Aulnay (Aube)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aulnay
Aulnay (Aube)
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Bar-sur-Aube
Intercommunalité Communauté de communes des Lacs de Champagne
Maire
Mandat
Jacky Cartier
2020-2026
Code postal 10240
Code commune 10017
Démographie
Gentilé Aulnaysiens, Aulnaysiennes
Population
municipale
129 hab. (2017 en diminution de 4,44 % par rapport à 2012)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 28′ 24″ nord, 4° 24′ 23″ est
Superficie 10,44 km2
Élections
Départementales Canton de Brienne-le-Château
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Aulnay
Géolocalisation sur la carte : Aube
Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Aulnay
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aulnay
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aulnay

Aulnay (à prononcer ɔnɛ, le 'l' étant muet) est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière Ravet traverse le village qui est desservi par la D 5 et la D 35.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'aulnaie, lieu où poussent des aulnes.
L'aulne est un arbre des lieux humides.
Le terme « aulne » est assez récent : l'arbre s'appelait auparavant verne ou vergne et cette appellation a subsisté au sud de la Loire. On trouve déjà un Alnetum en 856[1], le village était Aulnay-sur-Ravet et sur la rive gauche de ladite rivière se trouvait Aulnay-le-Petit. En 1841, sur le territoire de la commune se trouvaient : Arrandière, la Garenne, les Logeattes, la Loge-au-Prêtre, Maligny, la Motte, Villegrange.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Tombelle d'Aulnay, probablement d'époque celtique, autrefois située sur la commune d'Aulnay, d'où son nom, est maintenance sur le finage de Jasseines suite à un redressement des limites cadastrales[2].

En 1543, dans l'acte de vente du château d'Aulnay par Claude d'Aulnay il était désigné comme : Motte et maison seigneuriale situé près de l'église.

En 1789, le village relevait de l'intendance et de la généralité de Châlons, de l'élection de Bar-sur-Aube et du bailliage de Chaumont.

Maligny[modifier | modifier le code]

Fief sans justice qui relevait de Rosnay.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Jacky Cartier[3]
Réélu pour le mandat 2020-2026[4]
DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2017, la commune comptait 129 habitants[Note 1], en diminution de 4,44 % par rapport à 2012 (Aube : +1,44 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
141148152179148173195201219
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
216221209211174194151158150
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
146160162139165158162136135
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
131117109105106118115133129
2017 - - - - - - - -
129--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église du XVIe siècle, dédiée à saint Remi. La nef et le clocher ont été détruits en 1975. L'abside et le transept sont du XVIe siècle avec es vitraux datés de 1540 et 1553. Il ne subsiste que la nef d'origine romane reconstruite au XVIIIe siècle[9]. Elle avait une succursale à Brillecourt, elle relevait du doyenné de Margerie et la cure était à la présentation de l'abbé de Montier-en-Der.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laloire, Cartulaire, IV, p132.
  2. Julien Gréau, Rapport sur les fouilles de la Tombelle d'Aulnay, Mémoires de la Société académique de l'Aube, t. XXXVII, 1873
  3. Conseil général de l'Aube mise à jour au 10 avril 2008
  4. https://reader.cafeyn.co/fr/1927222/21599459
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. Marguerite Beau : Essai sur l'architecture religieuse de la Champagne méridionale auboise hors Troyes (1991).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :