Noye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Noye
Illustration
La Noye à La Faloise.
Carte.
Cours de la Noye (carte interactive du bassin de la Somme)
la Noye sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 33,4 km [1]
Bassin 368 km2 [2]
Bassin collecteur la Somme
Débit moyen 1,36 m3/s (Cottenchy) [réf. nécessaire]
Nombre de Strahler 2
Organisme gestionnaire deux syndicats et EPTB-AMEVA[3]
Régime pluvial océanique
Cours
Source près du mont les Châtelets (140 m), et du bois de Calmont, sur la montagne de Bellevue (152 m)
· Localisation Vendeuil-Caply
· Altitude 82 m
· Coordonnées 49° 36′ 42″ N, 2° 17′ 46″ E
Confluence l'Avre
· Localisation Boves
· Altitude 28 m
· Coordonnées 49° 51′ 10″ N, 2° 22′ 44″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Echaut
· Rive droite rivière de Rouvroy, gué du Nil
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Oise, Somme
Arrondissements Clermont, Amiens
Cantons Saint-Just-en-Chaussée, Ailly-sur-Noye, Amiens-5
Régions traversées Hauts-de-France
Principales localités Breteuil, Ailly-sur-Noye, Boves

Sources : SANDRE:« E6400750 », Géoportail, EPTB-AMEVA, OpenStreetMap

La Noye est une rivière française, de l'ancienne région Picardie, donc dans la nouvelle région des Hauts-de-France, dans les deux départements de l'Oise et de la Somme, et un affluent de l'Avre en rive gauche, donc un sous-affluent du fleuve la Somme.

Étymologie[modifier | modifier le code]

La Noye tire son nom de la forme *naudia dérivée de nauda, de naw noue, « prairie inondable »[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Ancien moulin sur la Noye à Ailly-sur-Noye
icône image Image externe
selon l'AMEVA - syndicat mixte d'aménagement et de valorisation du bassin de la Somme & EPTB
La Noye au sud du bassin de la Somme

La Noye est une rivière de 33,4 kilomètres [1] du nord de l'Oise et du sud de la Somme. Elle prend sa source à Vendeuil-Caply (Oise) au sud de Breteuil-sur-Noye, à l'altitude 82 mètres[5], près du mont les Châtelets (140 m), et du bois de Calmont, sur la montagne de Bellevue (152 m) et à deux kilomètres à peine du lieu-dit la Montagne de Breteuil, en dessous du Blanc-Mont (155 m).

Elle coule Nord-Nord-Est avant de se jeter dans l'Avre à Boves, à l'altitude 28 mètres[6] (ou 24 m [5] selon la source), 3 km après avoir passé le Centre du Paraclet du Conseil Supérieur de la Pêche, ainsi que le lycée agricole d'Amiens-le-Paraclet, près du pont Prussien, et de la Réserve naturelle de l'Étang Saint-Ladre.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Toponymes[modifier | modifier le code]

La Noye a donné son nom aux quatre communes suivantes : Ailly-sur-Noye, Estrées-sur-Noye, Flers-sur-Noye, Guyencourt-sur-Noye ainsi qu'au lieu-dit Berny-sur-Noye dans la commune d'Ailly-sur-Noye. Flers-sur-Noye, ainsi que Estrées-sur-Noye sont, certes, non loin de la rivière Noye, mais leur territoire n'est nullement traversé par celle-ci.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La largeur moyenne du cours d'eau est de 1 à 3 mètres. Sa pente moyenne est 1,96 ‰[5]. Sur son cours, il y a deux stations qualité dans la Somme : à Dommartin et à La Faloise. L'Ameva, le syndicat d'Aménagement et valorisation du bassin de la Somme, est en cours de travail pour un plan de gestion de la Noye[7].

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Noye traverse une seule zone hydrographique « l'Avre et le Canal de la Somme de l'écluse numéro 16 Lamotte à l'écluse numéro 17 Amiens » (E640)[1][note 1].

Le bassin versant est de 368 km2 de superficie[2]. Les bassins versants voisins sont au nord et à l'est l'Avre, à l'ouest la Selle_, au sud-est la rivière des Paquets, au sud la vallée de l'Arré, affluent de la Brêche, et la Brêche au sud-ouest.

Rose des vents l'Avre Rose des vents
la Selle_ N les Trois Doms
O    la Noye    E
S
la Brêche l'Arré

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire sont les deux « association syndicale de la rivière Noye (1ère section) » et « association syndicale de la rivière Noye (2ème section) », toutes les deux membres partenaires de l'AMEVA ou «syndicat mixte d'aménagement et valorisation du bassin de la Somme[3]».

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Echaut à Pont-d'Grès à Cottenchy.
L'Echaut à Pont-d'Grès à Cottenchy.

La Noye a trois affluents [1]:

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Donc son rang de Strahler est de deux.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son régime hydrologique est dit pluvial océanique.

Climat de la Somme[modifier | modifier le code]

La Noye à Dommartin[modifier | modifier le code]

La Noye a été observée depuis le à la station E6407540 La Noye à Dommartin pour un bassin versant de 311 km2 et à 50 m d'altitude[11].

Le QMXA de son débit est à Dommartin de 1,81 m3/s[11].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : E6407540 - La Noye à Dommartin pour un bassin versant de 311 km2 et à 50 m d'altitude[11]
(le 08-04-2018 - données calculées sur 8 ans de 2010 à 2018)

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

Crues[modifier | modifier le code]

Sur cette courte période d'observation, le débit journalier maximal a été observé le pour 3,280 m3/s. Le débit instantané maximal a été observé le [note 3] avec 3,170 m3/s et la hauteur maximale instantanée de 489 mm soit 0,489 m le [note 4],[11].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des rivières voisines, son fond de vallée est large, humide, et a été exploité en tourbières.

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. le SANDRE 2020 n'affiche plus les surfaces des zones hydrographiques, ni les répartition par type de terrains
  2. rd pour rive droite et rg pour rive gauche
  3. à 19h05
  4. à 15h20

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - La Noye (E6400750) » (consulté le 31 août 2013)
  2. a et b « PDPG80 - La Noye », sur federationpeche80.nim80.com (consulté le 10 novembre 2014)
  3. a et b Ameva - Aménagement et valorisation du bassin de la Somme, « le bassin versant de la Somme avec affluents » (consulté le 26 novembre 2012)
  4. Chaurand Jacques et Maurice Lebègue, Noms de lieux de Picardie (page 19), Condé-sur-Noireau, Bonneton, , 223 p. (ISBN 978-2-86253-265-3)
  5. a b et c Eau-Artois Picardie - Agence de l'eau, « Fiche de La Noye » (consulté le 18 mai 2008)
  6. IGN, « le portail des territoires & des citoyens → Boves » (consulté le 5 décembre 2008)
  7. AMEVA - Aménagement et valorisation du bassin de la Somme, « Plan de gestion Affluents » (consulté le 18 mai 2008)
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - La rivière de Rouvroy (E6400800) » (consulté le 31 août 2013)
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Echaut (E6400820) » (consulté le 31 août 2013)
  10. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Gué du Nil (E6400770) » (consulté le 31 août 2013)
  11. a b c et d Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Noye à Dommartin (E6407540) » (consulté le 8 avril 2018)
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :