Braux (Aube)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Braux.

Braux
Braux (Aube)
L'église Saint-Martin.
Blason de Braux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Bar-sur-Aube
Canton Brienne-le-Château
Intercommunalité Communauté de communes des Lacs de Champagne
Maire
Mandat
Claude Lorphelin
2014-2020
Code postal 10500
Code commune 10059
Démographie
Gentilé Brauxois, Brauxoises
Population
municipale
108 hab. (2017 en augmentation de 3,85 % par rapport à 2012)
Densité 7,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 29′ 05″ nord, 4° 28′ 21″ est
Superficie 15,21 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Braux
Géolocalisation sur la carte : Aube
Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Braux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Braux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Braux

Braux est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Petit village situé dans la vallée du Ravet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux hameaux de la commune s'appelaient autrefois Braux-le-Grand (puis Braux-sous-Pars et Braux-le-Comte) et Braux-Saint-Père qui dès 845, appartenait à l'abbaye de Montier-en-Der. La Brau, petite rivière aujourd'hui appelée Ravet, a donné son nom au bourg[1].

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement les noms de Braux-sous-Pars et de Braux-sur-Ravet[2].

Le village dépend de l'arrondissement d'Arcis-sur-Aube depuis la Révolution jusqu'en 1926.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Braux vient du terme de langue d'oïl bro, qui désigne un marc (de raisin, de bière), mais aussi les boues, et qui est d’origine gauloise[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Braux Blason D’azur à la crosse d’or à dextre et à la clé contournée à double panneton du même à senestre.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
? ? Jacques Riglet    
mars 2001 2014 Raymond Doublet[4]    
mars 2014 En cours Claude Lorphelin DVD Professeur des écoles

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2017, la commune comptait 108 habitants[Note 1], en augmentation de 3,85 % par rapport à 2012 (Aube : +1,44 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
292350362373366371373397380
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
384354339310303278277263259
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
243225228191185187204199183
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
187160144124132121110109108
2013 2017 - - - - - - -
101108-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église du XIIe siècle, reconstruite au XVIe siècle sous le vocable de saint Martin. Portail ouest flamboyant, statue d'évêque au centre du tympan. Le bas côté nord ne fut pas élevé[9]. Plusieurs statues du XVIe siècle, des carreaux émaillés et quelques fragments de vitraux ornent l'édifice.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles de Wikipédia[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Aube : le guide complet de ses 430 communes par Michel de la Torre. Deslogis-Lacoste (1990)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Braux », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 26 décembre 2012)
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Volume I : Formations préceltiques, celtiques, romanes. Notice 3863, p 252
  4. Conseil général de l'Aube mise à jour au 10 avril 2008
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. Marguerite Beau : Essai sur l'architecture religieuse de la Champagne méridionale auboise hors Troyes (1991)