Grandcourt (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Somme
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Somme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade ’’Bon début’’ quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grandcourt.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Grandcour.
Grandcourt
Mairie-école.
Mairie-école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Albert
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Coquelicot
Maire
Mandat
Marcel Herbet
2014-2020
Code postal 80300
Code commune 80384
Démographie
Gentilé Grandcourtois(es)
Population
municipale
190 hab. (2013)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 04′ 49″ N 2° 42′ 37″ E / 50.0802777778, 2.7102777777850° 04′ 49″ Nord 2° 42′ 37″ Est / 50.0802777778, 2.71027777778
Altitude Min. 72 m – Max. 154 m
Superficie 8,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Grandcourt

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Grandcourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grandcourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grandcourt
Liens
Site web Grandcourt

Grandcourt est une commune française, située dans le département de la Somme en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Cliquer sur la carte pour agrandir.

Grandcourt est située au nord du département de la Somme, à une dizaine de kilomètres d'Albert. Huit communes bornent le territoire :

- Puisieux,
- Miraumont,
- Courcelette,
- Pozières,
- Ovillers-la-Boisselle,
- Thiepval,
- Beaumont-Hamel,
- Beaucourt-sur-l'Ancre.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Nature du sol et du sous-sol[modifier | modifier le code]

Le sol de la commune est de nature tourbeuse dans la vallée, sur les coteaux, le sol est argileux et dans la plaine, il est calcaire, argileux ou argilo-sableux.

Relief, paysage, végétation[modifier | modifier le code]

Le relief de la commune est assez accidenté, il est parcouru de vallons encaissés. Le point culminant de la commune est situé à 153 m d'altitude.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Ancre bénéficie d'un régime régulier et ne tarit jamais[1].

Des sources jaillissent au pied des coteaux.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la commune est tempéré océanique avec vents d'ouest dominants.

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Urbanisation et aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

La commune est composée d'une seule agglomération qui fut totalement détruite pendant la Grande Guerre et reconstruite durant l'entre-deux-guerres.

Activités économique et de services[modifier | modifier le code]

L'activité dominante de la commune est l'agriculture.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Grandcourt
Beaucourt-sur-l'Ancre Puisieux
(Pas-de-Calais)
Miraumont
Beaumont-Hamel Grandcourt
Thiepval Pozières et Ovillers-la-Boisselle Courcelette

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouve plusieurs formes pour désigner Grandcourt dans les textes anciens : Grandi curia (1109), Grandi curtis (1315)[2]. Grancourt apparaît en 1410. Depuis 1664, Grandcourt est l'orthographe utilisée[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Grandcourt est mentionné dans un passage de la Vie de Saint-Fursy qui précise qu'à Grandcourt, au milieu du VIIe siècle, une dame du nom d'Harmensis ayant refusé l'hospitalité à Fursy de Péronne, fut possédée du malin par un châtiment du Ciel. Mais Fursy, dans sa grande miséricorde, aurait délivré cette femme[2].

L'abbaye de Corbie conservait deux titres mentionnant Grandcourt :

  • En 1315, un titre mentionne comme seigneur de Grandcourt un certain Eustache de Bailluel.
  • En 1376, une lettre de rémission libère Jehannette de Herangnye, âgée de 16 ans, prisonnière de Raoul de Coucy pour avoir laissé mourir son enfant non baptisé. Condamnée à mort, elle fut libérée car un certain Henuin Buignet de Graincourt (Grandcourt), âgé de 22 ans, acceptait de la prendre en mariage.

Le 13 février 1431, le chevalier Louis de Waucourt prêta hommage au roi Charles VII pour ses terres de Grancourt[2].

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Pendant la guerre de Trente Ans puis la guerre franco-espagnole, Grandcourt et les hameaux voisins furent dévastés. En 1652, la localité fut brûlée[1].

En 1659, le village fut occupé pendant huit mois par les troupes du maréchal de Créquy et subit de rudes épreuves[1]'[3].

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle, la ferme du Moquet, à 2 km du village, compte quatre habitants. Au nord-est, l'habitation Vitenos compte alors douze habitants. le moulin de Beaumont, vers la gare de Beaucourt, est habité par trois personnes[1].

La commune de Grandcourt fut totalement ravagée pendant la Première guerre mondiale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Marcel Herbet   Réélu pour le mandat 2014-2020[4], [5]

La commune fait partie de la communauté de communes du Pays du Coquelicot[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants s’appellent des Grancourtois(es)[7]. En 2013, la commune comptait 190 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
602 639 692 631 687 680 720 815 774
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
731 717 661 617 651 585 555 528 518
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
502 483 423 103 175 198 185 158 182
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
211 194 180 190 185 176 170 173 188
2013 - - - - - - - -
190 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Paul Decagny, L'Arrondissement de Péronne ou recherches sur les villes, bourgs, villages et hameaux qui le composent. Amiens, 1844.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Notice géographique et historique réalisée par l'instituteur, M. Cazier, 1899, Archives départementales de la Somme, Amiens, Lire la notice en ligne sur le site des Archives.
  2. a, b et c Abbé Paul Decagny, L'Arrondissement de Péronne ou recherches sur les villes, bourgs, villages et hameaux qui le composent, Amiens, 1844.
  3. Daussy, Histoire de la ville d'Albert.
  4. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ (consulté le 31 août 2008)
  5. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ (consulté le 9 juin 2014)
  6. Pays du Coquelicot, « Grandcourt » (consulté le 11 novembre 2010)
  7. habitants.fr, « Somme > Grandcourt (80300) » (consulté le 11 novembre 2010)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.
  10. clochers.org, « Église Saint-Rémy » (consulté le 11 novembre 2010)