Sciez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sciez
Blason de Sciez
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Arrondissement de Thonon-les-Bains
Canton Canton de Thonon-les-Bains-Ouest
Intercommunalité Communauté de communes du Bas-Chablais
Maire
Mandat
Jean-Luc Bidal
2014-2020
Code postal 74140
Code commune 74263
Démographie
Population
municipale
5 367 hab. (2011)
Densité 262 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 19′ 59″ N 6° 22′ 29″ E / 46.33305556, 6.37472222 ()46° 19′ 59″ Nord 6° 22′ 29″ Est / 46.33305556, 6.37472222 ()  
Altitude Min. 372 m – Max. 725 m
Superficie 20,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de Haute-Savoie
City locator 14.svg
Sciez

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de Haute-Savoie
City locator 14.svg
Sciez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sciez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sciez

Sciez est une commune française du Chablais dans le département de la Haute-Savoie. La commune est sur la rive sud du lac Léman et plus précisément sur le golfe de Coudrée. Elle fait partie de l'agglomération urbaine franco-suisse du Grand Genève.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune se situe en bordure du massif alpin et du lac Léman (d'où son nom complet, en cours d'officalisationn en 2013, de Sciez-sur-Léman). Elle est l'une des 294 communes du département de la Haute-Savoie, en région Rhône-Alpes. Sciez se situe dans le Chablaisfrançais, entre Évian[1] et Genève[2], et à proximité de Douvaine[3], de la ville médiévale d'Yvoire et de Thonon-les-Bains[4]. Sciez est également située à proximité des stations de ski des Portes du Soleil (Avoriaz, Morzine, Châtel, Les Gets, Val d'Abondance) et aussi de Chamonix, Megève et du mont Blanc.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est influencé par les montagnes avoisinantes, mais le lac crée un micro-climat, qui permet à Sciez d'avoir des hivers relativement doux, avec toutefois des extrêmes de -7,8 degrés Celsius en février et de +33° en juillet pour l'année 2013 (Statistiques Météo Sciez). Il peut neiger quelques jours en hiver. La neige est pourtant facilement accessible dans les montagnes alentour. Les étés y sont tempérés avec une moyenne de 13 (minimum) à 25 (maximum) degrés Celsius, en juillet-aout, et certains habitants arrivent même à faire pousser des palmiers dans leurs jardins.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Sciez est situé sur la route départementale 1005 (D1005). Cette route, en traversant la commune, change de nom et s'appelle: Avenue de Genève, Avenue de Sciez et Avenue de Bonnatrait. Sciez est à proximité de la petite gare ferroviaire de Perrignier (8,1 km) et de la gare de Thonon-les-Bains (9,8 km). Des cars réguliers desservent Sciez sur l'axe Genève-Douvaine-Thonon-Évian. Le port de Sciez permet d'assurer des liaisons avec certains ports du lac Léman, à bord des navires de la Compagnie générale de navigation. Des bus desservent Genève, Thonon et Évian[5].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

La commune est composée d'un bourg principal et de plusieurs hameaux et lieux-dits que sont :

  • Bonnatrait (anciennement orthographié Bonnatray)
  • Chavannex
  • Filly
  • La Fattaz (Ce nom arpitan[6], qui se prononce La Fatte, signifie la poche en français)
  • Coudrée (Domaine privé de)
  • Excuvilly
  • Choisy
  • Port de Sciez
  • Songy
  • La Renouillère
  • Chef-Lieu
  • Sur les Crêts
  • Marignan (Morgnan, la version arpitane s'entend encore de nos jours)
  • Prailles
  • Jussy
  • Le Content
  • Les Cinq-Chemins.

Logement[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire:

Néolithique final : Vers -2400, une branche de la civilisation Saône-Rhône, de Suisse Occidentale (Civilisation cordée) s’implante lentement sur les rives du lac Léman (Excenevex, Chens, Sciez). Ils exportaient leurs productions (perles de cuivre, haches-marteaux) jusqu’au sud du Dauphiné en passant par Annecy, Fillinges, Haute-Savoie… [7]

Âge de Bronze (1000 av. J.C.) des fouilles dans les cimetières de Douvaine et de Sciez en 1977 démontrent une forte implantation dans la région[8].

Au premier siècle les Allobroges (Gaulois)[9] occupaient le Chablais comme le démontrent des découvertes de pièces d’argent a Sciez comme dans d’autres communes alentour[8].

Une histoire plus moderne et plus approfondie de Sciez et du Chablais est disponible dans le livre : Hier, Aujourd’hui, Demain. SCIEZ : histoire, nature et traditions[10].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Sciez

Les armes de Sciez se blasonnent ainsi :

  • Parti en dents de scie : au premier de gueules à la croix d'argent (la Croix de Savoie); au second d'azur a un cygne nageant d'or.

Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes (en dents de scie/Sciez).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
octobre 1944 mars 1971 Alexandre Néplaz PCF  
mars 1971 mars 1983 Jean Dunand    
mars 1983 février 1985 François Bally    
février 1985 mars 1989 Jean Vannier    
mars 1989 septembre 2003 Bernard Néplaz PCF Conseiller général du Canton de Thonon-les-Bains-Ouest (1998-2004)
septembre 2003 en cours Jean-Luc Bidal UMP  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 5 367 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
794 1 188 937 1 521 1 665 1 996 1 787 1 843 1 875
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 780 1 836 1 782 1 799 1 798 1 722 1 628 1 686 1 504
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 404 1 322 1 338 1 267 1 259 1 296 1 341 1 617 2 229
1982 1990 1999 2004 2006 2009 2011 - -
2 621 3 371 4 268 4 782 4 920 5 269 5 367 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2004[12].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Sciez est une commune touristique. La commune est labellisée Station verte de vacances depuis 2005 et Pavillon Bleu depuis 2009. Elle a également le label Famille Plus et le label Geopark du Chablais[13] depuis 2012[14].

Sciez abrite de nombreux artisans[15], plusieurs commerces[16] et de nombreuses associations[17]. La viticulture est présente depuis déjà plusieurs siècles sur les terres de la commune. Les vignobles de Marignan[18] sont cultivés par trois viticulteurs[19],[20], et quelques amateurs produisent principalement du vin blanc. Le cépage typique à la région est le chasselas.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ville-evian.fr/
  2. http://www.ville-geneve.ch/
  3. http://douvaine.fr/
  4. http://www.ville-thonon.fr/index.jsp
  5. http://www.frossard.eu/horaires.phtml?hashID=867b74eb7995cecfb73b5b90a8fb1073
  6. Voir Toponymie arpitane sur www.arpitania.eu
  7. Histoire de la Savoie. 1988, 3e impression, Éditions Privat. p. 31
  8. a et b Histoire de la Savoie. 1988, 3e impression, Éditions Privat. p. 50
  9. http://fr.wikipedia.org/wiki/Allobroges
  10. Bailly, Charrière, Duchene, Guyon, Hallemans, Jordan, Marandin, Neplaz. Hier, Aujourd’hui, Demain. SCIEZ : histoire, nature et traditions. Centre d'animation de Sciez. 1993.)
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  13. http://www.siac-chablais.fr/creer-geoparc/presentation.html
  14. http://www.tourisme-sciez.com/presentation-sciez.php
  15. http://www.tourisme-sciez.com/artisans.php
  16. http://www.tourisme-sciez.com/commerces-sciez.php
  17. http://www.tourisme-sciez.com/associations.php
  18. http://www.passionvin.net/vin_marignan.php
  19. http://www.tourisme-sciez.com/sciez-vignobles.php
  20. http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_la_Tour_de_Marignan
  21. Georges Chapier, Châteaux Savoyards : Faucigny, Chablais, Tarentaise, Maurienne, Savoie propre, Genevois, La Découvrance. Collection L'amateur Averti,‎ 2005, 410 p. (ISBN 978-2-8426-5326-2), p. 85-89.
  22. Georges Chapier, Châteaux Savoyards : Faucigny, Chablais, Tarentaise, Maurienne, Savoie propre, Genevois, La Découvrance. Collection L'amateur Averti,‎ 2005, 410 p. (ISBN 978-2-8426-5326-2), p. 85.
  23. http://www.tourisme-sciez.com/sciez-port-plaisance.php
  24. http://www.port-de-sciez.com/
  25. http://www.tourisme-sciez.com/plage-sciez.php
  26. http://www.guidou.info/1.html
  27. http://www.museeguidou.com/
  28. http://www.tourisme-sciez.com/notre-dame-de-chavannex.php

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :