Calmont (Haute-Garonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calmont.
Calmont
Le centre vu du pont sur l'Hers
Le centre vu du pont sur l'Hers
Blason de Calmont
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Toulouse
Canton Escalquens
Intercommunalité Communauté de communes des Coteaux du Lauragais Sud
Maire
Mandat
Christian Portet
2014-2020
Code postal 31560
Code commune 31100
Démographie
Gentilé Calmontais
Population
municipale
2 357 hab. (2014en augmentation de 11.81 % par rapport à 2009)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 17′ 16″ nord, 1° 38′ 06″ est
Altitude Min. 206 m – Max. 324 m
Superficie 40,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Calmont

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Calmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Calmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Calmont
Liens
Site web www.calmont.fr

Calmont est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Calmontais et les Calmontaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Ancienne bastide de l'aire urbaine de Toulouse située dans le Lauragais à 46 km au sud-est de Toulouse. C'est une commune limitrophe du département de l'Ariège.

L'Hers

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Calmont
Aignes Montgeard
Cintegabelle Calmont Gibel
Saverdun
(Ariège)
Mazères
(Ariège)

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par l'Hers, l'Aïse, le Ruisseau du Cazeret ainsi que le Tédèlou qui y prend sa source.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 4 027 hectares ; son altitude varie de 206 à 324 mètres[2].

Transports et communications[modifier | modifier le code]

Accès par les routes départementales D35 et D11 avec les lignes régulières de transport interurbain réseau Arc-en-ciel (anciennement SEMVAT).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En août 1799, les royalistes s’en emparent dans leur tentative de prendre Toulouse.

Article détaillé : Bataille de Toulouse (1799).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Calmont

Son blasonnement est : De sinople à la billette vidée d'argent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la septième circonscription de la Haute-Garonne de la communauté de communes de la vallée de l'Ariège et du canton d'Escalquens (avant le redécoupage départemental de 2014, Calmont faisait partie de l'ex-canton de Nailloux).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1955 1993 André Méric SFIO-PS Sénateur (1948-1988), Secrétaire d'Etat (1988-1991)
1993 en cours Christian Portet PS Retraité de l'enseignement

La mairie est sur la rive gauche de l'Hers, sur la route de Mazères.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 357 habitants, en augmentation de 11,81 % par rapport à 2009 (Haute-Garonne : 6,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 070 1 593 1 538 1 725 1 902 1 991 1 925 1 957 2 117
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 116 2 071 1 994 1 956 1 937 1 818 1 820 1 783 1 721
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 608 1 609 1 529 1 338 1 366 1 381 1 361 1 320 1 251
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
1 150 1 189 1 409 1 451 1 552 1 610 2 051 2 316 2 357
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[7] 1975[7] 1982[7] 1990[7] 1999[7] 2006[8] 2009[9] 2013[10]
Rang de la commune dans le département 57 68 74 86 98 93 92 92
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Économie[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une centrale solaire photovoltaïque de l'entreprise Tenergie, d'une capacité maximum de 12 MW, mise en service en 2013[11] et d'un parc éolien de l'entreprise Boralex, inauguré en avril 2016[12]. Ce dernier doit disposer d'un parcours pédagogique, dont le financement participatif sur la plate-forme Lendosphere a commencé en mai 2016[13].

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Calmont fait partie de l'académie de Toulouse.

L'éducation est assurée par le groupe scolaire Marie Carpantier : maternelle et primaire.

Sports[modifier | modifier le code]

Football, gymnastique, rugby à XV, pétanque, tennis, judo, sports équestres[14],

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté de communes des Coteaux du Lauragais Sud[15].

Une déchèterie est présente sur la commune de Montgeard[16].

Culture[modifier | modifier le code]

Bibliothèque, office de tourisme, peinture, chorale, musique[17],

Évènements[modifier | modifier le code]

La commune organise chaque année, au mois de juin, la course de côte de Calmont, grâce à l'association Calmont Sport et Mécanique. Cette course de côte accueille plus d'une centaine de pilotes, des passionnés de rallye, et autant de véhicules, dont d'impressionnants monoplaces. Longue d'un peu plus d'un kilomètre, la côte comporte un enchaînement de virages ainsi que des espaces verts en surplomb qui permettent d'accueillir de nombreux spectateurs, tout en assurant une grande sécurité[18].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les monuments de Calmont[19] :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site habitants.fr, « Les gentilés de la Haute-Garonne », (consulté le 2 septembre 2015)
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. a, b, c, d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  8. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  9. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  10. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  11. Marina Angel, « Tenergie inaugure une nouvelle centrale photovoltaïque à Calmont », sur usinenouvelle.com, (consulté le 28 avril 2016).
  12. « Calmont : Le parc éolien inauguré », sur ladepeche.fr, (consulté le 28 avril 2016).
  13. « Vous voulez financer des éoliennes ? », sur ladepeche.fr, (consulté le 17 mai 2016).
  14. http://www.calmont.fr/votre-ville/loisirs-et-vie-associative/associations-sportives
  15. http://www.colaursud.fr/Le-tri-selectif.html
  16. http://www.calmont.fr/les-services-publics/intercommunaux/ordures-tri-selectif
  17. http://www.calmont.fr/votre-ville/loisirs-et-vie-associative/associations-sportives-2
  18. La course de côte de Calmont
  19. Calmont en bref
  20. « Maison fortifiée », notice no PA00094301, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. « Tableau de sainte Marguerite », notice no PM31000078, base Palissy, ministère français de la Culture
  22. « Domaine de Terraqueuse », notice no PA31000002, base Mérimée, ministère français de la Culture