Royaume du Monténégro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Royaume du Monténégro
(sr) Краљевина Црна Гора
Kraljevina Crna Gora

 – 
(8 ans et 3 mois)

Drapeau
Drapeau du royaume du Monténégro.
Blason
Armoiries du royaume du Monténégro.
Devise en serbe : Крст, дом, слобода (Krst, dom, sloboda, « Croix, Maison, Liberté »)
Hymne Убавој нам врној горој (en) (Ubavoj nam Crnoj Gori, « Notre beau Monténégro »)
Description de cette image, également commentée ci-après
Le royaume du Monténégro (en vert) en Europe en 1914.
Informations générales
Statut Monarchie constitutionnelle.
Capitale Cetinje
Langue Serbe
Religion Christianisme orthodoxe
Monnaie Perper monténégrin

Démographie
Population  
• est. 1910 220 000 hab.
• 1914 500 000 hab.

Superficie
Superficie  
• 1910 9 475 km²
• 1912 14 442 km²
Histoire et événements
Proclamation.
Première guerre balkanique.
Deuxième guerre balkanique.
19161918 Occupation austro-hongroise.
Unification avec le Royaume de Serbie.
Roi
19101918 Nicolas Ier
Premier ministre
(1er) 19071912 Lazar Tomanović (en)
(Der) 19171918 Evgenije Popović (en)
Parlement
Parlement monocaméral Assemblée nationale (sr)

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le royaume du Monténégro était un État des Balkans, proclamé le et dirigé par Nikola I Petrović-Njegoš. Le , il intégra le royaume de Serbie, trois jours avant la proclamation du royaume des Serbes, Croates et Slovènes (le 1er décembre suivant).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le royaume du Monténégro est proclamé par Nikola I Petrović-Njegoš (Nicolas Ier) à Cetinje, le . Nicolas Ier, ayant dirigé le pays en tant que prince depuis 1860, est l'initiateur de plusieurs réformes de modernisation au début du XXe siècle telle que l'introduction d'une constitution et d'une nouvelle devise, le perper monténégrin.

Le , le Monténégro entre en guerre, lors de la Première Guerre balkanique, avec l'espoir d'obtenir une part des territoires provenant des anciennes zones contrôlées par l'Empire ottoman en Roumélie[1]. Il obtient rapidement des gains territoriaux comme le partage du Sandjak de Novipazar avec le royaume de Serbie. Cependant, la ville de Shkodër, récemment conquise avec la perte de 10 000 vies face aux forces albano-ottomanes d'Essad Pacha, est attribuée au nouvel État indépendant de l'Albanie à la suite des actions de l'agent austro-hongrois, le baron Franz Nopcsa, et de l'insistance des grandes puissances.

En 1913, à la fin de la guerre, un nouveau conflit éclate entre le royaume de Bulgarie et celui de Serbie, dans lequel le Monténégro s'engage aux côtés de la Grèce et de la Serbie. À la suite du traité de Bucarest mettant fin à la Seconde Guerre balkanique, le Monténégro voit reconnaître ses nouveaux territoires.

Pendant la Première Guerre mondiale, le Monténégro est allié de la Triple-Entente, alliance de la France, du Royaume-Uni et de la Russie impériale contre l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Italie. Du à , le pays est occupé par l'Autriche-Hongrie.

Roi (1910-1918)[modifier | modifier le code]

Prétendants (depuis 1918)[modifier | modifier le code]

Premier ministre (1910-1916)[modifier | modifier le code]

  • Lazar Tomanović (1910-1912)
  • Mitar Martinović (1912-1913)
  • Janko Vukotić (1913-1915)
  • Milo Matanović (1915-1916)

Premier ministre en exil (1916-1922)[modifier | modifier le code]

  • Lazar Mijušković (1916)
  • Andrija Radović (1916-1917)
  • Milo Matanović (1917)
  • Evgenije Popović (1917-1919)
  • Jovan Plamenac (1919-1921)
  • Anto Gvozdenović (1921-1922)
  • Milutin Vučinić (1922)
  • Anto Gvozdenović (1922)


Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]