Philippe Muyl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe Muyl est un réalisateur, scénariste et producteur français né le 30 mai 1953 (61 ans) à Lille (Nord).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après son bac philo, et féru de dessin, Philippe Muyl étudie aux Arts graphiques en Belgique, puis à l'École Supérieure de Publicité de Paris, et exerce le métier de Directeur Artistique dans la publicité pendant plusieurs années chez Publicis et Elvinger, puis responsable de la publicité dans l'hebdomadaire culte Pilote. Il exerce en free-lance la fonction de concepteur-rédacteur de publicité pour les agences.

Arrivent les années 1970, où la mode pour la communication d'entreprises est à l'audiovisuel. À la croisée des chemins entre le graphisme et l'écriture, le cinéma s'impose à lui... Avec un associé, il monte une société de production, et pendant quinze ans va réaliser des films industriels et institutionnels. Parallèlement, il se forge une grande culture cinématographique en voyant tous les films possibles. Progressivement, il analyse la construction des scénarios, et se décide à en écrire lui-même. Mais sans relations dans le cinéma, il restent dans ses tiroirs. En 1980, il réalise un premier court-métrage, L'École des chefs (Prix Fipresci Festival de Lille), et après avoir lu le roman Une jeune fille nue (Nikos Athanassiadis), il en écrit l'adaptation et obtient l’avance sur recettes. Faute d'avoir trouvé un producteur susceptible de l'accompagner mais bien décidé de profiter de cette opportunité, il choisit de produire lui-même le film L'Arbre sous la mer, qui sort le 16 janvier 1985 avec Christophe Malavoy et Julien Guiomar. C'est un échec, et il lui faudra 8 ans pour rembourser ses dettes... Sa carrière a démarré ! Durant les années qui suivent, il continue de tourner de nombreux films d'entreprise, expérimentant pour l'occasion les nouveaux formats: l'Omnimax ("Top Chrono", film sur la F1 pour Renault) et la 3D (film en 70 mm et stéréovision).

En 1993, Alain Poiré, producteur chez Gaumont, lui propose d'adapter au cinéma la pièce de théâtre de Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui Cuisine et dépendances. Ce sera son premier grand succès public.

En 2011, l'extraordinaire notoriété de son film Le Papillon en Chine le conduit à entreprendre un projet du même type, mais spécifiquement adapté au marché chinois. En 2012 il réalise YE YING (en chinois, 夜鶯 (pinyin yè yīng) : « rossignol » ; titre français Le Promeneur d'oiseau), tourné en Chine, en chinois, avec uniquement des acteurs chinois (Li Baotian, Li Xiaoran, Qin Hao). Après 11 Fleurs de Wang Xiaoshuai, il s'agit de la première coproduction franco-chinoise (Envision Film Pékin / Pan Eurasia France) et du premier film chinois réalisé par un Français. Distribué par UGC, Le Promeneur d'oiseau sort le 7 mai 2014 en France. En Chine, il sort le 15 mai 2014, distribué par Stellar. Le 8 mars 2014, le film fait la clôture du Festival du film asiatique de Deauville.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste ou dialoguiste[modifier | modifier le code]

En tant que producteur[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]