Desperate Housewives, le jeu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Desperate Housewives, le jeu
Publicité pour la promotion du jeu lors de l'E3 en mai 2006.
Publicité pour la promotion du jeu lors de l'E3 en mai 2006.

Éditeur Buena Vista Games
Développeur Liquid Entertainment
Musique Danny Elfman
Bobby Summerfield

Date de sortie
Licence Commerciale
Genre Simulation de vie
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Windows XP
Média CD-ROM
Langue Français
Contrôle Clavier, souris

Évaluation
Configuration minimum - PC
Processeur 1,4 GHz
Mémoire vive 256 Mo
Carte graphique 64 Mo compatible DirectX 9
Espace disque 2,5 Go
Réseau Connexion internet à haut débit facultative

Desperate Housewives, le jeu est un jeu vidéo d'aventure et de simulation de vie sorti le 16 novembre 2006. Basé sur la série télévisée Desperate Housewives, le jeu a été développé par Liquid Entertainment puis édité par Buena Vista Games.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Vous êtes la nouvelle maîtresse de maison de Wisteria Lane. Vous contrôlez tout : de votre personnalité à votre look, en passant par l'apparence de votre nouvelle maison... À vous de choisir qui deviendra votre ami et qui vous poignardera dans le dos ! Jouez avec Susan, Bree, Lynette, Gabrielle et Edie, et découvrez des secrets croustillants, déterrez le linge sale des autres et dévoilez le plus choquant de tous... le vôtre !

Histoire[modifier | modifier le code]

Le jeu commence avec l’emménagement d’une famille à Wisteria Lane (au 4351), composée d’un médecin prestigieux travaillant au centre médical de Fairview, son épouse, amnésique suite à un accident de jogging survenu 19 ans plus tôt, et leur fils adolescent.

Edie Britt, l'agent immobilier du quartier, introduit la femme au foyer à la vie à Wisteria Lane. Puis, Bree Van de Kamp arrive pour l’inviter chez elle à partager un café avec Susan Mayer, Lynette Scavo et Gabrielle Solis. Dans le 2e épisode, elle reçoit la visite des jumeaux Fox : Daniel, un célèbre couturier et son frère Frank, qui installe l’accès à Internet sur l’ordinateur du salon.

L’intrigue est divisée en 12 épisodes, qui comme dans la série sont introduits et conclus par une morale de Mary Alice Young, épisodes durant lesquels la femme au foyer devra accomplir des tâches comme le ménage, la cuisine ou le jardinage et en même temps enquêter sur les secrets du voisinage.

L'héroïne aura affaire à une rivale amoureuse, la secrétaire de son mari nommée Jackie Marlen, une femme prête à tout pour obtenir ce qu’elle souhaite, ainsi qu’Etta Davenport, voisine revêche et peu sympathique au premier abord.Elle doit également protéger sa famille et en particulier son fils contre les assauts de son assistante d'anglais et de sa petite amie Allison Tinsley, mais aussi découvrir ses propres secrets, enfouis dans sa mémoire, en particulier après l’arrivée du détective privé et agent fédéral Erik Larsen, mais aussi celle de l’homme d’affaires Vincent Corsetti, plus mystérieux qu'il ne le laisse paraitre.

Lors du dernier épisode, les secrets de la femme au foyer sont révélés au grand jour et son avenir ainsi que celui de sa famille est bouleversé par une prise d'otages menaçant les principaux protagonistes de l'intrigue.

Les différentes fins[modifier | modifier le code]

Ceci vous dévoile la fin du jeu

  • La femme au foyer tue tout le monde et s'enfuit avec son fils
  • La femme au foyer continue à vivre sa vie avec son mari, Vincent Corsetti est arrêté par Erik Larsen
  • La femme au foyer recommence une vie avec Erik Larsen, Vincent Corsetti est arrêté et le mari est tué
  • La femme au foyer s'enfuit avec Vincent Corsetti, son mari et Erik Larsen sont tués

Différences par rapport à la série[modifier | modifier le code]

Il est difficile de savoir quand l'intrigue prend place dans la chronologie cependant, on peut supposer qu'elle se déroule entre les 2e et 3e saisons de la série, puisque Susan évoque sa relation avortée avec le Dr Ron McCready et que Gabrielle et Carlos sont toujours mariés. Cependant, il n'y est faite aucune allusion à Orson Hodge, que Bree rencontre dans le dernier épisode de la 2e saison, ni à Kayla Huntington, fille illégitime de Tom. Sans compter qu'Edie est toujours fiancée à Karl Mayer, que Paul Young n'a pas été emprisonné pour le "meurtre" de Felicia Tilman et que la maison de Susan n'a pas été incendiée par Edie.

Si la majorité des maisons composant Wisteria Lane ont été reproduites, celles de Karen McCluskey et Ida Greenberg (qui n'apparaissent pas dans le jeu) ne l'ont pas été. En revanche, trois nouvelles maisons ont été modélisées pour les personnages créés spécifiquement pour les besoins du scénario.

On note également que certains personnages récurrents déjà présents dans la 2e saison comme Karen McCluskey, Ida Greenberg ou Alberta Fromme n'apparaissent pas dans le jeu.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse numérique
Média Note
GameSpot (US) 6.5/10 [1]
IGN (US) 8.2/10 [2]
Jeuxvideo.com (FR) 10/20 [3]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 61/100 [4]

Le jeu a reçu un accueil mitigé de la part de la presse spécialisée : certaines critiques ont pointé la faiblesse des graphismes[5] et la faible durée de vie. Cependant, d'autres critiques ont souligné le fait que le jeu avait bien capturé l'esprit de la série et que le doublage, bien que non réalisé par les comédiens pour la plupart[6] était passable. La version originale du jeu comporte également du placement de produit, on retrouve des publicités pour des produits du groupe Unilever commercialisés aux États-Unis (Slim Fast, Caress, Suave...) ainsi que des bons de réduction à imprimer téléchargés grâce à une connexion Internet[7]. Ce placement de produit ne se retrouve pas dans la version française dans la mesure où les produits proposés ne sont pas vendus en France.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Greg Kasavin, « Desperate Housewives: The Game Review », GameSpot,‎ 2 janvier 2007 (consulté le 25 janvier 2012)
  2. « Desperate Housewives: The Game - PC - IGN », IGN (consulté le 16 juillet 2011)
  3. Frédéric Fau (Super.panda), « Test de Desperate Housewives : le Jeu », Jeuxvideo.com,‎ 16 novembre 2006 (consulté le 16 juillet 2011)
  4. « Desperate Housewives: The Game », Metacritic (consulté le 16 juillet 2011)
  5. « On reconnaît bien les personnages de la série, mais il faut bien avouer que techniquement, le jeu ne casse pas trois pattes à un canard [...] » Critique Jeuxvideo.com
  6. Excepté Brenda Strong, seuls quelques acteurs secondaires comme Shawn Pyfrom (Andrew Van de Kamp), Brent et Shane Kinsman (Preston et Porter Scavo) et Zane Huett (Parker Scavo) ont prêté leurs voix aux personnages qu'ils incarnaient. On ne retrouve aucun des comédiens officiels de doublage dans la version française.
  7. « Plusieurs objets de la maison sont sponsorisés. Par exemple, cliquer sur la douche montre le logo des produits cosmétiques Suave, le miroir permet de se servir de savons de la marque Caress. Certains événements du jeu permettront au joueur d'imprimer des bons de réduction à utiliser dans la vie réelle. De plus, on remarquera que des produits Slim Fast sont posés dans la cuisine. » Critique IGN

Liens externes[modifier | modifier le code]