Nozay (Aube)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nozay.

Nozay
Nozay (Aube)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Canton Arcis-sur-Aube
Intercommunalité Communauté de communes d'Arcis, Mailly, Ramerupt
Maire
Mandat
Denis Simphal
2014-2020
Code postal 10700
Code commune 10269
Démographie
Population
municipale
146 hab. (2016 en augmentation de 4,29 % par rapport à 2011)
Densité 9,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 30′ 33″ nord, 4° 05′ 47″ est
Superficie 15,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Nozay

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Nozay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nozay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nozay

Nozay est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Nom issu du bas latin nucarius qui est l'adjectif de Nux noyer[1].

Le cadastre de 1827 cite au territoire : Badiaux, Banlées, Bois-au-Prêtre, Bois-aux-Louvottes, le Moulin et Saint-Quentin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des traces d'habitations romaines, au lieu-dit les Sapins, des tombeaux de pierre avec sabres, boucliers près de la mairie furent découvert en 1908.

Les seigneurs de Nozay avaient un château, cité en 1633 comme habité par Jacques II de Linage et son épouse Hélène de Palluau, il est cité jusqu'en 1749[2]

Commune faisant partie, jusqu'en 1789 de l'intendance et de la généralité de Châlons, de l'élection et du bailliage de Troyes ; les droits royaux relevaient de la mairie royale de Barbuise.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Du 29 janvier 1791 jusqu'en An VIII, Nozay fut chef-lieu de canton.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
prédécesseur 3 septembre 1943 M. Louis Royer[3]    
3 septembre 1943   M. Edmond Demongeot[3]   Nommé par le préfet en exécution des lois du 26 novembre 1940
         
prédécesseur   M. Charles Collin   Agriculteur
prédécesseur   M. Bernard Thomas    
mars 2001 En cours M. Denis Simphal[4] DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2016, la commune comptait 146 habitants[Note 1], en augmentation de 4,29 % par rapport à 2011 (Aube : +1,62 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
136128120158148177192195212
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
213199195184180178185169158
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
168157162154150174144145135
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
157160145131118109128131134
2013 2016 - - - - - - -
142146-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Quentin était une cure du doyenné d'Arcis dont la collation était à l'évêque. Elle est du XVIe siècle sur un plan de croix latine, avec une abside à cinq pans, une nef à deux travées et des transepts à une seule. Dans son mobilier elle possède

  • un retable[9] à trois niches ayant des dais gothiques,
  • un autre[10] à trois niches ayant des dais gothiques,
  • un saint Michel[11] en calcaire peint,
  • des fonts baptismaux octogonaux[12] en calcaire peint,
  • des carreaux de pavement[13],
  • des baies vitrées[14] avec scènes bibliques (Salomé : tête : saint Jean-Baptiste, Hérode) qui sont tous du XVIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

[3]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :