Pierre Fouché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Fouché
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Ille-sur-TêtVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Section de philologie de l'Institut d'études catalanes (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre Fouché (en catalan: Pere Fouché), né le [1] à Ille-sur-Têt et mort le [1] à Ille-sur-Têt, est un universitaire français des Pyrénées-Orientales, linguiste et philologue.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur ès lettres, il a été professeur dans les Universités de Grenoble (chaire phonétique) puis de Strasbourg en 1926 (chaire d'histoire du français). En 1931, il accède au poste de maître de conférence de phonétique générale et expérimentale à la Faculté des lettres de Paris. L'année suivante, il devient professeur sans chaire et directeur de l'Institut de phonétique. Il acquiert le statut de professeur de phonétique en 1937. Il est également directeur de l'École de préparation des professeurs français à l'étranger à partir de 1945, avant de prendre sa retraite en 1962, en qualité de professeur honoraire[2].

En 1932, il prend également la direction du Musée de la parole et du geste à l’Université de Paris, après le départ d’Hubert Pernot. Il devient membre de l’Institut d’Études Catalanes en 1946.

Pierre Fouché est directeur et collaborateur de la Revue internationale d'onomastique, de l'importante revue de linguistique Le français moderne, de la Revue des langues romanes, de la Revue hispanique, de la Revue des langues anciennes, d'Onomastica, etc.

Il effectue également diverses missions à l'étranger : représentant de l'Université de Paris au Congrès international de phonétique de Gand en 1938, conférences à l'Université de Londres, en Yougoslavie, à l'Université de Cophenhague (1951), et d'Édimbourg, ou encore mission à l'Université de Costa-Rica pour organiser les études de philologie romanes et de linguistique (1961)[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Phonétique historique du roussillonnais, Libr. E. Privat, Toulouse, 1924.
  • Morphologie historique du Roussillonnais, Libr. E. Privat, Toulouse, 1924.
  • Études de phonétique générale : (syllabe, diphtongaison, consonnes additionnelles), Les Belles Lettres, Paris, 1927.
  • Le verbe français : étude morphologique, Les Belles Lettres, Paris, 1931.
  • Phonétique historique du français, Klincksieck, Paris, 1952.
  • Traité de prononciation française, Klincksieck, Paris, 1959.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Autorité BnF
  2. a et b Christophe Charle, « 36. Fouché (Pierre) », Publications de l'Institut national de recherche pédagogique, vol. 2, no 2,‎ , p. 82–84 (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Article nécrologique de P. Fouché par G. Antoine, FrMod 26, .
  • Hommage à Pierre Fouché. Cahier des amis du Vieil Ille et des villages voisins, 21 (1968).
  • Mélanges de linguistique et de philologie romanes dédiés à la mémoire de Pierre Fouché (1891-1967), Paris (Klincksieck) 1970.

Liens externes[modifier | modifier le code]