Droupt-Sainte-Marie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Droupt-Saint-Basle.
Droupt-Sainte-Marie
Le pont-canal.
Le pont-canal.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Nogent-sur-Seine
Canton Creney-près-Troyes
Intercommunalité CC Seine et Aube
Maire
Mandat
Pascal Simon dit Roy
2014-2020
Code postal 10170
Code commune 10132
Démographie
Gentilé Drouillons, Drouillonnes
Population
municipale
232 hab. (2014 en diminution de 1,69 % par rapport à 2009)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 29′ 43″ nord, 3° 55′ 30″ est
Superficie 14,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte administrative de l'Aube
City locator 14.svg
Droupt-Sainte-Marie

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Droupt-Sainte-Marie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Droupt-Sainte-Marie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Droupt-Sainte-Marie

Droupt-Sainte-Marie est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Droup-le-Petit[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1789, le village était de l'intendance et de la généralité de Chalons, de l'élection et du bailliage de Troyes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
1793 1796 Pierre Vegeot    
1796 1804 Charles-Etienne Danton    
1804 1810 Joseph Robin    
1810 1816 Julien Merlin    
1816 1840 Charles-Etienne Danton, fils    
1840 1848 Hubert Colin    
1848 1852 Edme Belloeuvre    
1852 1855 Pierre Errard    
1855   Adolphe de Chavandon    
mars 2001 en cours Pascal Simon Dit Roy[3]   Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2014, la commune comptait 232 habitants[Note 1], en diminution de 1,69 % par rapport à 2009 (Aube : +1,58 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
288 325 355 309 350 337 389 401 399
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
428 435 428 406 388 384 372 367 337
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
332 311 296 272 288 272 255 226 249
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
265 239 210 199 207 218 234 235 232
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Hariot, Recherches...Méry-sur-Seine...Arcis-sur-Aube, 1863, p383.
  3. Conseil général de l'Aube mise à jour au 10 avril 2008
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :