Saison 4 de Desperate Housewives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saison 4 de Desperate Housewives

Logo de la série

Logo de la série


Série Desperate Housewives
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine ABC
Diff. originale 30 septembre 200718 mai 2008
Nb. d'épisodes 17

Chronologie

Liste des épisodes de Desperate Housewives

Cet article présente le guide des épisodes de la quatrième saison du feuilleton télévisé Desperate Housewives.

Généralités[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage de cette saison a connu d'importantes perturbations suite à la grève des scénaristes aux États-Unis. Seuls dix épisodes avaient été tournés et la diffusion s'était interrompue le 6 janvier 2008. Cependant, la série reprendra sa production le lundi 25 février 2008[1]. ABC a dévoilé que sept épisodes de la saison 4 seraient produits et donc ajoutés au dix déjà tournés[2].

Distribution de la saison[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Invités[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Les titres officiels de cette saison (figurant sur les DVD) sont ceux de M6.

Épisode 1 : Les autres aussi ont des secrets[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
* La fleur de leurs secrets (France)
  • Tout se dire (Canada)
Titre original
Now You Know (trad. litt. : « Maintenant vous savez »)
Numéro
71 (4.01)
Première diffusion
Scénario
Marc Cherry
Réalisation
Larry Shaw
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 19,32 millions de téléspectateurs[4] (première diffusion)
Invités
Résumé
La nuit suivant le mariage de Gabrielle et Victor, les habitants de Wisteria Lane sont réveillés par l'arrivée des secours suite à la fausse tentative de suicide d'Edie. Un mois plus tard alors que Susan a des doutes sur le bonheur de son mari, que Lynette cache toujours son cancer à ses amis, que Gaby espère encore le retour de Carlos, et que Bree continue de simuler une grossesse, d'anciens résidents de Wisteria Lane reviennent s'y installer, dont Katherine Mayfair qui a déjà vécu à Fairview, amenant avec eux une nouvelle lourde cargaison de secrets...
Commentaires
  • Cet épisode a été précédé par un épisode récapitulatif des trois premières saisons intitulé Secrets and Lies, diffusé la semaine précédente.
  • À partir de cet épisode jusqu'au dernier de la série, le générique est écourté et ne conserve que la partie finale (0:08 secondes au lieu de 0:41 secondes)
  • Le titre choisi par Canal+ est une parodie du film La Fleur de mon secret réalisé par Pedro Almodóvar et sorti en 1995.

Épisode 2 : Rien n'est plus trompeur qu'un sourire[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
* Cuisine et décadence (France)
  • Sourire trompeur (Canada)
Titre original
Smiles of a Summer Night (trad. litt. : « Sourires d'une nuit d'été »)
Numéro
72 (4.02)
Première diffusion
Scénario
Bob Daily et Matt Berry
Réalisation
David Grossman
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 17,82 millions de téléspectateurs[5] (première diffusion)
Invités
Résumé
Carlos et Gabrielle entretiennent toujours une relation secrète. Edie menace Carlos, à demi-mot, de révéler l'existence de son compte off-shore de 10 millions de dollars s'il la quittait. Lynette demande à ses amies de rester auprès d'elle durant les séances de chimiothérapie, mais Gaby semble réticente. La rivalité entre Bree et Katherine, la nouvelle venue, croît à vue d'œil, et une simple tarte au citron meringuée devient l'objet d'une haine masquée par des sourires hypocrites. Dylan, la fille de Katherine, se pose des questions sur son père quand Karen McCluskey révèle que celui-ci venait lui rendre visite lorsqu'elle était petite. Susan se remémore le jour où Katherine quitta Wisteria Lane.
Commentaires

Épisode 3 : Jouer pour gagner[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
L'herbe ne fait pas le bonheur (France)
Titre original
The Game (trad. litt. : « Le Jeu »)
Numéro
73 (4.03)
Première diffusion
Scénario
Joey Murphy et John Pardee
Réalisation
Bethany Rooney
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 18,89 millions de téléspectateurs[6] (première diffusion)
Invités
Résumé
Susan décide d'organiser une « soirée mimes » pour y réunir tout le quartier. Cette fête est, pour toutes les amies et voisines de Susan, un vrai calvaire qu'il faut se résigner à supporter, d'années en années. Pourtant, après avoir une à une décliné l'offre, elles se décident finalement à s'y rendre toutes. Mais leur soudain enthousiasme est intéressé, en effet, elles demandent à Susan d'inviter Katherine Mayfair, la nouvelle voisine, pour essayer de lui extirper quelques informations que ce soit sur la gifle qu'elle a donnée à Dylan… Le soir venu, tout le quartier a rendez-vous chez Susan. Révélations choquantes, règlements de compte, adultère, séduction, mensonges et hypocrisie, Wisteria Lane devient, le temps d'une soirée, le théâtre de toutes les mesquineries…
Commentaires
  • Le titre choisi par Canal+ est une parodie du proverbe « L'argent ne fait pas le bonheur ».

Épisode 4 : Les nuisibles[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Messieurs mes voisins (France)
Titre original
If There's Anything I Can't Stand (trad. litt. : « S'il y a bien quelque chose que je ne supporte pas »)
Numéro
74 (4.04)
Première diffusion
Scénario
Alexandra Cunningham et Lori Kirkland Baker
Réalisation
Larry Shaw
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 18,21 millions de téléspectateurs[7] (première diffusion)
Résumé
Lilian Simms, à l'agonie, réintègre son ancienne maison où Katherine Mayfair, sa nièce, habite aujourd'hui. Malheureusement pour cette dernière, Mme Simms ne semble pas décidée à coopérer avec Katherine pour garder bien au chaud le secret qui gangrène la famille Mayfair. Parallèlement, un couple gay s'installe à Wisteria Lane. Tentant de se faire apprécier à tout prix par ces nouveaux arrivants atypiques, Susan va finalement accumuler les gaffes et calamités en tout genre. Edie apprend qu'elle est contaminée par des morpions. Mais au-delà du désagrément que cela lui provoque, elle sent bien qu'ils peuvent aussi l'aider à révéler un plan qu'un certain Carlos et qu'une certaine Gabrielle ont de plus en plus de mal à cacher. Lynette comprend que sa calvitie n'excite pas particulièrement son mari. Elle va alors user d'une ruse maligne pour exciter Tom, qui va y prendre goût, peut-être un peu trop… Quant à la petite supercherie de Bree, elle semble au bord d'une révélation aussi explosive que celle qui la provoque…
Commentaires

Épisode 5 : Ceux qui en savent trop[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
* Dans le voisinage de la claire fontaine (France)
  • Critique d'art (Canada)
Titre original
Art Isn't Easy (trad. litt. : « L'art n'est pas facile »)
Numéro
75 (4.05)
Première diffusion
Scénario
Jason Ganzel
Réalisation
David Grossman
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 18,28 millions de téléspectateurs[8] (première diffusion)
Résumé
Bob Hunter et Lee McDermott, les nouveaux arrivants, font installer dans leur jardin une fontaine d'un genre très particulier. Horrifiées par leur nouvelle voisine très imposante, Katherine, Susan, Bree, Gabrielle et Karen McCluskey décident de former une assemblée de copropriétaires pour voter la suppression de la fontaine. Mais s'engage très vite une bataille à couteaux tirés entre Katherine et Lynette, qui préfère laisser les résidents décorer leur jardin comme ils le souhaitent. Parallèlement, Gabrielle tombe nez à nez avec John alors qu'elle avait rendez-vous avec Carlos. Entreprenant et nostalgique du passé, John va évoquer des souvenirs sexuels avec Gabrielle… mais les murs, ou plutôt les placards, ont des oreilles. Bree apprend que Phyllis a enlevé Danielle et va user de subterfuges minables, mais très efficaces, pour ramener sa fille dans le droit chemin. Dans un coin, un mystérieux agent du câble rôde autour de la maison de Gabrielle…
Commentaires
  • Le poème que récite Lee à Lynette (« Quand ils sont venus pour la fontaine, je n'ai rien dit car je n'avais pas de fontaine... ») est un pastiche d'un poème attribué à Martin Niemöller qui dénonçait la passivité des intellectuels allemands durant la montée du nazisme.
  • Le titre choisi par Canal+ est une parodie de la chanson Dans l'eau de la claire fontaine sortie en 1974 et interprétée par Georges Brassens.

Épisode 6 : Ce qui ne nous tue pas...[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
* Halloween, la nuit des voisins (France)
  • Face à ses craintes (Canada)
Titre original
Now I Know, Don't Be Scared (trad. litt. : « Maintenant je sais, n'aie pas peur »)
Numéro
76 (4.06)
Première diffusion
Scénario
Susan Nirah Jaffee et Dahvi Waller
Réalisation
Larry Shaw
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 18,58 millions de téléspectateurs[9] (première diffusion)
Résumé
Lynette découvre avec horreur qu'un opossum détruit son jardin, elle décide de livrer au petit marsupial une guerre sans merci. Mais derrière l'obsession se cache une profonde douleur. Susan découvre que le père de Mike n'est pas aussi mort que Mike semblait le laisser penser, elle va faire preuve d'une agaçante obstination pour chercher à le connaître, au plus profond de son âme. Carlos et Gaby, comme ils l'avaient prévu, quittent brutalement leur conjoint respectif. Si Victor propose un arrangement on ne peut plus romantique à son épouse Gabrielle, Edie va se révéler moins délicate… Le soir d'Halloween, tout le quartier est réuni chez Lee et Bob, qui ont organisé une grande fête pour l'occasion. Bien décidée à s'amuser, Danielle s'invite à la petite fête, déguisée en… Bree enceinte. La blague, très amère pour la véritable Bree, va réellement tourner au vinaigre. En effet, si Danielle a troqué sa chevelure contre le brushing parfait de Bree, mère et fille n'ont pas échangé leur ventre pour autant…
Commentaires

Épisode 7 : Tromperie[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
* Deux hommes dans un bateau (France)
  • L'art de la supercherie (Canada)
Titre original
You Can't Judge a Book By Its Cover (trad. litt. : « Tu ne peux pas juger un livre par sa couverture »)
Numéro
77 (4.07)
Première diffusion
Scénario
Chuck Ranberg et Anne Flett-Giordano
Réalisation
David Warren
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 18,63 millions de téléspectateurs[10] (première diffusion)
Résumé
Lynette Scavo avoue à sa mère qu'elle en a assez qu'elles habitent sous le même toit. Elle veut que ses sœurs s'en occupent une bonne fois pour toutes. Mais elles ont déjà goûté au charme très toxicomane de Stella et ne veulent pas se laisser prendre au piège par une Lynette plus que déterminée… Bree veut faire circoncire son « fils » Benjamin Hodge comme la tradition familiale l'exige, mais la circoncision n'est pas vraiment du goût du père. Orson refuse catégoriquement l'opération. Au cours d'un repas avec Susan et Mike, Bree trouve sous sa cuisinière une des pilules que Mike ingurgite, prétextant un mal de dos persistant. Mais à y regarder de plus près, Bree s'aperçoit rapidement que ces pilules sont des narcotiques assimilables à de la drogue, et prévient Susan… Dylan Mayfair compte faire des recherches sur son père, mais sa mère Katherine veille au grain et le lui interdit formellement. Mais cette fois-ci, la guerre est déclarée. Victor est au courant de la relation adultérine qu'a entretenue sa femme avec Carlos. Il ne laisse pourtant rien transparaître et propose à Gaby un petit week-end en bateau. Mais ce qui devait être une petite escapade en amoureux va se transformer en un dramatique accident…
Commentaires

Épisode 8 : Erreurs de jeunesse[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
* Recherche mère désespérément (France)
  • Tapis dans l'ombre (Canada)
Titre original
Distant Past (trad. litt. : « Lointain passé »)
Numéro
78 (4.08)
Première diffusion
Scénario
Joe Keenan
Réalisation
Jay Torres
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 18,64 millions de téléspectateurs[11] (première diffusion)
Résumé
Le revendeur de pilules de Mike lui réclame une somme impayée depuis fort longtemps. Un beau matin, il se rend chez Susan en espérant y trouver Mike, mais il est absent. Susan, sous le charme de ce jeune adulte en prépa de médecine[Quoi ?], décide de le présenter à sa fille Julie. Bree décide de pratiquer le family bed, autrement dit de faire dormir son bébé dans le lit conjugal. Mais Orson a des besoins pressants, Bree le sait et va vite comprendre comment faire rejaillir la flamme. Parallèlement, son fils Andrew décide de voler de ses propres ailes, Bree s'en veut à tort semble-t-il. Rongée par la disparition de sa mère, Lynette éponge tout l'annuaire pour tenter de mettre la main dessus, jusqu'au jour où une vieille rencontre resurgit, et va lui apporter beaucoup plus qu'elle ne l'espérait. Gaby et Carlos décident de ne rien dire à la police, mais celle-ci, après avoir mené l'enquête, remarque qu'aucune empreinte n'est détectable à bord du yacht, et qu'il y avait donc forcément quelqu'un avec Victor avant l'accident. Alors que Gabrielle tente de répondre le plus plausiblement aux autorités, l'inspecteur apprend que Victor a été retrouvé vivant, et donc qu'il se souvient de tout...
Commentaires

Épisode 9 : La vie ne tient qu'à un fil[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
* Stupeur et tourbillons (France)
  • Tempête à l'horizon (Canada)
Titre original
Something's Coming (trad. litt. : « Quelque chose arrive »)
Numéro
79 (4.09)
Première diffusion
Scénario
Joey Murphy et John Pardee
Réalisation
David Grossman
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 20,65 millions de téléspectateurs[12] (première diffusion)
Résumé
Une alerte à la tornade est lancée sur la ville de Fairview. Pour éviter la vengeance que prépare Victor, Carlos et Gaby décident de quitter Fairview. Avant de partir, Gaby doit réceptionner un document leur permettant, à elle et à Carlos, de débloquer les dollars cachés sur le compte off-shore de Carlos. Edie ne compte pas laisser faire. Sylvia, une ancienne patiente d’Adam refait surface. Elle semble divaguer en hurlant qu'elle a été la maîtresse d’Adam alors qu'il était à Chicago. Folle ? Peut-être. Mais un simple tatouage peut en dire beaucoup sur un énorme mensonge et sur la lucidité d'une femme. Susan a réquisitionné les pilules de Mike, qui ne cesse de se droguer. Frôlant la crise de manque, il se dispute violemment avec elle et la fait tomber dans les escaliers. Craintifs pour l'avenir du bébé, ils se rendent aux urgences. L'hôpital est assailli de victimes de la tornade… Celle-ci finit par s'abattre sur Wisteria Lane. La rue luxuriante que les Hodge, les Scavo, les Solis, les Delfino et autres s'enorgueillissaient tant d'habiter va devenir, en quelques minutes où les sentiments et les rancœurs vont se cristalliser, une vision désastreuse, un véritable champ de bataille. Bataille qui va détruire, anéantir, ravager et tuer.
Commentaires
  • L'épisode 9 est particulier à plus d'un titre : il a fait l'objet d'une couverture médiatique conséquente et a été de ce fait suivi par plus de 20 millions d'américains, record d'audience de toute la saison 4. Il est l'un des épisodes les plus chers de la série. À l'origine, cet épisode devait introduire une inondation et non une tornade. Mais pour une question de budget, il valait mieux des ventilateurs que des tonnes de litres d'eau. Comme l'épisode 7 de la Saison 3 qui avait relaté une prise d'otages, l'épisode 9 rompt la trame lancinante de la saison 4 et permet à la fois de régler les affaires en cours mais aussi d'en faire apparaître de nouvelles. Il est le dernier épisode diffusé de l'année 2007 pour cause de trêve hivernale sur la chaîne ABC. Il a ainsi le mérite de tenir en haleine le téléspectateur offrant justement un cliffhanger insoutenable.
  • Le titre choisi par Canal+ est une parodie du livre Stupeur et Tremblements écrit par Amélie Nothomb, publié en 1999 et adapté au cinéma par Alain Corneau en 2003.

Épisode 10 : De petites attentions[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
* Sous les vents de Fairview (France)
  • Une grande catastrophe (Canada)
Titre original
Welcome to Kanagawa (trad. litt. : « Bienvenue à Kanagawa »)
Numéro
80 (4.10)
Première diffusion
Scénario
Jamie Gorenberg et Jordon Nardino
Réalisation
Larry Shaw
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 19,78 millions de téléspectateurs[13] (première diffusion)
Résumé
Après un long moment d'angoisse, Lynette retrouve enfin toute sa famille, saine et sauve. Mais les résidents de Wisteria Lane apprennent avec désarroi la mort d'Ida Greenberg, la meilleure amie de Karen McCluskey. La tragédie passée, il faut rendre au quartier sa beauté d'antan et réintégrer ses foyers respectifs. Mais les dégâts matériels sont souvent plus longs à réparer qu'à survenir. C'est ainsi que Bree et Orson ne peuvent réintégrer leur maison, dont le toit a été gravement endommagé. Ils vont alors s'inviter chez Susan. En parfaite femme de maison, Bree va faire de la maison à l'habitude chaotique de Susan un doux foyer où il fait bon vivre. Et Susan est vraiment prête à tout pour le confort ! Gaby est aux premières loges pour les obsèques de son mari. Mais après s'être violemment fait virer de l'église par Milton, le père de Victor, qui lui annonce en passant qu'elle ne touchera rien de l'héritage de Victor, Gabrielle rejoint Carlos à l'hôpital. Blessé aux yeux, Carlos ne semble pas disposé à faire part à Gaby de l'extrême gravité de sa blessure. Lynette apprend par un de ses fils qu'Ida s'est sacrifiée pendant la tornade et qu'elle a indirectement sauvé la vie des Scavo. Rongée par les remords, elle va alors attacher un soin tout particulier aux cendres de sa défunte voisine. Humiliée, Katherine Mayfair demande à son mari Adam de quitter la maison… mais c'est sans compter sur ces petits secrets qui nous gâchent la vie, et qui resurgissent… sans crier gare.
Commentaires

Épisode 11 : Les faux pas[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
* La foi, désespérément (Canada)
Titre original
Sunday (trad. litt. : « Dimanche »)
Numéro
81 (4.11)
Première diffusion
Scénario
Alexandra Cunningham et Lori Kirkland Baker
Réalisation
David Grossman
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 16,37 millions de téléspectateurs[14] (première diffusion)
Résumé
Mike est toujours en désintoxication. Tim, le cousin de Susan, vient lui rendre visite pour mettre un peu d'ordre dans ses taxes, que Mike ne peut plus superviser. Très porté sur la chose, Tim est particulièrement attiré par Dylan... mais c'est sa mère qu'il va réussir à mettre dans son lit. En couchant avec Katherine, il en a su beaucoup plus qu'il ne le pensait. Gabrielle veut à tout prix se marier avec Carlos. Elle demande au prêtre de la ville de célébrer leur union à l'hôpital. Rongé par les remords, Carlos met au courant Gaby de la gravité de sa maladie... mais pas complètement. Ne comprenant pas comment elle a pu survivre à un cancer et une tornade en si peu de temps, Lynette décide de se tourner vers la religion en quête de réponses. Elle demande conseil à Bree... qui semble avoir oublié la définition de la foi et de la sincérité.
Commentaires
  • C'est le premier épisode produit après la grève des scénaristes qui relance la suite de la quatrième saison.
  • Le titre choisi par Radio-Canada et Canal+ est une parodie du livre Le Bonheur, désespérément écrit par le philosophe André Comte-Sponville et publié en 2003.

Épisode 12 : Un voile sur les yeux[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Rien que pour ses yeux (France et Canada)
Titre original
In Buddy's Eyes (trad. litt. : « Dans les yeux des gens »)
Numéro
82 (4.12)
Première diffusion
Scénario
Jeff Greenstein
Réalisation
Larry Shaw
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 15,75 millions de téléspectateurs[15] (première diffusion)
Résumé
Il est temps de préparer le traditionnel Bal du Fondateur, qui récompense un membre respecté et généreux de la communauté. C'est évidemment Bree qui, comme les 8 années précédentes, a pour mission de l'organiser. Katherine, tout aussi joyeuse que Bree à l'idée de vivre cette belle soirée, propose ses services à Bree, qui accepte sans broncher. Mais la collaboration n'est pas de tout repos car pendant le Bal du Fondateur, quelques mauvaises habitudes de Bree commencent à remonter au plus grand malheur de Katherine. Orson fait des crises de somnambulisme durant lesquelles il parle de Mike. Rongé par les remords après l'avoir volontairement renversé il y a quelques mois, Orson risque de trop en dire, à son insu. Désormais sans le moindre sou et entichée d'un mari aveugle, Gabrielle constate avec désarroi que sa vie a bien changé. Pour faciliter cette vie bien morne, elle décide d'exploiter le handicap de Carlos pour avoir accès à certains privilèges, comme les places de parking réservées. Mais si Carlos est aveugle, il n'est pas dupe pour autant. Rick, l'ancien commis de cuisine de Tom, refait surface. Il annonce aux Scavo qu'il est l'heureux propriétaire du nouveau restaurant situé à deux pas de leur pizzeria. Plein de haine, Tom réagit... excessivement.
Commentaires

Épisode 13 : Partir en fumée[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
* Qui veut la peau de Rick Coletti ? (France)
  • La transgression des règles (Canada)
Titre original
Hello, Little Girl (trad. litt. : « Bonjour, fillette »)
Numéro
83 (4.13)
Première diffusion
Scénario
Susan Nirah Jaffee et Jamie Gorenberg
Réalisation
Bethany Rooney
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 16,35 millions de téléspectateurs[16] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 1,823 million de téléspectateurs[17] (première diffusion)
Résumé
Julie informe Mike qu'Orson a révélé avoir renversé ce dernier. Perplexe, il demande confirmation à Orson, qui craque et lui avoue l'inavouable. Orson n'avait pas imaginé les conséquences que cet aveu va avoir. Carlos décide de se faire aider par une chienne, Roxie. Mais Gabrielle ne compte pas laisser une chienne prendre sa place, surtout pas dans le lit ! Dylan se fait arrêter au volant de sa voiture pour excès de vitesse. Le policier qui lui demande ses papiers semble plus intéressé par la jeune femme que par l'excès de vitesse imaginaire. Rick rend visite à Tom et tous deux s'affrontent violemment au sujet de l'incendie qui a ravagé le restaurant de Rick. Tom persiste à nier en être le coupable. Il a bien raison, la vérité est bien plus glaçante...
Commentaires

Épisode 14 : Influence néfaste[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
* To psy or not to psy (France)
  • Vilains secrets (Canada)
Titre original
Opening Doors (trad. litt. : « Portes ouvertes »)
Numéro
84 (4.14)
Première diffusion
Scénario
Dahvi Waller et Jordon Nardino
Réalisation
David Grossman
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 16,76 millions de téléspectateurs[18] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 1,884 million de téléspectateurs[19] (première diffusion)
Résumé
Bree et Orson se séparent dans la douleur. Edie, qui n'est jamais très loin quand il s'agit de ramasser à la petite cuillère des hommes anéantis, a ses techniques pour lui redonner le sourire. Lynette apprend avec stupeur que c'est Kayla qui a incité les jumeaux à incendier le restaurant de Rick. Elle décide de l'emmener chez un psychologue, mais c'était sans compter sur le vice de sa belle-fille. Pour renflouer ses finances au plus bas, Gabrielle décide de louer une de ses chambres à une jeune femme, Ellie Léonard. Il semble cependant qu'elle n'ait pas fait un choix très judicieux. Au cours de sa préparation à l'accouchement, Susan rencontre son ex-mari, Karl, accompagné de sa nouvelle femme, Marisa, enceinte également... Karl évoque avec elle sa nouvelle vie, merveilleuse et agréable. Susan ne compte pas laisser la concurrence l'écraser. Katherine se laisse finalement convaincre par sa fille de lui laisser revoir son père ; les retrouvailles sont loin d'être cordiales.
Commentaires
  • Le titre choisi par Canal+ est une parodie de la phrase emblématique To Be or Not to Be, tirée de la pièce de théâtre Hamlet écrite par William Shakespeare et publiée en 1603.

Épisode 15 : L'amour maternel[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Dur dur d'être maman (France)
Titre original
Mother Said (trad. litt. : « Maman disait »)
Numéro
85 (4.15)
Première diffusion
Scénario
Chuck Ranberg et Anne Flett-Giordano
Réalisation
David Warren
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 15,43 millions de téléspectateurs[20] (première diffusion)
Résumé
Comme c'est la fête des Mères, Adele Delfino, la mère de Mike, rend visite à son fils pour la première fois. La complicité qui unit Mike à sa mère ne semble pas être au goût de Susan. Carlos et Gaby découvrent que leur locataire, Ellie, est en fait une dealeuse, mais la police les oblige à ne pas lui en parler pour pouvoir pister son fournisseur. Mais Gaby, qui s'est liée d'amitié avec Ellie, croit ne pas avoir la force de jouer la comédie. Une guerre ouverte éclate entre Bree et Edie au sujet de Orson. Mais Edie découvre fortuitement le terrible secret de Bree au sujet de son « petit-fils » Benjamin. Elle la menace de tout divulguer si elle ne satisfait pas ses moindres désirs. Seulement, Edie a oublié une chose : Bree, elle, a de vraies amies. Katherine prend les devants et décide de déménager pour protéger sa fille de Wayne. Quand Dylan refuse de se séparer de son père, Katherine révèle à Wayne un terrible secret, Dylan n'est pas sa fille. Wayne va alors s'apercevoir que cette fille n'est pas Dylan puisque la vraie Dylan a une cicatrice au bras. Après avoir consulté un psy, Tom et Lynette comprennent que l'antipathie que dégage Kayla est due au fait qu'elle ne se sent pas aimée au même titre que ses demi-frères et sœurs. Lynette et Kayla doivent passer plus de temps ensemble pour tenter de régler le problème. Mais la sortie entre filles tourne au drame... Enfin, un mois avant le terme, Susan accouche tandis que Edie décide d'habiter dans la même ville que son fils Travers !
Commentaires

Épisode 16 : Quelques écarts[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Une drôle de paroissienne (France)
Titre original
The Gun Song (trad. litt. : « Le chant du revolver »)
Numéro
86 (4.16)
Première diffusion
Scénario
Bob Daily et Matt Berry
Réalisation
Bethany Rooney
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 16,84 millions de téléspectateurs[21] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 1,739 million de téléspectateurs[22] (première diffusion)
Résumé
Lynette est arrêtée par les services sociaux pour maltraitance sur Kayla, qui en réalité s'inflige elle-même des blessures pour tromper les autorités. Mais le Mal ne triomphe jamais sur le Bien et Kayla va l'apprendre, à son grand désespoir. Susan et Mike tentent de trouver un prénom pour leur nouveau né. Ils penchent pour Conner, quand Mike apprend que son grand-père est mort. Mike veut lui rendre hommage en appelant son fils de la même façon... Mais les générations ne sont pas les mêmes, et Susan l'a bien compris. Adam rend visite à Katherine et profite de sa visite pour assister au récital de sa fille Dylan. Lors de l'entracte, il s'absente quelques minutes et rencontre Wayne, le supposé père de Dylan, animé de violentes intentions. Orson harcèle Bree pour tenter de se faire pardonner, tandis que celle-ci se fait ouvertement draguer par le nouveau révérend de l'Église protestante. Enfin, Carlos et Gaby sont toujours de mèche avec la police pour tenter d'arrêter Ellie et de remonter le trafic. Trop émue par ce qu'il risque d'arriver à son amie, Gaby lui demande de s'échapper de la maison quand elle voit les policiers pénétrer dans son jardin...
Commentaires

Épisode 17 : Une amitié qui dure[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
* Amies pour la vie (France)
  • Un rituel (Canada)
Titre original
Free (trad. litt. : « Libre »)
Numéro
87 (4.17)
Première diffusion
Scénario
Jeff Greenstein
Réalisation
David Grossman
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 16,84 millions de téléspectateurs[21] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 1,739 million de téléspectateurs[22] (première diffusion)
Résumé
Julie est reçue en faculté. Sa rentrée est prévue pour l'automne mais un stage est organisé durant tout l'été, mais Susan redoute cette séparation. Bob et Lee se pacsent et confient à Bree et Katherine l'organisation de la cérémonie. Ellie est toujours en cavale et demande par téléphone à Gaby de lui apporter son nounours en peluche que lui a offert son père. Mais le nounours a plus de valeur qu'il n'y paraît ! Wayne a séquestré Adam mais celui-ci réussit à s'échapper des mains de son bourreau, pendant que Wayne débarque chez Katherine. Sous pression, Katherine finit par tout avouer. Il y a des années, quand Wayne avait encore des contacts avec sa jeune fille, il lui avait offert une poupée. Refusant tout cadeau pouvant provenir de son ex-mari, Katherine avait arraché la poupée des mains de sa fille pour la poser sur l'armoire. Voulant la récupérer, la fillette s'est faite écraser par l'armoire qui lui est tombée dessus. Effrayée par la réaction de Wayne s'il l'apprenait, Katherine a alors enterré sa fille dans un bois et s'est rendue dans un couvent en Roumanie pour adopter une petite fille qui ressemblait traits pour traits à sa fille. Cette jeune roumaine a grandi, et est devenue la fausse Dylan. En colère envers Katherine, Wayne commence à la menacer avec son revolver...
Flashforwards
L'épisode se termine sur un flash-forward montrant la vie du quartier 5 ans après : Bree Hodge est devenue célèbre, Andrew est apparemment devenu son attaché de presse, et Bree s'est remise avec Orson. Lynette et Tom sont exténués des bêtises de leurs garçons, qui sont devenus des adolescents très turbulents. Katherine est restée dans le quartier et reçoit un appel de Dylan, qui s'est faite demander en mariage sous la Tour Eiffel. La coquette Gaby a laissé place à une mère débordée et peu soigneuse, de deux terribles petites filles qui semblent lui en faire voir de toutes les couleurs. Enfin, Susan rentre chez elle et embrasse un autre homme, mais qui n'est pas Mike.
Commentaires

Épisode spécial : Secrets and Lies[modifier | modifier le code]

Titre original
Secrets and Lies (trad. litt. : « Secrets et mensonges »)
Numéro
Spécial (diffusé au début de la quatrième saison)
Première diffusion
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 9 millions de téléspectateurs[23] (première diffusion)
Résumé
Cet épisode est composé d'extraits d'épisodes des 3 premières saisons et sert à rappeler aux téléspectateurs les intrigues des héroïnes initiées dans la saison précédente et amenées à se poursuivre au long de cette 4e saison : revenue de sa lune de miel, Bree se fait passer pour enceinte pour cacher la grossesse de sa fille Danielle, enceinte du neveu d'Edie, et ainsi éviter un scandale menaçant d'humilier sa fille. Susan a longtemps hésité entre deux hommes dans sa vie, Ian Hainsworth et Mike Delfino, mais a finalement choisi ce dernier et l'a épousé au cours d'une cérémonie intime dans les bois. Gabrielle s'est également mariée à son prétendant, le maire de Fairview Victor Lang, mais a appris que ce n'était qu'une tactique politicienne, ce qui la pousse dans les bras de son ex-mari Carlos qui vient de rompre avec Edie. Lynette, après avoir failli tromper son mari, ce qui a provoqué une crise conjugale au sein de son couple, apprend avec stupeur qu'elle est atteinte d'un cancer et doit supporter l'arrivée de sa mère, Stella, avec qui elle a des relations très compliquées. Edie, quant à elle, se fait plaquer par Carlos quand ce dernier apprend qu'elle prenait toujours la pilule alors qu'ils étaient supposés essayer de faire un enfant. Désespérée, elle tente de se suicider par pendaison, laissant le doute quant à sa survie.
Narrateur
Brenda Strong
Commentaires
  • Cet épisode est le premier (et dernier) à présenter Edie dans le générique et à lui consacrer une partie entière au sein de l'épisode.
  • C'est aussi le dernier épisode spécial de la série, le principe ayant été remplacé par des starter kits qui ont été généralisés à toutes les séries diffusées sur ABC.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Desperate Housewives Creator Promises 7 Post-Strike Episodes » sur Televisionista, consulté le 12 février 2008
  2. (en) « Nets Prepare to Go Back to Work » sur Hollywood Reporter, consulté le 5 février 2008
  3. (en) « CTV Announces Powerhouse Fall 2007 Schedule », consulté le 4 juin 2007
  4. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 2 octobre 2007 (consulté le 9 juin 2010)
  5. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 9 octobre 2007 (consulté le 9 juin 2010)
  6. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 16 octobre 2007 (consulté le 9 juin 2010)
  7. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 23 octobre 2007 (consulté le 9 juin 2010)
  8. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 30 octobre 2007 (consulté le 9 juin 2010)
  9. (en) « Weekly Primetime Ratings », ABC Medianet,‎ 6 novembre 2007 (consulté le 9 juin 2010)
  10. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 13 novembre 2007 (consulté le 9 juin 2010)
  11. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 27 novembre 2007 (consulté le 9 juin 2010)
  12. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 4 décembre 2007 (consulté le 9 juin 2010)
  13. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 8 janvier 2008 (consulté le 9 juin 2010)
  14. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 15 avril 2008 (consulté le 9 juin 2010)
  15. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 22 avril 2008 (consulté le 9 juin 2010)
  16. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 29 avril 2008 (consulté le 9 juin 2010)
  17. « Audience du 13e épisode au Canada » [PDF]
  18. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 6 mai 2008 (consulté le 9 juin 2010)
  19. « Audience du 14e épisode au Canada » [PDF]
  20. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 13 mai 2008 (consulté le 9 juin 2010)
  21. a et b (en) « Nielsen Ratings May 18, 2008: Housewives Rule, Country is Cool », Tv by the Numbers,‎ 19 mai 2008 (consulté le 1 octobre 2010)
  22. a et b « Audience du 16e et 17e épisode au Canada » [PDF]
  23. (en) Primetime Ratings Report for the Week of September 17, 2007