Plaine d'Ariège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Plaine d'Ariège
Image illustrative de l’article Plaine d'Ariège
La plaine d'Ariège près de La Tour-du-Crieu

Subdivision administrative Midi-Pyrénées
Subdivision administrative Ariège
Villes principales Pamiers
Saverdun
Superficie approximative 230 km2
Production Culture céréalière, ovins
Régions naturelles
voisines
Monts du Plantaurel
Pédaguès (Terrefort ariégeois)
Lauragais / Piège

La plaine d'Ariège, parfois appelée basse Ariège, ou piémont ariégeois[Note1 1], et plus rarement Aganaguès (ce terme définissant historiquement et géographiquement de façon précise la plaine entre Pamiers et Auterive[1]) est la partie du département d'Ariège la moins élevée et la plus septentrionale, prolongement au sud de la plaine toulousaine.

C'est l'unique portion du département située en plaine. La section strictement ariégeoise de cet ensemble s'étend sur environ 230 km2, soit à peine 5 % de la surface totale du département.

Elle occupe approximativement la moitié est du Pays des Portes d'Ariège-Pyrénées.

Géographie[modifier | modifier le code]

À l'ouest, la rivière Ariège sépare nettement la plaine des premières collines du Podaguès, s'étageant du nord au sud de 300 à 600 mètres d'altitude. La plaine se resserre en entonnoir autour de la vallée de l'Ariège au niveau de la commune de Varilhes, à 330 mètres d'altitude, porte d'entrée du secteur montagnard du département.

Au sud et au sud-est, sur une dizaine de kilomètres, la plaine est bordée par les premières hauteurs du massif du Plantaurel, qui ne dépassent pas les 500 mètres, et d'où descend principalement le Crieu.

À l'est, la vallée de l'Hers sépare la plaine des collines du pays de Mirepoix, espace vallonné faisant figure de transition entre le Plantaurel, et le Lauragais au nord. Le léger encaissement de la vallée de l'Hers à ce niveau donne à la plaine ariégeoise une allure de semi-plateau entre Les Pujols et Trémoulet.

Au nord, le secteur se prolonge par le pays toulousain, au fur et à mesure de l'élargissement de la vallée de l'Ariège et de l'aplanissement des coteaux qui la bordent sur sa rive gauche. Le nord-est de la plaine est dominé par les premières hauteurs du Lauragais, au-dessus de Mazères, contribuant à fermer cet espace plan.

La plaine est traversée par de nombreux ruisseaux et petits cours d'eau souvent à secs, comme le Crieu, la Galage, l'Estaut.

Galerie[modifier | modifier le code]

Communes[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
La Bastide-de-Lordat 09040 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 5,97 285 (2016) 48
Le Carlaret 09081 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 9,39 280 (2016) 30
Gaudiès 09132 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 10,41 241 (2016) 23
Les Issards 09145 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 3,81 237 (2016) 62
Lapenne 09153 CC du Pays de Mirepoix 21,57 131 (2016) 6
Ludiès 09175 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 1,87 84 (2016) 45
Mazères 09185 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 44,04 3 854 (2016) 88
Montaut 09199 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 35,03 716 (2016) 20
Pamiers 09225 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 45,85 15 688 (2016) 342
Les Pujols 09238 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 13,18 790 (2016) 60
Saint-Amadou 09254 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 4,64 246 (2016) 53
Saint-Félix-de-Tournegat 09259 CC du Pays de Mirepoix 10,51 137 (2016) 13
Saint-Jean-du-Falga 09265 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 4,03 2 946 (2016) 731
Saverdun 09282 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 61,47 4 772 (2016) 78
La Tour-du-Crieu 09312 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 10,28 3 170 (2016) 308
Trémoulet 09315 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 3,89 123 (2016) 32
Vals 09323 CC du Pays de Mirepoix 4,13 101 (2016) 24
Le Vernet 09331 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 5,59 690 (2016) 123
Verniolle 09332 CA Pays Foix-Varilhes 11,26 2 310 (2016) 205
Villeneuve-du-Paréage 09339 CC des Portes d'Ariège Pyrénées 11,47 771 (2016) 67

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le terme de piémont est habituellement attribué à un relief de plaine situé au pied d'un massif montagneux. Notons toutefois que l'appellation couramment rencontrée de « piémont pyrénéen » renvoie plutôt - à tort - aux massifs modestes que l'on devrait plutôt nommer « pré-Pyrénées ». La plaine d'Ariège peut ainsi être appelée piémont, même si le terme « ariégeois »«  » est erroné car cette région géographique dépasse le cadre départemental.