Saint-Oulph

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mairie de Saint-Oulph et Salle Paulette Henriet

Saint-Oulph
Saint-Oulph
L'église Saint-Oulph.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Nogent-sur-Seine
Canton Creney-près-Troyes
Intercommunalité CC Seine et Aube
Maire
Mandat
Christian Bonniau
2014-2020
Code postal 10170
Code commune 10356
Démographie
Population
municipale
281 hab. (2016 en augmentation de 21,65 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 10″ nord, 3° 52′ 05″ est
Superficie 10,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Saint-Oulph

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Saint-Oulph

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Oulph

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Oulph

Saint-Oulph est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Présence gauloise.
  • voie romaine de Sens à Châlons.
  • Saint-Oulph (Ulfus) y aurait été martyrisé

En 1789, le village était de l'intendance et de la généralité de Châlons, de l'élection de Troyes et du bailliage principal de Troyes et du bailliage secondaire de Méry.

  • Le village souffrit beaucoup de l'occupation des armées alliées en 1814.
  • Bombardement en 1940.

Le 13 juin 1940 le lieutenant Marcel LOCATELLI gestionnaire du service de santé de la 27e division alpine est décédé à la suite du bombardement. Il semblerait qu'il s'agissait d'avions italiens qui ont bombardé le poste de secours, parfaitement identifié par d'immenses croix rouges placées sur les tentes. Ce poste avait été installé par Marcel LOCATELLI dans Saint-Oulph. Ce bombardement aurait eu lieu dans la matinée. Marcel LOCATELLI a été décoré à titre posthume pour son abnégation. Il a été enterré dans les jours qui suivirent à Saint-Oulph par le maire de Saint-Oulph. Son corps fut, après la guerre, déplacé à la demande de sa veuve à Aix-les-Bains, lieu où ils auraient voulu passer leurs retraites...!

  • Le nom se prononce Saint-Ou ou Saint-Oulf.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[1]
Période Identité Étiquette Qualité
? ? Claude Lemoine    
  1815 J-B Rivot    
  1816 J-B Lemoine    
  1821 Jean Denonvillers    
1826 1803 Antoine Rivot    
  1830 Edme Berthelin    
  1848 Vincent Thomas    
  1852 Vincent Choiselat    
1857 ? Eugène Lemoine    
mars 2001 2008 Joëlle Serbource    
mars 2008 En cours Christian Bonniau[2] DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 281 habitants[Note 1], en augmentation de 21,65 % par rapport à 2011 (Aube : +1,62 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
205210234252324316317336311
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
300292292313293283270273257
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
238217208172196207173157162
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
181170147169173192191217265
2016 - - - - - - - -
281--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Sarcophage Gallo-Romain devant l'église paroissiale[7]. Tombe du Chevalier de Saint-Oulph (1272) à l'intérieur de l'édifice.
Tombe du Chevalier Frédérik de Saint-Oulph (décés en 1272).jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :