Canton d'Escalquens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton d'Escalquens
Canton d'Escalquens
Situation du canton d'Escalquens dans le département de Haute-Garonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement(s) Muret (1)
Toulouse (34)
Bureau centralisateur Escalquens
Conseillers
départementaux
Georges Méric
Émilienne Poumirol
2015-2021
Code canton 31 07
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 44 222 hab. (2017)
Densité 121 hab./km2
Géographie
Superficie 365,75 km2
Subdivisions
Communes 35

Le canton d'Escalquens est un canton français du département de la Haute-Garonne créée par le décret du 13 février 2014 et entrant en vigueur lors des élections départementales de 2015.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de la Haute-Garonne entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015. Il est défini par le décret du 13 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans la Haute-Garonne, le nombre de cantons passe ainsi de 53 à 27.

Le canton d'Escalquens est formé de communes des anciens cantons de Cintegabelle (1 commune), de Lanta (4 communes), de Montgiscard (20 communes) et de Nailloux (10 communes). Avec ce redécoupage administratif, le territoire du canton s'affranchit des limites d'arrondissements, avec 1 commune incluse dans l'arrondissement de Muret et 34 dans l'arrondissement de Toulouse. Le bureau centralisateur est situé à Escalquens.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton d'Escalquens comprend trente-cinq communes entières[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Escalquens
(bureau centralisateur)
31169 Sicoval 6 660 (2017)
Aignes 31002 CC des Terres du Lauragais 245 (2017)
Aigrefeuille 31003 Toulouse Métropole 1 275 (2017)
Ayguesvives 31004 Sicoval 2 655 (2017)
Auragne 31024 CC du Bassin Auterivain Haut-Garonnais 427 (2017)
Baziège 31048 Sicoval 3 346 (2017)
Belberaud 31057 Sicoval 1 503 (2017)
Belbèze-de-Lauragais 31058 Sicoval 123 (2017)
Caignac 31099 CC des Terres du Lauragais 356 (2017)
Calmont 31100 CC des Terres du Lauragais 2 371 (2017)
Corronsac 31151 Sicoval 813 (2017)
Deyme 31161 Sicoval 1 192 (2017)
Donneville 31162 Sicoval 1 009 (2017)


Espanès 31171 Sicoval 325 (2017)
Fourquevaux 31192 Sicoval 771 (2017)
Gibel 31220 CC des Terres du Lauragais 361 (2017)
Issus 31240 Sicoval 595 (2017)
Labastide-Beauvoir 31249 Sicoval 1 272 (2017)
Lauzerville 31284 Sicoval 1 588 (2017)
Mauvaisin 31332 CC des Terres du Lauragais 233 (2017)
Monestrol 31354 CC des Terres du Lauragais 62 (2017)
Montbrun-Lauragais 31366 Sicoval 611 (2017)
Montgeard 31380 CC des Terres du Lauragais 487 (2017)
Montgiscard 31381 Sicoval 2 430 (2017)
Montlaur 31384 Sicoval 1 576 (2017)
Nailloux 31396 CC des Terres du Lauragais 3 873 (2017)
Noueilles 31401 Sicoval 401 (2017)
Odars 31402 Sicoval 872 (2017)
Pompertuzat 31429 Sicoval 2 312 (2017)
Pouze 31437 Sicoval 88 (2017)
Préserville 31439 CC des Terres du Lauragais 707 (2017)
Saint-Léon 31495 CC des Terres du Lauragais 1 268 (2017)
Sainte-Foy-d'Aigrefeuille 31480 CC des Terres du Lauragais 2 011 (2017)
Seyre 31546 CC des Terres du Lauragais 133 (2017)
Varennes 31568 Sicoval 271 (2017)

Démographie découpage 2015[modifier | modifier le code]

En 2017, le canton comptait 44 222 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017
42 36343 52644 222
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2014[4].)

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Georges Méric   PS Conseiller municipal de Nailloux, Président du conseil départemental de la Haute-Garonne depuis 2015
2015 en cours Émilienne Poumirol   PS Députée (2012-2014), conseillère municipale de Donneville

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Georges Méric et Émilienne Poumirol (PS, 38,24 %) et Hervé Boco et Chantal Gauthier (Union de la Droite, 23,74 %). Le taux de participation est de 58,28 % (18 015 votants sur 30 909 inscrits)[5] contre 52,11 % au niveau départemental[6] et 50,17 % au niveau national[7]. Au second tour, Georges Meric et Émilienne Poumirol (PS) sont élus avec 57,53 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 56,09 % (9 026 voix pour 17 337 votants et 30 912 inscrits)[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Décret no 2014-152 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Garonne.
  2. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 12 mai 2014)
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  4. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2015, 2016 et 2017.
  5. « Résultats du premier tour pour le canton d'Escalquens », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 26 mars 2015)
  6. « Résultats du premier tour pour le département de la Haute-Garonne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 26 mars 2015)
  7. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  8. « Résultats du second tour pour le canton d'Escalquens », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]