Jordy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jordy (homonymie).

Jordy

Nom de naissance Jordy Claude Daniel Lemoine
Alias
Jordy
Naissance 14 janvier 1988 (26 ans)
Saint-Germain-en-Laye
Drapeau de la France France
Nationalité Française
Profession chanteur
Ascendants
Claude Lemoine (père)
Patricia Clerget (mère)

Jordy Claude Daniel Lemoine, né à Saint-Germain-en-Laye le 14 janvier 1988, alias Jordy est un chanteur français connu comme enfant-star pour son plus grand succès, Dur dur d'être bébé !. Il a vendu 6 millions de disques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jordy est le fils de Patricia Clerget, ancienne animatrice à Radio Manche[1] et auteur-compositeur, ainsi que de Claude Lemoine, producteur des Rockets de 1972 à 1992, un groupe de rock français.

Enfant-star (1992-1994)[modifier | modifier le code]

En septembre 1992, à l'âge de quatre ans, il devient célèbre grâce à la sortie de son album Pochette Surprise et de son premier single Dur dur d'être bébé !, son plus grand succès[2], qui le propulse en tête du Top 50 durant 15 semaines en 1992 et est à la 224e place des meilleurs ventes de single en France[3]. Il est à l'époque dans le livre des records comme le plus jeune chanteur du monde. Deux autres singles de l'album sortent ensuite : Alison (mars 1993 / 5 semaines en première place des ventes) et Les boules (juillet 1993). En décembre 1993 sort le single It's Christmas, c'est Noël, issu de l'album Potion Magique qui a pour thématique la fête de Noël. Ses albums ont été également vendus en Europe, au Japon, en Corée du Sud et en Amérique du Nord. Il est listé dans le livre des records pour avoir été le plus jeune chanteur à être resté N°1 du top 50 durant 15 semaines à la suite en France avec le titre Dur dur d'être bébé ! entre le 17 octobre 1992 et le 23 janvier 1993 après 3 semaines de présence. Il a également été un hit dance dans une quinzaine de pays en Europe, et à travers le monde : au Brésil, en Bolivie, en Colombie, au Québec et au Japon. Il est arrivé à la 58e place aux États-Unis.

À l'époque, le cas de Jordy interpelle sur la situation des enfants-stars et sur la protection des intérêts financiers et de l'équilibre psychologique des enfants lorsqu'ils sont en contact avec le monde du spectacle. Sa carrière aurait généré 10 millions € de chiffre d'affaires.

En 1993, ses parents ont ouvert en Normandie « la ferme de Jordy », un parc d'attraction avec des animaux miniatures. Sans grand intérêt, conçu par le père de Jordy qui n'avait aucune expérience dans ce type d'activité, ce parc sera un échec et fermera en 1996. La même année, ses parents se séparent. Ce parc était financé avec les droits d'auteur de Jordy qui auraient dû être placés sur un compte bloqué et ne pouvaient être investis que dans des placements financiers sans risque. Claude Lemoine, son père, justifiera ces dépenses illégales par sa volonté d'entretenir « une affaire familiale »[4], confirmant qu'il ne reconnaissait pas de frontière entre l'argent de son fils et le sien. Aujourd'hui, Claude Lemoine a perdu la totalité des droits d'auteur de son fils ainsi que son propre patrimoine.

Certifications pour le single Dur dur d'être bébé ![modifier | modifier le code]

Pays Certification Date Vente certifiée Vente physique
France[5] Platine 1993 500 000 751 000

Retour en 2005[modifier | modifier le code]

On ne revoit ensuite Jordy que sporadiquement dans des émissions de télévision. En 2005, il participe à l'émission de TF1 La Ferme Célébrités II dont il sort vainqueur.

En mars 2006, Jordy sort un single Je t’apprendrai. Il publie également son autobiographie Je ne suis plus un bébé le 23 mars. Il y raconte comment son père aurait dépensé la quasi-totalité de ses bénéfices, profitant du fait qu'il était encore mineur à l'époque[6]. Pour son père au contraire, « le fisc lui a tout pris » et « Jordy ne chantait pas, mais était juste samplé »[7]. Son père se défend en disant qu'il est ruiné et insolvable après avoir placé l'argent de son fils dans son intérêt. Jordy a participé en 2007, 2008 et 2009 aux 24 heures motonautiques de Rouen[8], et a également fait une apparition dans le sitcom Sous le soleil dans le rôle du fils de Louis Lacroix (Roméo Sarfati).

Début 2008, il est remonté sur scène dans le Calvados, et a sorti en mars un nouvel album avec son groupe Jordy and the Dixies intitulé Vingt'Age [9].

En mars 2009, il remporte un procès qui l'opposait à son ancienne maison de disques CBS Records (Sony-BMG) pour avoir exploité ses titres sans lui reverser les droits d'auteurs ; il reçoit 820 000 € de dommages et intérêts[10],[11]. Le tribunal de grande instance de Paris a confirmé « (qu') en exploitant des enregistrements phonographiques et vidéographiques (...) sans autorisation de Jordy, artiste-interprète, Sony BMG s'était rendue coupable de contrefaçon ».

Après avoir décroché son baccalauréat au rattrapage en septembre 2009, Jordy est rentré en octobre de la même année dans une école formant des ingénieurs du son à Paris, l'ISTS.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • avec Patricia Clerget, Je ne suis plus un bébé, éditions Scali,‎ 2 février 2006, 222 p. (ISBN 2-35012-038-4)

Apparitions à la télé[modifier | modifier le code]

Du 30 avril au 28 juin 2005, il était un des candidats de La Ferme Célébrités 2. Il est élu gagnant par le public face à Daniel Ducruet, Nathalie Marquay et Joanna Roziak.

Le 14 mars 2012, il joue dans un épisode du Jour où tout a basculé intitulé « Ma fille se met en danger ». Il y joue le rôle d'un jeune pas très fréquentable qui incite sa petite amie à prendre de la drogue. Un rôle qui s'éloigne de son image de petit garçon modèle qui colle à la peau du jeune homme depuis son album dans les années 1990 qui l'a rendu célèbre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) JBB, « JORDY n'est plus un bébé » sur tendanceouest.com, 28 mars 2009
  2. (fr) « Jordy » sur mcm.net, consulté le 26 avril 2009
  3. (fr) « Jordy » sur discogs.com, consulté le 26 avril 2009
  4. [[]explique-sur-les-accusations-de-son-fils-4385980.html Jordy, le chanteur du tube Dur, dur d'être bébé !, a toujours accusé son père de l'avoir escroqué.]
  5. French certifications and sales, database Infodisc.fr (Retrieved September 7, 2008)
  6. (fr) Article, Le Nouvel Observateur, 21 mars 2006[précision nécessaire]
  7. (fr) [vidéo] On ne peut pas plaire à tout le monde[précision nécessaire]
  8. (fr) Jordy, dur dur d'être pilote ! (Paris-Normandie du 28 avril 2009, consulté le 2 mai 2009).
  9. (fr) Frédéric Veille, « Le retour très rock de Jordy » sur le site officiel de RTL, 24 mars 2008
  10. (fr) « Jordy obtient 820 000 € de sa maison de disques », Ouest-France], 15 avril 2009
  11. (fr) Julien Lalande, « La justice accorde 820.000 euros de réparation à Jordy » sur Ozap.com, 15 avril 2009