Saint-Germain-sur-Ille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Germain.
Saint-Germain-sur-Ille
La mairie de Saint-Germain-sur-Ille.
La mairie de Saint-Germain-sur-Ille.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Rennes
Canton Saint-Aubin-d’Aubigné
Intercommunalité Communauté de communes du Val d’Ille
Maire
Mandat
Philippe Monnerie
2014-2020
Code postal 35250
Code commune 35274
Démographie
Population
municipale
881 hab. (2011)
Densité 226 hab./km2
Population
aire urbaine
18 579 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 14′ 59″ N 1° 39′ 29″ O / 48.2497222222, -1.65805555556 ()48° 14′ 59″ Nord 1° 39′ 29″ Ouest / 48.2497222222, -1.65805555556 ()  
Altitude 95 m (min. : 37 m) (max. : 100 m)
Superficie 3,90 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Saint-Germain-sur-Ille

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Saint-Germain-sur-Ille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-sur-Ille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-sur-Ille

Saint-Germain-sur-Ille est une commune française située dans le département d’Ille-et-Vilaine en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

À 20 minutes de Rennes, en direction nord, entre les axes routiers menant vers Le Mont-Saint-Michel d’une part (RD 175, ex-RN 175) et vers Saint-Malo d’autre part (RD 137, ex-RN 137), Saint Germain-sur-Ille est doté d’une halte SNCF (ligne Rennes-Saint-Malo).

Le bourg est situé sur une crête rocheuse et forme un promontoire sur la vallée de la rivière l’Ille qui coule en limite ouest et sud du territoire communal, en étroite symbiose avec le canal d’Ille-et-Rance.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’origine du nom est lié à saint Germain, évêque d’Auxerre au Ve siècle. Le bourg connut aux XIe et XIIe siècles l’appellation Saint Germain d’Aubigné comme faisant partie de la seigneurie d’Aubigné. Au XVIe siècle, l’exploitation de terre glaise lui valut le nom de Saint Germain l’Argilier et sous la Révolution, ce fut Germain-la-Montagne.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Germain-sur-Ille Blason D'argent à un mont de trois coupeaux de sable sur une mer d'azur mouvant de la pointe, au chef parti au I de gueules à une mitre d'or et au II aussi d'azur à une épée basse d'argent brochant sur deux clefs du même passées en sautoir, le tout accompagné de quatre fleurs de lys d'or ordonnées 2 et 2.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  avril 1920 Toussaint Noury    
avril 1920 mars 1926 Jean-Louis Aubrée    
avril 1926 mai 1942 Joseph Guitton    
mai 1942 février 1954 Valentin Barthélémy    
février 1954 mars 1971 Pierre Huchet    
mars 1971 mars 1977 Émile Vilbou    
mars 1977 mars 1983 Pierre Huchet    
mars 1983 mars 1989 Émile Vilbou    
mars 1989 mars 2008 Gérard Roulleaux   Retraité
mars 2008 en cours Philippe Monnerie[1] DVG Chef d’entreprise
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 881 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
269 298 335 351 377 403 456 495 497
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
505 614 620 579 597 606 627 560 553
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
556 563 585 542 502 480 452 480 542
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
555 532 562 649 693 725 872 881 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Archives[modifier | modifier le code]

  • Une industrie de la pierre aux portes de Rennes : les carrières de Saint-Germain-sur-Ille, étude dactylographiée, 1973. Fonds Lucien Piquet<, Archives I&V, fonds 136 J, (0,40 ml). Lucien Piquet, (1909 † 1995), étudiant en histoire à la faculté des lettres de Rennes, professeur d’histoire au lycée Joliot-Curie à Rennes. Voir aussi Saint-Germain-sur-Ille et l’histoire, 1989.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les maires élu du 1er tour », Dimanche Ouest-France, no 534,‎ 16 mars 2008, p. 10-11 (ISSN 1285-7688)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011