Ancre (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

l'Ancre
Illustration
Source de l'Ancre à Miraumont.
Carte.
Cours de l'Ancre (carte interactive du bassin de la Somme)
Loupe sur carte verte l'Ancre sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 37,4 km [1]
Bassin 327 km2 [2]
Bassin collecteur bassin de la Somme
Débit moyen 2,43 m3/s (Bonnay) [3]
Nombre de Strahler 2
Organisme gestionnaire AS Ancre 1re[4] et 2e section et Ameva[5]
Régime pluvial océanique
Cours
Source un kilomètre au nord du sommet La Croix Maître Jean (134 m)
· Localisation Miraumont
· Altitude 88 m
· Coordonnées 50° 05′ 42″ N, 2° 43′ 50″ E
Confluence la Somme
· Localisation Aubigny
· Altitude 28 m
· Coordonnées 49° 54′ 24″ N, 2° 28′ 32″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Canal, Fossé, Boulangerie (défluent)
· Rive droite Vieux Moulin, Méricourt-l'Abbé
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Somme, Pas-de-Calais
Arrondissements Péronne, Amiens et Arras
Cantons Albert, Pas-en-Artois, Bray-sur-Somme,Corbie
Régions traversées Hauts-de-France
Principales localités Albert, Corbie

Sources : SANDRE:« E6380600 », Géoportail, Banque Hydro, Agence de l'eau Artois-Picardie, Ameva[5], AAPPMA Somme 80, OpenStreetMap

L'Ancre est une rivière française du nord du département de la Somme et du Pas-de-Calais, dans la nouvelle région Hauts-de-France, affluent droit du fleuve la Somme. C'est le troisième plus long affluent de la Somme et le quatrième en débit.

La vallée large et humide sert d'axe ferroviaire classique ParisLille ou RouenLille, et a encore six gares ferroviaires en service.

Elle a aussi été plusieurs fois lieu de pèlerinage depuis l'époque gallo-romaine avec le sanctuaire de Ribemont-sur-Ancre et au XXe siècle, avec la basilique Notre-Dame de Brebières d'Albert, et axe de peuplement et rayonnement avec l'abbatiale Saint-Pierre de Corbie et l'abbaye royale Saint-Pierre de Corbie.

La vallée de l'Ancre fait l'objet de quatre ZNIEFF sur son bassin versant et a de nombreux étangs.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Ancre prend sa source sur le territoire de la commune de Miraumont dans le canton d'Albert, à 88 mètres d'altitude[6], près du lieu-dit La Fontaine et à un kilomètre au nord du sommet La Croix Maître Jean (134 m)[7].

Longue de 37,4 km[1], l'Ancre s'écoule globalement du nord-est vers le sud-ouest, dans une vallée assez large et humide, avec des bras et des étangs.

Elle passe par Albert, bourg industriel d'environ 10 000 habitants, 3e ville de la Somme, avec plusieurs étangs, au nord-est d'Albert[note 1], sous la basilique en plein-centre, et avec une chute d'eau de neuf mètres de haut, à côté du jardin public (66 m à 57 m)50° 00′ 09″ N, 2° 38′ 45″ E.

L'Ancre conflue en rive droite dans la Somme à la sortie d'Aubigny - pour son bras principal[1] -, un peu en aval de Corbie, à 28 mètres d'altitude[8] et juste en face de l'usine d'Aubigny[note 2].

La pente naturelle du cours d'eau est de 1,47 % et vu les neuf ou dix ouvrages installés sur son cours principal la pente réelle est de seulement 0,75 %[2].

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

« La vallée de l’Ancre entaille mollement les craies blanches (Coniacien-Santonien) et les limons du plateau du Nord-Est amiénois : le profil de la vallée est assez évasé et permet la présence, sur les marges, de quelques prairies humides. Les sols du fond de vallée se sont développés sur des alluvions modernes, souvent riches en matières organiques (voire paratourbeuses). »[9],[10].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Pont sur l'Ancre, lieu de pêche à Treux
Treux, lieu de pêche, pont sur l'Ancre.

L’Ancre traverse les vingt-et-une communes[1] suivantes, rattachées à quatre cantons et situées dans les départements de la Somme et du Pas-de-Calais[1], dans l'ordre de l'amont vers aval, de Miraumont (source), Grandcourt, Beaucourt-sur-l'Ancre, Beaumont-Hamel, Thiepval, Mesnil-Martinsart, Authuille, Aveluy, Albert, Méaulte, Dernancourt, Ville-sur-Ancre, Buire-sur-l'Ancre, Treux, Ribemont-sur-Ancre, Méricourt-l'Abbé, Heilly, Bonnay, Corbie, Aubigny (confluence)[1].

Elle jouxte dans le Pas-de-Calais la commune de Puisieux en face de la commune de Grandcourt après la commune source de Miraumont[1].

En termes de canton, l’Ancre prend sa source dans le canton d'Albert dans la Somme, traverse les canton de Pas-en-Artois, canton de Bray-sur-Somme et conflue avec la Somme en rive droite dans le canton de Corbie, le tout dans les trois arrondissements de Péronne, d'Amiens et d'Arras.

Toponymes[modifier | modifier le code]

L'Ancre a donné son hydronyme à quatre communes : Beaucourt-sur-l'Ancre, Buire-sur-l'Ancre, Ribemont-sur-Ancre, Ville-sur-Ancre, et est aussi l'ancien nom de la ville d'Albert.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

L'Ancre traverse une seule zone hydrographique « L'Ancre et Canal de la Somme de l'écluse numéro 14 Corbie à l'écluse numéro 15 D » (E638) de 2 204 km2 de superficie[1],[note 3]. Cette zone hydrographique ou ce bassin versant est constituée à 86,57 % de « territoires agricoles », à 6,83 % de « territoires artificialisés », à 4,94 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 0,93 % de « surfaces en eau », à 0,72 % de « zones humides »[1].

Le bassin versant spécifique de l'Ancre est de 327 km2[2].

Les bassins versants voisins sont au nord-ouest celui de l'Authie, à l'ouest celui de l'Hallue, autre affluent aval de la Somme, au sud celui du fleuve la Somme, au nord celui du Cojeul et à l'est et au nord-est celui de la Sensée[7].

Rose des vents l'Authie le Cojeul la Sensée Rose des vents
l'Hallue N la Sensée
O    l'Ancre    E
S
la Somme la Somme la Somme

Organismes gestionnaires[modifier | modifier le code]

La gestion du bassin de l'Ancre est prise en charge par deux organismes[11] :

  • l'association syndicale de l'Ancre 1re section gère la partie amont de Miraumont jusqu'à Méricourt-l'Abbé rive gauche pour un linéaire de 27 km : son siège est situé à Albert en mairie[4] ;
  • l'association syndicale de l'Ancre 2e section gère la partie aval de Ribemont-sur-Ancre en rive droite jusqu'à la confluence avec la Somme pour un linéaire de 11 km : son siège est situé à Heilly[12],[13].

Ces deux associations sont partenaires de l'AMEVA ou «syndicat mixte d'aménagement et valorisation du bassin de la Somme"[5]. Un SAGE ou schéma d'aménagement et de gestion des eaux est en cours d'élaboration dans le cadre de la Haute Somme[14],[15].

Climat[modifier | modifier le code]

Le bassin versant de l'Ancre possède un climat océanique typique du Nord de la France, avec des hivers relativement doux, des étés frais, et des précipitations bien réparties toute l'année.

Diagramme ombrothermique d'Amiens avec barres de cumuls précipitations et trois courbes température min moyenne max
Diagramme ombrothermique du bassin versant

Affluents et défluent[modifier | modifier le code]

L'Ancre à Miraumont rue du moulin et à côté de la pisciculture.
L'Ancre à Miraumont rue du moulin et à côté de la pisciculture.

L'Ancre a onze tronçons affluents référencés[1] ou plus exactement, elle a sept affluents, un défluent et trois bras[note 4].

En détail, les affluents de moins de cinq kilomètres de longueur et les bras sont les suivants, de l'amont vers l'aval :

  • Le Miraumont (rg[note 5]), 0,2 km, sur la seule commune de Miraumont (c'est aussi en quelque sorte une deuxième source)[16].
  • Le Vieux Moulin (rd), 1 km, sur la seule commune de Miraumont, au nord de la voie ferrée alors que l'Ancre est au sud de la voie ferrée à ce moment.
  • Un bras dit Beaucourt-sur-Ancre (rd) 2,4 km, sur les trois communes de Miraumont, Grandcourt et Beaucourt-sur-Ancre, au nord de la voie ferrée alors que l'Ancre est au sud de la voie ferrée à ce moment.
  • Deux bras de l'Ancre (rd) sur la commune d'Albert de respectivement 0,4 km et 0,9 km.
  • Un affluent (sans nom) (rg) 1 km prenant source à Treux, et passant par Buire-sur-l'Ancre et confluant à Méricourt-l'Abbé.
  • Méricourt-l'Abbé ou ru de Ribemont[2] (rd), 2,2 km, sur les trois communes de Buire-sur-l'Ancre, Ribemont-sur-Ancre, et Méricourt-l'Abbé.
  • Le Fossé de la Fontaine d'amour (rg), 0,7 km, sur la seule commune de Corbie.

Principaux affluents : le Fossé et le Canal[modifier | modifier le code]

Les principaux affluents de plus de cinq kilomètres de longueur, et de rang de Strahler un (sans affluent), sont le Fossé, puis le Canal.

Défluent : la Boulangerie[modifier | modifier le code]

Loupe sur carte verte la Boulangerie sur OpenStreetMap.

Le défluent, la Boulangerie, qui a servi à alimenter l'abbaye de Corbie[20], conflue dans la Somme à Corbie, donc en amont de la confluence de l'Ancre. La Boulangerie (rg), 8,2 km[21], est un canal artificiel dérivé de l’Ancre, donc défluent; elle prend sa source sur la commune d'Heilly au lieu-dit le Filet 49° 56′ 37″ N, 2° 31′ 52″ E, traverse Bonnay, pour confluer avec la Somme dans Corbie49° 54′ 18″ N, 2° 30′ 30″ E. En termes de canton, ce bras de l’Ancre, est entièrement dans le canton de Corbie. La Boulangerie aurait été creusée au VIIe siècle par les moines de l'Abbaye de Corbie pour alimenter leurs moulins. La Boulangerie passe au sud de l'abbatiale, alors que l'Ancre passe au nord, et se jette en amont de l'Ancre dans la Somme. L'abbatiale était donc juste au sud de la Boulangerie, et Corbie était dans la pointe formé par la confluence de la Boulangerie dans la Somme[16].

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler de l'Ancre est donc de deux par le Fossé.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son régime hydrologique est dit pluvial océanique.

Climat de la Somme[modifier | modifier le code]

L'Ancre à Bonnay[modifier | modifier le code]

Une station hydrologique[note 6] est en service à Bonnay depuis le (19 ans) pour un bassin versant de 222 km2 soit les deux tiers du bassin versant total de l'Ancre (327 km2[2]), mais 94 % du bassin versant de l'Ancre sans son défluent la Boulangerie à 236 km2[2] soit donc la quasi-totalité, et à 31 m d'altitude[3]. Elle fait d'ailleurs partie désormais des stations hydrologiques permettant la surveillance des crues en Somme[22].

Le module ou moyenne annuelle de son débit est à Bonnay de 2,43 m3/s[3].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : E6386070 - L'Ancre à Bonnay pour un bassin versant de 222 km2 et à 31 m d'altitude[3]
(le 08-05-2016 - données calculées sur 15 ans de 2002 à 2016)
Source : Banque Hydro - MEDDE
L'Ancre à Albert (Somme) près de la résidence du Théâtre en octobre 2008.
L'Ancre à Albert (Somme) près de la résidence du Théâtre en octobre 2008.

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche s'établit à 1,000 m3/s, ce qui reste très confortable[note 7],[3].

Crues[modifier | modifier le code]

Sur cette courte période d'observation[note 8], le débit journalier maximal a été observé le pour 5,27 m3/s. Le débit instantané maximal a été observé le [note 9] avec 6,76 m3/s en même temps que la hauteur maximale instantanée de 947 mm soit 0,947 m[3].

Le QIX 2 est de 3,5 m3/s, le QIX 5 est 4,6 m3/s, le QIX 10 est de 5,2 m3/s et le QIX 20 est de 5,9 m3/s[3]. Les QIX 50 et QIX 100 n'ont pas pu être calculés vu la période d'observation de 15 ans.

En 2001, la vallée de la Somme a été touchée par des inondations d'une ampleur exceptionnelle, dues en grande partie à la remontée de la nappe phréatique (Voir le rapport de la commission d'enquête sénatoriale[23]), ce qui explique aussi la faible variabilité saisonnière. D'ailleurs le cours de l'Ancre est bordé de nombreuses résurgences formant autant de petites sources[2] par lesquelles la nappe phréatique stockant l'eau sous le plateau calcaire picard renvoie les trop-pleins dans les vallées creusées.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 346 millimètres annuellement, ce qui est légèrement au-dessus de la moyenne en France, à 300 mm/an. Le débit spécifique (Qsp) atteint 10,9 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[3].

Économie[modifier | modifier le code]

Aménagements[modifier | modifier le code]

L'église de La Neuville-sous-Corbie, hameau de Corbie, avec un remarquable tympan (architecture).
L'église Notre-Dame de La Neuville de Corbie, hameau de Corbie, avec un remarquable tympan.

La vallée de l'Ancre a été utilisée pour la construction de la ligne ferroviaire Amiens-Arras sur la voie ferrée 'ex grandes-lignes' Paris-Lille (comme la vallée de la Somme entre Amiens et Corbie). Les six gares en service, le long de l’Ancre, sont ainsi, de l'amont vers l'aval, gare de Miraumont, gare d'Albert, gare de Buire-sur-l'Ancre, gare de Méricourt-Ribémont, gare d'Heilly, gare de Corbie[note 10].

Deux stations analysant la qualité de l'eau sont installées sur le cours de l'Ancre : l'une est située à Albert et l'autre à Bonnay[1].

À la sortie de Miraumont, un moulin à eau et une pisciculture sont établis50° 05′ 17″ N, 2° 43′ 14″ E.

La station d'épuration, au sud-ouest d'Albert et entre Albert et Méaulte/Dernancourt49° 59′ 27″ N, 2° 38′ 47″ E, et en rive droite de l'Ancre[note 11], a été refaite en 2010 pour un coût de 7,5 M d'euros[24]. Datant initialement de , elle a une capacité de 24 000 équivalents habitants, pour une taille d'agglomération de 26 117 équivalents habitants en , derrière un réseau d'assainissement unitaire de dix déversoirs d'orage et d'une dizaine de postes de relèvement[25]. Elle ne dessert officiellement que 10 211 habitants[26].

Pêche[modifier | modifier le code]

Du point de vue piscicole, l'Ancre est un cours d'eau de première catégorie[27] c'est-à-dire un cours d'eau où le peuplement piscicole dominant est constitué de salmonidés (truite, omble chevalier, ombre commun, huchon). On peut aussi pêcher dans les nombreux étangs qui jouxtent l'Ancre dont les Étangs du Vélodrome à Albert[28],[29].

Cinq AAPPMA sont concernés par ce bassin versant : Albert, Heilly, Ribemont, Meaulte et Fouilloy. Celles-ci déversent truitelles fario, truites fario et truites arc-en-ciel[2]. La Fédération de la Somme pour la pêche et la protection du milieu aquatique a actualisé en un PDPG80 ou Plan Départemental pour la protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources piscicoles de la Somme avec dix-huit contextes de gestion dont un pour l'Ancre[2].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Albert[modifier | modifier le code]

Ribemont-sur-Ancre[modifier | modifier le code]

Corbie[modifier | modifier le code]

Écologie[modifier | modifier le code]

Quatre ZNIEFF de type I sur le bassin versant[modifier | modifier le code]

Le cours de l'Ancre comprend deux ensembles considérés comme remarquables d'un point de vue écologique et classés comme ZNIEFF de type I :

  • la vallée de l'Ancre entre Beaumont-Hamel et Aveluy et cours supérieur de l'Ancre : ZNIEFF no 220013968 de Type I de 645 hectares, référencée depuis 1989, sur les huit communes de Authuille, Aveluy, Beaucourt-sur-L'Ancre, Beaumont-Hamel, Grandcourt, Mesnil-Martinsart, Miruamont et Thiepval[32] ;
  • les Marais de la vallée de l'Ancre et Larris de la vallée aux Moines à Heilly : ZNIEFF no 220320026 de Type I de 167 hectares, référencée depuis 1997, sur les trois communes de Heilly, Méricourt-l'Abbé et Ribemont-sur-Ancre[9].

Deux autres ZNIEFF de type I sont référencées :

  • no 220013971 Bois de Contalmaison, Mametz, Bazentin de 269 hectares, décrit depuis 1989, de type I sur les cinq communes de Bazentin, Contalmaison, Fricourt, Mametz, Montauban de Picardie[19] ;
  • no 220013977 Marais et larris[33] de Daours/Corbie de 177 hectares, décrit depuis 1989, de type I sur les trois communes de Aubigny, Corbie, Daours[34].

Faune[modifier | modifier le code]

L'IPR ou indice poisson rivière était de qualité moyenne en 2011[11]. Les poissons présents dans ce cours d'eau de première catégorie sont la truite, le gardon, la vandoise, le goujon, l'épinoche, la perche, le brochet, l'anguille[35].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Plusieurs espèces animales sont présentes dans ce milieu naturel. Les rives de l'Ancre sont notamment des lieux de reproduction pour certains oiseaux : le Héron cendré, le busard des roseaux, le râle d'eau, entre autres[36]. Les inventaires réalisés dans les ZNIEFF signalent en outre le martin pêcheur, la bouscarle de Cetti, la sarcelle d'été, et le canard souchet.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Flore[modifier | modifier le code]

Les inventaires réalisés dans les ZNIEFF signalent les plantes rares, remarquables ou menacées suivantes : la Thelypteris palustris ou thélyptéride des marais, la Morène aquatique, l'Hippuris vulgaris ou pesse commune, le Myriophyllum verticillatum ou myriophylle verticillé, le Potamot de Berchtold, l'Utricularia australis ou utriculaire citrine, et l'hottonie des marais.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. l'étang d'Aveluy, les étangs du Vélodrome, le Nouvel étang.
  2. usine Nestlé Purina Petcare spécialisée dans l'alimentation humide pour chats et chiens« Nestle Purina Petcare (NPP) Aubigny 80 », sur industrie.usinenouvelle.com (consulté le )
  3. Le SANDRE 2020 n'affiche plus les superficies des zones hydrographiques, ni les répartitions par type de terrains.
  4. Un bras est donc affluent et défluent.
  5. Abréviations : rd pour rive droite et rg pour rive gauche.
  6. Avec une centrale CR2M - HDL - Sonde Druck.
  7. Plus du tiers du module à 2,43 m3/s.
  8. Et donc après les crues remarquables de la Somme de début d'année 2001.
  9. à 15 h 48.
  10. Sur les lignes Amiens-Lille et Rouen-Lille, les seules gares desservies, dans la vallée de l'Ancre, sont Corbie, Albert, Miraumont. Les gares d'Heilly, de Méricourt-Ribemont et de Buire-sur-l'Ancre sont desservies par les TER Picardie ou TER Hauts-de-France : Proxi P22 Amiens-Arras.
  11. à 48 m d'altitude.
  12. a et b On peut monter dans le clocher — voir conditions.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j et k Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Ancre (E6380600) » (consulté le )
  2. a b c d e f g h et i « Plan Départemental pour la protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources piscicoles de la Somme - L'Ancre », sur http://federationpeche80.nim80.com (consulté le )
  3. a b c d e f g et h Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Ancre à Bonnay (E6386070) » (consulté le )
  4. a et b [PDF] « programme pluriannuel de travaux d'entretien de cours d'eau sur L'Ancre - octobre 2012 », sur www.pas-de-calais.gouv.fr
  5. a b et c Ameva - Aménagement et valorisation du bassin de la Somme, « le bassin versant de la Somme avec affluents » (consulté le )
  6. « Source de l'Ancre » sur Géoportail (consulté le 17 octobre 2012)..
  7. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le ).
  8. « Confluence de l'Ancre avec la Somme » sur Géoportail (consulté le 17 octobre 2012)..
  9. a et b ZNIEFF 220320026 - Marais de la vallée de l'Ancre et Larris de la vallée aux Moines à Heilly sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  10. Agence de l'eau Artois-Picardie, « le relief du bassin Artois-Picardie » (consulté le )
  11. a et b « Atlas de l'Eau en Picardie », sur www.picardie.developpement-durable.gouv.fr (consulté le )
  12. [PDF] « Etude préalable à l'entretien par les techniques douces de la rivière Ancre- janvier 1996 », sur portaildoc.oieau.fr (consulté le )
  13. « Changements au syndicat d'Ancre », sur www.courrier-picard.fr (consulté le )
  14. Ameva - Syndicat mixte d'Aménagement et de valorisation du bassin de la Somme, « SAGE Somme Aval et Cours d'eau côtiers » (consulté le )
  15. Gest'eau, « SAGE Haute Somme - voir plaquette au format zip » (consulté le )
  16. a et b « Carte topographique du cours des rivières d'Encre et de la Boulangerie depuis leur embouchure dans la Somme jusqu'au moulin d'Heilly où doit commencer le Canal projeté par M. le Marquis de Gouffier, avec le cours de la rivière de Miraumont depuis le moulin d'Heilly jusqu'à la ville d'Albert. », sur gallica.bnf.fr (consulté le )
  17. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Canal (E6380620) » (consulté le )
  18. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Fossé (E6380652) » (consulté le )
  19. a et b ZNIEFF 220013971 - Bois de Contalmaison, Mametz, Bazentin sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  20. existance attestée au XVIIe siècle par le plan versé aux archives pour un projet de canal par la marquis de Gouffier, seigneur d'Heilly.
  21. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Boulangerie (E6380560) » (consulté le )
  22. Service de Prévision des Crues Artois Picardie, « Vigicrues : Information sur la vigilance 'crues' - Données temps réel : Bonnay », Ministère de l'écologie et du développement durable, (consulté le )
  23. « Les inondations de la Somme, établir les causes et les responsabilités de ces crues, évaluer les coûts et prévenir les risques d'inondations (rapport) », sur /www.senat.fr (consulté le )
  24. Discours de Stéphane Demilly, « Inauguration de la nouvelle Station d’Epuration », (consulté le )
  25. assainissement.developpement-durable.gouv.fr, « Albert - Situation des stations de traitement des eaux usées - code station=011032300000 », (consulté le )
  26. « Albert - assainissement collectif- 2012 », sur www.services.eaufrance.fr (consulté le )
  27. « AAPPMA Albert 'les étangs du Vélodrome' », sur www.unpf.fr/80 (consulté le )
  28. « Association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique d'Albert », sur aappma-albert.wifeo.com (consulté le )
  29. « elpeckeudesomme », sur www.elpeckeudesomme.fr (consulté le )
  30. Monuments historiques, « Eglise Saint-Pierre (ancienne abbatiale) » (consulté le )
  31. Office de tourisme de Corbie Bocage 3 vallées, « Abbatiale Saint-Pierre de Corbie » (consulté le )
  32. ZNIEFF 220013968 - Vallée de l'Ancre entre Beaumont-Hamel et Aveluy et cours supérieur de l'Ancre sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  33. « du Larris à la Nièvre », sur site perso : delbrayelle.pagesperso-orange.fr (consulté le )
  34. ZNIEFF 220013977 - Marais et larris de Daours/Corbie sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  35. [PDF]« L'Ancre - Pêcheurs en Somme », sur federationpeche80.nim80.com (consulté le )
  36. « INPN - vallée de l'Ancre entre Beaumont-Hamel et Aveluy et cours supérieur de l'Ancre - Commentaires généraux », sur inpn.mnhn.fr (consulté le )