Champigny-sur-Aube

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Champigny.
Champigny-sur-Aube
Monument aux Morts
Monument aux Morts
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Canton Arcis-sur-Aube
Intercommunalité CC d'Arcis, Mailly, Ramerupt
Maire
Mandat
Damien Foy
2014-2020
Code postal 10700
Code commune 10077
Démographie
Population
municipale
99 hab. (2014)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 41″ nord, 4° 04′ 23″ est
Altitude Min. 82 m
Max. 122 m
Superficie 6,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Champigny-sur-Aube

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Champigny-sur-Aube

Champigny-sur-Aube est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sur-Aube, connu dés 1605, il ne fut ajouté officiellement qu'après le décret du 5 août 1919.
Connu comme Campaniacus en 1179[1], il est le dérivé de la gentilité Campanius[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Parmi les seigneurs, nous est parvenu le nom de Hugue III, aussi seigneur de Broyes en 1197. En 1319, Jean, sire de Plancy qui avait à Champigny deux moulins, un four, des terres, bois et prés. Jérôme Girardin, qui avait un château au lieu-dit le Bâtard en 1574 ; il était sur une motte entourée de fossés et l'on y accédait par un pont-levis.
En 1789, Elisabeth de Beaurepaire, épouse de Charles-François de Cuissotte était dame de Champigny. Le village appartenait à l'intendance et à la généralité de Châlons, à l'élection de Troyes et au bailliage de Sézanne jusqu'à la Révolution française.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Du 29 janvier au 29 novembre 1790 Champigny était rattaché au canton d'Arcis, puis au canton d'Allibaudières jusqu'en l'An IX avant de revenir au canton d'Arcis.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 2001 Jean Foy SE Maire Honoraire
mars 2001 mars 2014 François Fircowicz[3]    
mars 2014 en cours Damien Foy SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 99 habitants, en augmentation de 15,12 % par rapport à 2009 (Aube : 1,56 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
160 180 201 208 232 232 207 226 215
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
208 209 194 178 173 168 160 136 145
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
113 126 103 96 86 88 75 90 81
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
58 58 62 66 64 59 76 90 99
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église, sous le patronage de l'Assomption de la Vierge était une succursale de la paroisse de Viâpre-le-Petit donc au doyenné d'Arcis ; elle fut ensuite dépendante de celle d'Ormes. La présentation du curé était un droit de l'abbé de Montier depuis, au moins 1185. L'église est du XIIe siècle, remaniée au XVe siècle, sur une base de deux nefs à deux travées[8]. Elle possède des statues comme un évêque[9], une Marie à l'Enfant[9] qui sont du XVIe. Un bénitier qui réemploi un chapiteau[10] du XVe.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Octave Oudinet, photographe, éditeur de cartes postales. Il travaille dans la région de Champigny mais immortalise également le dépeçage d'un cétacé dans le golfe d'Ajaccio (L'illustration, 25 juin 1908).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cartulaire général de l'Yonne, II, 305.
  2. Henri d'Arbois de Jubainville, Recherches sur la propriété foncière, 209.
  3. Conseil général de l'Aube mise à jour au 10 avril 2008
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. Henri d'Arbois de Jubainville, Répertoire archéo., 3.
  9. a et b « statue », notice no IM10012803, base Palissy, ministère français de la Culture
  10. « bénitier », notice no PM10000418, base Palissy, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :