Longsols

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Longsols
Longsols
Église à pans de bois
dédiée à saint Julien et saint Blaise.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Intercommunalité Communauté de communes Forêts, lacs, terres en Champagne
Maire
Mandat
Guillaume Chesne
2020-2026
Code postal 10240
Code commune 10206
Démographie
Gentilé Longsoldais, Longsoldaises
Population
municipale
125 hab. (2017 en augmentation de 0,81 % par rapport à 2012)
Densité 9,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 55″ nord, 4° 17′ 14″ est
Superficie 12,61 km2
Élections
Départementales Canton d'Arcis-sur-Aube
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Longsols
Géolocalisation sur la carte : Aube
Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Longsols
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Longsols
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Longsols

Longsols est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Longsols
Avant-lès-Ramerupt Verricourt
Charmont-sous-Barbuise Longsols Pougy
Onjon Val-d'Auzon

Longsols est située en bordure méridionale de la plaine de Champagne crayeuse. Le village est traversé par la rivière du même nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

S'il existait des seigneurs du nom de Longsol, il est impossible de dire s'ils étaient seigneurs du lieu, le premier à être cité est la Maison de Brienne ; Jean de Brienne qui faisait un échange avec Thibaut III de Champagne, le comte devenant le nouveau seigneur du lieu [1].

Le dernier seigneur était Jean II Comparot, aussi seigneur de Bercenay, gendarme de la garde du roi, conseiller au présidial et bailliage de Troyes. En 1789 le village était de l'intendance et de la généralité de Châlons, de l'élection de Troyes et du bailliage de Chaumont.

Château[modifier | modifier le code]

Il y avait un château, Raucourt (?), construit rue des Ponts dont il reste les fossés [2] en face de l'église, le bâtiment a été démoli en 1866.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 1995 M. Denis Briet    
mars 2001 2014 Mme Ghislaine Mergey[3]    
mars 2014 mai 2020 M. Jean-Luc Wagnon DVD Agriculteur
mai 2020 En cours Guillaume Chesne [4]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2017, la commune comptait 125 habitants[Note 1], en augmentation de 0,81 % par rapport à 2012 (Aube : +1,44 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
200274301240245265256261263
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
276266223224222226222197183
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
172166164143155180177154167
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
179181169147137131129128120
2017 - - - - - - - -
125--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de Longsols est inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1926[9]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Chantereau-Lefebvre Traité des fiefs et de leur origine ; avec les preuves tirées de divers auteurs anciens et modernes, Paaris, 1662, II, p16.
  2. louis Morin, Falourdet, fief et moulin, sur la commune de Longsols Aube, 1828.
  3. Site officiel de la préfecture de l‘Aube
  4. https://reader.cafeyn.co/fr/1927222/21601506
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. Notice no PA00078140, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :