Dent d'Oche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dent d'Oche
La Dent d'Oche vue des alpages du mont Bénand
La Dent d'Oche vue des alpages du mont Bénand
Géographie
Altitude 2 221 m
Massif Massif du Chablais (Alpes)
Coordonnées 46° 21′ 11″ nord, 6° 43′ 52″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Ascension
Première 1781 par Samuel Romilly[1]
Voie la plus facile par le refuge de la Dent d'Oche
Géologie
Roches Roches sédimentaires

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Dent d'Oche

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Dent d'Oche

La Dent d'Oche est une montagne de Haute-Savoie, dans le massif du Chablais, à proximité de la frontière franco-suisse, qui culmine à 2 221 mètres d'altitude. Elle domine Évian, Thonon et le lac Léman. Le sommet offre une vue panoramique sur les Alpes franco-suisses et les Préalpes suisses.

C'est le sommet de plus de 2 000 mètres le plus septentrional de France.

À une centaine de mètres sous le sommet se trouve un refuge du Club alpin français, le refuge de la Dent d'Oche. Si l'accès au refuge et au sommet sont réalisables en été par un randonneur moyen, la face nord demande la pratique de l'escalade. Elle a été ouverte le par François Jacquier avec les frères Arthur, Camille et Joseph Ravanel (dit « le Rouge »). L'escalade de cette paroi, haute de 350 mètres, est la plus difficile de la région du Chablais. Certains passages exigent un sérieux entraînement[2].

Géologie[modifier | modifier le code]

Des calcaires du Malm en lame redressée constituent l'arête somitale, bordée du côté sud par un synclinal plutôt étroit. Du côté nord, la succession est normale et se termine par un Trias, reposant sur un synclinal pincé dont le flanc sud est rompu[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guides des préalpes franco-suisses, CAS, 1964, p. 37
  2. Guide d'alpinisme en Chablais, librairie P. Pelissier, 1939
  3. Dent d'Oche, Château d'Oche, geol-alp