la NFL, la dernière fois lors de la saison 2020.

Les Seahawks de Seattle, en l'absence de franchises dans la région du nord-ouest américain, a une très forte audience dans le nord-ouest des États-Unis (états de Washington, de l'Oregon, dans les Rocheuses…) mais aussi au Canada voisin, dans les provinces de Colombie-Britannique et d'Alberta notamment malgré la présence de la CFL (Ligue canadienne de football canadien).

Ils sont aussi réputés pour leur public de fans bruyants et fidèles, désigné comme « 12e homme », qui , depuis 2020, ont fait du Lumen Field le stade le plus bruyant de la ligue. Les décibels qui y sont enregistrés ont la réputation de perturber les appels de jeu adverses.

Les Seahawks de Seattle face aux Raiders d'Oakland au CenturyLink Field le 30 août 2012 en présaison de la Saison 2012.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Steve Largent, première star des Seahawks, wide receiver et membre du Pro Football Hall of Fame.

La fusion entre la NFL et l'AFL en 1970 conduit la ligue à envisager son expansion et passer de 26 à 28 équipes, ce qui sera une conséquence directe de la création, 6 ans plus tard, des Seahawks de Seattle et des Buccaneers de Tampa Bay.

Dès 1972, la ville de Seattle se déclare candidate à l'accueil d'une franchise de football américain avec la création de la Seattle Professional Football Inc., composée d'hommes d'affaires et d'élus locaux emmenés notamment par la famille Nordstrom. En 1974, la ville est officiellement choisie par la NFL pour qu'une nouvelle équipe s'y installe. Dès l'année suivante, l'encadrement de l'équipe est recruté par le manager général Sunny Solanski et Jack Patera (en), alors entraîneur assistant chez les Vikings du Minnesota est engagé comme entraîneur principal.

Le , à la suite d'une consultation populaire ayant mobilisé plus de 20 000 votants, la franchise reçoit officiellement le surnom de Seahawks, terme anglais désignant un balbuzard pêcheur et qui fut choisi parmi plus de 1 700 propositions.

L'équipe participe ensuite à la draft d'expansion de 1976 et obtient le 2e choix pour le draft 1976 de la NFL. Ils disputent leur premier match officiel le contre les 49ers de San Francisco et leur premier match de saison régulière contre les Cardinals de Saint-Louis. L'équipe joue jusqu'en 1999 au King County Domed Stadium, tout nouveau stade construite dans la ville de Seattle.

Elle remporte sa première victoire le , sous la houlette de son quarterback Jim Zorn (en), en déplacement chez les Buccaneers de Tampa Bay (13 à 10) et sa première victoire à domicile le mois suivant 30 à 13 contre les Falcons d'Atlanta. Il s'agit des 2 seules victoires de la saison inaugurale. Le recrutement du wide receiver Steve Largent (futur membre du Pro Football Hall of Fame) contribue toutefois à l'engouement du public.

En 1977, l'équipe permute avec les Buccaneers de Tampa Bay et intègre l'AFC pour une période de 25 saisons.

Les succès des années 80[modifier | modifier le code]

Il faut attendre les années 1980 pour voir les Seahawks goûter pleinement aux succès grâce notamment à leur nouvel entraîneur recruté en 1983, Chuck Knox et au nouveau quarterback Dave Krieg (en). Dès la saison 1983, ils qualifient les Seahawks pour la première fois de leur histoire en phase éliminatoire de la NFL à la suite d'une saison positive (9 victoires et 7 défaites). Ils battent les Broncos de Denver 31 à 7 lors du match de wild card puis les Dolphins de Miami 27 à 20 lors du tour de division avant de s'incliner 30 à 14 en finale de conférence face aux Raiders de Los Angeles. L'année suivante, en 1984, l'équipe enregistre sa meilleure saison du XXe siècle avec un bilan de 12 victoires et 4 défaites, ce qui permet à l'entraîneur de recevoir le trophée du meilleur entraîneur de l'année. L'équipe se qualifie à nouveau pour la phase éliminatoire. Ils prennent leur revanche sur les Raiders de Los Angeles lors du tour de wild card avant de s'incliner lors du tour de division face aux Dolphins de Miami.

Il s'ensuit une éclipse de 2 années avant de retourner en phase éliminatoire, notamment grâce au recrutement du linebacker Brian Bosworth (en) en 1987. Cette saison-là, les Seahawks s'inclinent dès le tour de wild card face aux Oilers de Houston. Il remportent ensuite en 1988 leur premier titre de champion de division mais s'inclinent dès leur premier match de phase éliminatoire (tour de division) face aux Bengals de Cincinnati, L'équipe va ensuite rater les qualifications pour la phase éliminatoire pendant une période de plus de 10 saisons.

L'éclipse des années 90[modifier | modifier le code]

Les années 1990 sont des années de vaches maigres. Les saisons négatives s'enchaînent malgré quelques sursauts, à la suite de recrutements de joueurs très moyens, d'une instabilité au poste de quarterback et des médiocres performances à ce poste du titulaire Rick Mirer (en). La franchise frôle la banqueroute et la délocalisation.

C'est en 1997 que la transition s'opère avec le rachat de la franchise par Paul Allen, cofondateur de l'entreprise Microsoft localisée dans l'état de Washington. En 1999, le nouveau propriétaire engage Mike Holmgren, entraîneur des Packers de Green Bay. Il occupe le poste d'entraîneur principal pendant 10 saisons et renoue rapidement avec le succès. C'est en effet en 1999 que les Seahawks se qualifient à nouveau pour la phase éliminatoire en remportant leur second titre de champion de division. Ils s'inclinent toutefois dès le tour de wild card de nouveau face aux Dolphins de Miami. La roue a cependant tourné et les Seahawks effectuent leur retour au premier plan au passage de l'an 2000.

Le retour au premier plan dans les années 2000[modifier | modifier le code]

L'équipe est reversée en 2002 au sein de sa division d'origine dans la NFC à la suite de la création de la franchise des Texans de Houston. Grâce à leur nouvel entraîneur mais aussi leur nouveau quarterback Matt Hasselbeck, les Seahawks retournent en phase éliminatoire en 2003 et ce pour 5 saisons d'affilée, glanant au passage 4 nouveaux titres de division (en 2004, 2005, 2006, 2007) et leur unique titre de champion de conférence en 2005. Lors de cette saison, l'équipe réalise son meilleur bilan (13 victoires pour 3 défaites), remporte sa division, sa conférence face aux Panthers de la Caroline 34 à 14 et tous ses matchs de phase éliminatoire s'ouvrant ainsi les portes de leur premier Super Bowl.

Lors du Super Bowl XL joué le au Ford Field de Détroit, les Seahawks s'inclinent 10 à 21 face aux Steelers de Pittsburgh dans un match très controversé à la suite de décisions d'arbitrage contestables, toutes en défaveur des Seahawks. Malgré deux nouveaux titres de champion de division les 2 saisons suivantes, les Seahawks s'inclinent à chaque fois lors des matchs du tour de division et ne réaparaissent plus au Super Bowl.

L'ère Pete Carroll (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Pete Carroll, le nouvel entraîneur en chef à partir de 2010 (ici en 2008 comme entraîneur des Trojans d'USC)

Un nouvel entraîneur est engagé en 2010 pour remplacer Mike Holmgren après l'intérim d'un an de Jim Mora. Il s'agit de Pete Carroll, un entraîneur universitaire des Trojans d'USC. Après 3 saisons plus décevantes, il qualifie de nouveau les Seahawks pour la phase éliminatoire.

Lors de la saison 2010, ils deviennent la première équipe à accéder à la phase éliminatoire avec un bilan négatif de 7 victoires contre 9 défaites. Ils sont d'ailleurs à cette occasion la première équipe au bilan négatif à gagner un match de phase éliminatoire, contre les Saints de La Nouvelle-Orléans sur le score de 41 à 36 mais s'inclinent toutefois au match suivant, 35 à 24, contre les Bears de Chicago.

En 2012, le départ de Matt Hasselbeck aux Titans du Tennessee un an plus tôt conduit les Seahawks à recruter plusieurs quarterbacks pour entrer en concurrence avec Tarvaris Jackson. Ils profitent de l'inter saison pour recruter le quarterback libre le plus en vue alors, Matt Flynn et sélectionnent un jeune quarterback durant le draft 2012, Russell Wilson. Malgré sa brillante carrière universitaire aux Badgers du Wisconsin, la petite taille de Wilson (1,80 m) n'en fait pas un premier tour de draft et il est recruté en 76e choix lors du 3e tour lors de la draft 2012 marquée par des recrutements de quarterbacks de talents tels Andrew Luck par les Colts d'Indianapolis ou Robert Griffin III par les Redskins de Washington. Bien que remplaçant lors des matchs d'inter saison, Russell Wilson s'impose comme un titulaire face à Jackson et Flynn et réalise une brillante première saison pour un rookie, permettant aux Seahawks de se qualifier pour la phase éliminatoire après avoir terminé deuxième de leur division derrière les 49ers de San Francisco. Ils battent Washington 24 à 14 lors du match de wild card mais s'inclinent ensuite face aux Falcons d'Atlanta 28 à 30.

À l'issue de la saison 2013, ils finissent par remporter le Super Bowl le en s'imposant face aux Broncos de Denver 43 à 8.

En 2014, pour une deuxième année consécutive, les Seahawks jouent le Super Bowl qui les oppose aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre dans un match à haute intensité, s'inclinant 28 à 24 après avoir raté le touchdown victorieux d'1 yard à 20 secondes de la fin du match.

Rivalités[modifier | modifier le code]

Les adversaires des Seahawks au sein de la division ouest de la NFC sont devenus des rivaux naturels et géographiques ainsi que par la fréquence des rencontres.

Avec les 49ers de San Francisco[modifier | modifier le code]

Les Seahawks ont développé plus récemment une rivalité accrue avec leurs voisins de la côte ouest depuis que Pete Caroll a pris les rênes de l'équipe en 2010 et que Jim Harbaugh est devenu entraîneur principal des 49ers en 2011. Ces 2 entraîneurs avaient déjà été rivaux en NCAA Division I FBS puisque Pete Caroll y était entraîneur des Trojans d'USC et Jim Harbaugh celui des Cardinal de Stanford, deux équipes rivales membres de la Pacific-12 Conference et situées dans l'état de Californie.

Le renouveau des 49ers et l'émergence des Seahawks dans les années 2010 ont renforcé cette rivalité, les deux équipes se disputant la suprématie au sein de la division NFC Ouest ou plus généralement sur la côte ouest.

Avec les Cardinals de l'Arizona (ex Cardinals de Saint-Louis)[modifier | modifier le code]

Avec les Rams de Los Angeles (ex Rams de Saint-Louis)[modifier | modifier le code]

Le match de 6e semaine en 2006 contre les Rams (dénommés Rams de Saint-Louis à l'époque) est resté dans les mémoires et a cristallisé la rivalité entre les deux équipes. Le chassé-croisé des deux équipes et la victoire finale sur le fil des Seahawks ont marqué les esprits des supporters des deux camps.

Identité[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Le logo adopté en 1976 est une tête de balbuzard pêcheur bleu royal stylisée selon l'art tribal du nord-ouest des États-Unis.

message galerie Évolution du logo

Couleurs et maillots[modifier | modifier le code]

Les couleurs adoptées sont le bleu marin et le blanc comme couleur principales associées au vert citron depuis 2009 en hommage à la franchise de football (soccer) des Sounders FC de Seattle qui évolue avec ces couleurs en MLS depuis sa création en 2007.

Stades[modifier | modifier le code]

Les Seahawks ont débuté dans le King County Domed Stadium communément appelé le Kingdome en 1976 jusqu'à sa démolition en 1999. Lors des travaux de réparation du Kingdome en 1994 et avant la construction de leur nouveau stade (entre 2000 et 2001), ils ont également évolué au Husky Stadium, stade des Huskies de Washington, équipe universitaire de l'état.

Ils jouent depuis 2002 dans le Lumen Field, stade de 67 000 places dont la capacité peut être étendue à 72 000 pour certains évènements. Le stade a précédemment porté le nom de Seahawks Stadium (de 2002 à 2004), de Qwest Field (de 2004 à 2011) et de CenturyLink Field (2011-2020) avant la modification du nom de l'entreprise propriétaire du stade en 2020, CenturyLink devenant Lumen Technologies.

Cheerleaders[modifier | modifier le code]

Le Sea Gals sont l'équipe de pom-pom girls des Seahawks de Seattle. Elle est réputée pour être une des plus entraînées.

12e homme[modifier | modifier le code]

Le drapeau du 12e homme flottant au-dessus du stade de Seattle.

Le public des Seahawks est réputé pour être un des plus passionné et le stade du CenturyLink Field un des plus bruyants. Le bruit enregistré dans le stade a battu des records mondiaux de bruits notamment par deux fois en 2013. Il s'établit actuellement à 137.6 décibels enregistré contre les Saints de La Nouvelle-Orléans le .Ce public et ce stade sont devenus un véritable avantage à domicile pour les Seahawks à cause des perturbations des communications et audibles de l’attaque adverse, occasionnant, entre 2002 et 2012, 143 pénalités pour faux-départs. Le 12e homme des Seahawks a été reconnu comme tel assez tôt puisque le no 12 a été retiré officiellement en 1984 par la franchise et qu'un drapeau du 12e homme flotte sur le stade lors des matchs à domicile. Il est régulièrement hissé par des stars, joueurs ou par le propriétaire lui-même.

Effectif[modifier | modifier le code]

 Effectif 2020 des Seahawks de Seattle v · d · m 
Quarterbacks

Running Backs

Wide Receivers

Tight Ends

Offensive Linemen

Defensive Linemen

Linebackers

Defensive Backs

Special Teams

Injured List / Reserve lists

Légende :

  • Joueurs rookie en italique
  • Dernière mise à jour :

Grands joueurs du passé[modifier | modifier le code]

Joueurs du Pro Football Hall of Fame[modifier | modifier le code]

Joueur Poste Période Année d'intronisation
34 Franco Harris FB 1984 1990
80 Steve Largent WR 1976-1989 1995
81 Carl Eller DE 1979 2004
1 Warren Moon QB 1997-1998 2006
93 John Randle DT 2001-2003 2010
80 Jerry Rice WR 2004 2010
96 Cortez Kennedy DT 1990-2000 2012

Numéros retirés[modifier | modifier le code]

Joueur Poste Période Année retrait
12 Fans (12e homme) depuis 1976 1984
71 Walter Jones OT 1997-2009 2010
80 Steve Largent WR 1976-1989 1996
96 Cortez Kennedy DT 1990-2000 2012

Équipe-type du 35e anniversaire[modifier | modifier le code]

Staff[modifier | modifier le code]

Organigramme actuel[modifier | modifier le code]

Historique des entraîneurs[modifier | modifier le code]

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Saison Vic. Déf. Nuls Classement Séries éliminatoires
1976 2 12 0 5e NFC Ouest --
1977 5 9 0 4e NFC Ouest --
1978 9 7 0 2e NFC Ouest --
1979 9 7 0 3e NFC Ouest --
1980 4 12 0 5e NFC Ouest --
1981 6 10 0 5e NFC Ouest --
1982 4 5 0 10e AFC Conf. --
1983 9 7 0 2e AFC Ouest Défaite en Finale de Conférence AFC (Raiders de Los Angeles) 14-30
1984 12 4 0 2e AFC Ouest Défaite en séries éliminatoires (Division) (Dolphins de Miami) 10-31
1985 8 8 0 3e AFC Ouest --
1986 10 6 0 2e AFC Ouest --
1987 9 6 0 2e AFC Ouest Défaite en séries éliminatoires (Wild card) (Oilers de Houston) 20-23 (ET)
1988 9 7 0 1er AFC Ouest Défaite en séries éliminatoires (Division) (Bengals de Cincinnati) 13-21
1989 7 9 0 4e AFC Ouest --
1990 9 7 0 3e AFC Ouest --
1991 7 9 0 4e AFC Ouest --
1992 2 14 0 5e AFC Ouest --
1993 6 10 0 5e AFC Ouest --
1994 6 10 0 5e AFC Ouest --
1995 8 8 0 3e AFC Ouest --
1996 7 9 0 4e AFC Ouest --
1997 8 8 0 3e AFC Ouest --
1998 8 8 0 3e AFC Ouest --
1999 9 7 0 1er AFC Ouest Défaite en séries éliminatoires (Wild card) (Dolphins de Miami) 17-20
2000 6 10 0 4e AFC Ouest --
2001 9 7 0 2e AFC Ouest --
2002 7 9 0 3e AFC Ouest --
2003 10 6 0 2e NFC Ouest Défaite en play-offs (Wild card) (Packers de Green Bay) 27-33 (ET)
2004 9 7 0 1er NFC Ouest Défaite en séries éliminatoires (Wild card) (Rams de Saint-Louis) 20-27
2005 13 3 0 1er NFC Ouest Défaite au Super Bowl XL (Steelers de Pittsburgh) 10-21
2006 9 7 0 1er NFC Ouest Défaite en séries éliminatoires (Division) (Bears de Chicago) 24-27 (ET)
2007 10 6 0 1er NFC Ouest Défaite en play-offs (Division) (Packers de Green Bay) 20-42
2008 4 12 0 3e NFC Ouest --
2009 5 11 0 3e NFC Ouest --
2010 7 9 0 1er NFC Ouest Défaite en séries éliminatoires (Division) (Bears de Chicago) 24-35
2011 7 9 0 3e NFC Ouest --
2012 11 5 0 2e NFC Ouest Défaite en séries éliminatoires (Division) (Falcons d'Atlanta) 28-30
2013 13 3 0 1er NFC Ouest Victoire au Super Bowl XLVIII (Broncos de Denver) 43-8
2014 12 4 0 1er NFC Ouest Défaite au Super Bowl XLIX (Patriots de la Nouvelle-Angleterre) 24-28
2015 10 6 0 2e NFC Ouest Défaite en séries éliminatoires (Division) (Panthers de la Caroline) 24-31
2016 10 5 1 1er NFC Ouest Défaite en séries éliminatoires (Division) (Falcons d'Atlanta) 20-36
2017 9 7 0 2e NFC Ouest --
2018 10 6 0 2e NFC Ouest Défaite en séries éliminatoires (Wild card) (Cowboys de Dallas) 22-24
2019 11 5 0 2e NFC Ouest Victoire en séries éliminatoires (Wild card) (Eagles de Philadelphie) 17-9
Défaite en séries éliminatoires (Division) (Packers de Green Bay) 23-28
2020 12 4 0 1er NFC Ouest Défaite en séries éliminatoires (Wild card) (Rams de Los Angeles) 20-30
2021 Saison en cours
Totaux 367 340 1 Saison régulière (10 titres de division, 3 titres de conférence NFC)
17 18 - Séries éliminatoires
384 358 1 Saison régulière + séries éliminatoires (1 Super Bowl)

Liens externes[modifier | modifier le code]