Arrondissement d'Arcis-sur-Aube

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arrondissement d'Arcis-sur-Aube
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département et collectivité territoriale Aube
Chef-lieu Arcis-sur-Aube
Démographie
Population 28 269 hab. (1896)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Superficie 1 282,44 km2
Subdivisions
Cantons 4
Communes 93

Arrondissement d'Arcis-sur-Aube

18001926

Informations générales
Statut Ancien arrondissement français
Sous-préfecture Arcis-sur-Aube
Histoire et événements
17 février 1800 Création
10 septembre 1926 Suppression

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'arrondissement d'Arcis-sur-Aube est un ancien arrondissement français du département de l'Aube. Il fut créé le 17 février 1800 et supprimé par décret du 10 septembre 1926. Par la suite, les cantons seront rattachés entre les arrondissements de Bar-sur-Aube, Nogent-sur-Seine et Troyes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

L'arrondissement d'Arcis-sur-Aube est située dans le bassin parisien, au nord de l'Aube et au centre de la Champagne-Ardenne.

Il était délimitée par les arrondissements de Troyes et de Bar-sur-Aube au sud, de Wassy et de Vitry-le-François à l'est, d'Épernay au nord et de Nogent-sur-Seine à l'ouest.

Géologie et Relief[modifier | modifier le code]

Le territoire de l'arrondissement recouvre la Champagne crayeuse au nord du département de l'Aube. Il s'étendait sur 50 km d'est en ouest, de la Seine à Chavanges, et de 30 km du nord au sud, de Poivres à Charmont-sous-Barbuise.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Seine et Aube.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 17 février 1800, la loi du 28 pluviôse an VIII créé l'arrondissement d'Arcis-sur-Aube pour remplacer l'ancien district du même nom qui a existé du 4 mars 1790 au 22 août 1795. Arcis-sur-Aube devient une sous-préfecture à 2 545 habitants.

Le décret du 10 septembre 1926 supprime plusieurs arrondissements en France. Arcis-sur-Aube ne sera pas épargné. La sous-préfecture ferme et devient la Poste.

Composition[modifier | modifier le code]

En 1800[modifier | modifier le code]

En 1800, il était composé des 11 cantons suivants :

Le canton d'Arcis-sur-Aube[1] groupait 11 communes :
Arcis-sur-Aube, Bessy, Mesnil-la-Comtesse, Nozay, Pouan-les-Vallées, Saint-Étienne-sous-Barbuise, Saint-Nabord-sur-Aube, Torcy-le-Grand, Torcy-le-Petit, Vaupoisson et Villette-sur-Aube.

Le canton d'Allibaudières[2] groupait 8 communes :
Allibaudières, Champigny-sur-Aube, le Chêne, Herbisse, Ormes, Salon, Viâpres-le-Petit et Villiers-Herbisse.

Le canton d'Aulnay[3] groupait 8 communes :
Aulnay, Braux, Brillecourt, Chalette-sur-Voire, Dommartin-le-Coq, Donnement, Jasseines et Magnicourt.

Le canton de Chauchigny[4] groupait 6 communes :
Chauchigny, les Grandes-Chapelles, Prémierfait, Rilly-Sainte-Syre, Saint-Mesmin et Savières.

Le canton de Chavanges[5] groupait 8 communes :
Arrembécourt, Bailly-le-Franc, Balignicourt, Chassericourt, Chavanges, Joncreuil, Pars-lès-Chavanges et Saint-Léger-sous-Margerie.

Le canton de Coclois[6] groupait 9 communes :
Avant-lès-Ramerupt, Chaudrey, Coclois, Longsols, Mesnil-Lettre, Nogent-sur-Aube, Ortillon, Pougy et Verricourt.

Le canton de Mailly[7] groupait 7 communes :
Dosnon, Grandville, Mailly-le-Camp, Poivres, Semoine, Trouan-le-Grand et Trouans.

Le canton de Méry[8] groupait 8 communes :
Châtres, Droupt-Saint-Basle, Droupt-Sainte-Marie, Étrelles-sur-Aube, Méry-sur-Seine, Mesgrigny, Saint-Oulph et Vallant-Saint-Georges.

Le canton de Montsuzain[9] groupait 8 communes :
Aubeterre, Chapelle-Vallon, Charmont-sous-Barbuise, Feuges, Fontaine-Luyères, Montsuzain, Saint-Remy-sous-Barbuise et Voué.

Le canton de Plancy[10] groupait 7 communes :
l'Abbaye-sous-Plancy, Boulages, Champfleury, Charny-le-Bachot, Longueville-sur-Aube, Plancy-l'Abbaye et Viâpres-le-Grand.

Le canton de Ramerupt[11] groupait 9 communes :
Aubigny, Dampierre, Isle-Aubigny, Lhuître, Morembert, Ramerupt, Romaines, Vaucogne et Vinets.

De 1801 à 1926[modifier | modifier le code]

La loi du 8 pluviôse an IX (28 janvier 1801) restreint le nombre de cantons, il n'y en a plus que 4 dans l'arrondissement :

Le canton d'Arcis-sur-Aube groupe 23 communes :
Allibaudières, Arcis-sur-Aube, Aubeterre, Champigny-sur-Aube, Charmont-sous-Barbuise, le Chêne, Feuges, Fontaine-Luyères (Commune rattachée à Charmont-sous-Barbuise en 1972 et au canton en 1841), Herbisse, Mailly-le-Camp, Montsuzain, Nozay, Ormes, Poivres (à partir de 1926), Pouan-les-Vallées, Saint-Étienne-sous-Barbuise, Saint-Remy-sous-Barbuise, Semoine, Torcy-le-Grand, Torcy-le-Petit, Villette-sur-Aube, Villiers-Herbisse et Voué.

Le canton de Chavanges groupe 17 communes :
Arrembécourt, Aulnay, Bailly-le-Franc, Balignicourt, Braux, Chalette-sur-Voire, Chassericourt (Commune rattachée à Chavanges en 1965), Chavanges, Donnement, Jasseines, Joncreuil, Lentilles (à partir de 1840), Magnicourt, Montmorency-Beaufort (à partir de 1840), Pars-lès-Chavanges, Saint-Léger-sous-Margerie et Villeret (à partir de 1840).

Le canton de Méry-sur-Seine groupe 26 communes :
l'Abbaye-sous-Plancy (commune rattachée à Plancy-l'Abbaye en 1969), Bessy, Boulages, Champfleury, Chapelle-Vallon, Charny-le-Bachot, Châtres, Chauchigny, Droupt-Saint-Basle, Droupt-Sainte-Marie, Étrelles-sur-Aube, les Grandes-Chapelles, Longueville-sur-Aube, Méry-sur-Seine, Mesgrigny, Plancy-l'Abbaye, Prémierfait, Rhèges, Rilly-Sainte-Syre, Saint Mesmin, Saint-Oulph, Salon, Savières, Vallant-Saint-Georges, Viâpres-le-Grand (Commune rattachée à Plancy-l'Abbaye en 1972) et Viâpres-le-Petit.

Le canton de Ramerupt groupe 28 communes :
Aubigny (Commune rattachée à Isle-Aubigny en 1965), Avant-lès-Ramerupt, Brillecourt, Chaudrey, Coclois, Dampierre, Dommartin-le-Coq, Dosnon, Fontaine-Luyères (jusqu'en 1841), Grandville, Isle-Aubigny, Lhuître, Longsols, Mesnil-la-Comtesse, Mesnil-Lettre, Morembert, Nogent-sur-Aube, Ortillon, Poivres (jusqu'en 1926), Pougy, Ramerupt, Romaines (Commune rattachée à Ramerupt en 1973), Saint-Nabord-sur-Aube, Trouan-le-Grand (Commune rattachée à Trouans en 1972), Trouans, Vaucogne, Vaupoisson, Verricourt et Vinets.

Administration[modifier | modifier le code]

La sous-préfecture comportait un conseil de sous-préfecture, un conseil général d'agriculture qui dépendait du Département de l'Intérieur, d'un conservateur des hypothèques qui dépendait du Département des Finances et d'un tribunal de première instance composé de trois juges.

Liste des sous-préfets successifs de 1800 à 1900
Période Identité Étiquette Qualité
1800 1816 M. Parey    
1816 1831 M. de Paillot    
1831 1851 M. Tézénas    
1851 1854 M. Méry    
1854 1859 M. de Metz    
1860 1863 M. le Comte de l'Angle-Beaumanoir    
1863 1867 M. Ferri-Pisani    
1867 1873? M. Jardon    
1873? 1876? M. le Baron Raymond de Bar    
1876? 1879? M. Lugagne    
1879? 1886? M. Puy de Jailly    
1886? 1887-1888 M. Henry Gautier    
1887-1888 1891? M. Fleury    
1891? 1895? M. Weill    
1895? 1900? M. Chaussade    
1900? après 1900 M. Viaud    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
- - - 33 426[12] 35 128[13] 35 744[14] 36 443[15] 36 625[16] 36 364[17]
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
35 153[18] 35 764[19] 34 760[20] 33 457[21] 32 543[22] 31 219[23] 30 829[24] 29 565[25] 28 269[26]
1901 1906 1911 1921 1926 - - - -
- - - - - - - - -
(Sources : Gallica, ...)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

L'Arcisien était l'almanach de l'arrondissement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice communale d'Arcis-sur-Aube », sur site de Cassini Ehess (consulté le 22 janvier 2010)
  2. « Notice communale d'Allibaudières », sur site de Cassini Ehess (consulté le 22 janvier 2010)
  3. « Notice communale d'Aulnay », sur site de Cassini Ehess (consulté le 22 janvier 2010)
  4. « Notice communale de Chauchigny », sur site de Cassini Ehess (consulté le 22 janvier 2010)
  5. « Notice communale de Chavanges », sur site de Cassini Ehess (consulté le 22 janvier 2010)
  6. « Notice communale de Coclois », sur site de Cassini Ehess (consulté le 22 janvier 2010)
  7. « Notice communale de Mailly-le-Camp », sur site de Cassini Ehess (consulté le 22 janvier 2010)
  8. « Notice communale de Méry-sur-Seine », sur site de Cassini Ehess (consulté le 22 janvier 2010)
  9. « Notice communale de Montsuzain », sur site de Cassini Ehess (consulté le 22 janvier 2010)
  10. « Notice communale de Plancy-l'Abbaye », sur site de Cassini Ehess (consulté le 22 janvier 2010)
  11. « Notice communale de Ramerupt », sur site de Cassini Ehess (consulté le 22 janvier 2010)
  12. « Almanach royal de 1826 », sur Google books (consulté le 22 janvier 2010)
  13. « Almanach royal de 1835 », sur Google books (consulté le 14 mars 2010)
  14. « Almanach royal de 1838 », sur Google books (consulté le 14 mars 2010)
  15. « Almanach royal de 1842 », sur Google books (consulté le 14 mars 2010)
  16. « Almanach royal de 1847 », sur Google books (consulté le 14 mars 2010)
  17. « Almanach impérial de 1851 », sur Google books (consulté le 14 mars 2010)
  18. « Almanach impérial de 1860 », sur Google books (consulté le 14 mars 2010)
  19. « Almanach impérial de 1864 », sur Google books (consulté le 14 mars 2010)
  20. « Almanach impérial de 1868 », sur Google books (consulté le 14 mars 2010)
  21. « Almanach national de 1873 », sur Gallica (consulté le 14 mars 2010)
  22. « Almanach national de 1879 », sur Gallica (consulté le 14 mars 2010)
  23. « Almanach national de 1886 », sur Gallica (consulté le 14 mars 2010)
  24. « Almanach national de 1887-1888 », sur Gallica (consulté le 14 mars 2010)
  25. « Almanach national de 1895 », sur Gallica (consulté le 14 mars 2010)
  26. « Almanach national de 1900 », sur Gallica (consulté le 14 mars 2010)