Rome: Total War

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rome
Total War
Rome Total War Logo.jpg

Éditeur Activision
Feral Interactive (Mac OS X)
Développeur Creative Assembly
Feral Interactive (Mac OS X)[1]
Concepteur Michael Simpson
Musique Jeff van Dyck

Début du projet 2002
Date de sortie 8 octobre 2004
Licence Total War
Version 1.5
Genre Stratégie en temps réel
Stratégie au tour par tour
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Mac OS X, Windows
Média Disque optique
Langue Multilingue
Contrôle Clavier, souris

Évaluation PEGI : 12+
Configuration minimum - PC
Système d’exploitation Win 98 SE, ME, 2000, XP, Vista
Processeur 1 GHz
Mémoire vive 256 Mo
Carte graphique GeForce 2/Radeon 7200, 64Mo RAM
Espace disque 2,9 Go (non compressés)

Rome: Total War est un jeu vidéo de stratégie en temps réel et constitue le troisième opus de la série des Total War.

Scénario[modifier | modifier le code]

L'action se déroule durant l'Antiquité et débute en l'an -270 av. J.-C. Le but du jeu est de conquérir et régner sur un empire d'une certaine taille.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Avant d'entamer une partie, le joueur est invité à choisir la durée de sa campagne. S'il choisit de mener une campagne courte, il devra prendre au moins quinze communauté et défaire un certain nombre de factions prédéfinies. S'il opte au contraire pour une campagne longue, il devra s'emparer d'au moins cinquante communautés dont Rome.

Dans tous les cas le but, aussi bien sur le champ de bataille, est d'étendre le plus possible les frontières de son empire au détriment des autres civilisations. Le jeu se découpe en deux phases : le mode campagne et le mode bataille, très étroitement liés au cours d'une partie.

Carte de campagne[modifier | modifier le code]

Vos actions sur la carte de campagne décident des circonstances des batailles, et l'issue de ces batailles, jouées sur une autre carte, a bien sûr des répercussions sur la campagne. Le mode campagne se passe au tour par tour. Lorsqu'un affrontement survient sur la carte de campagne, le joueur peut choisir soit de laisser l'intelligence artificielle décider de l'issue du conflit, soit de contrôler lui-même son armée pour affronter celle de l'adversaire. S'il opte pour ce dernier choix, le jeu bascule automatiquement en mode bataille jusqu'à l'issue de l'affrontement ou si le joueur décide de quitter le champ de bataille. Dans ce dernier cas, la bataille sera perdue.

Divers événements peuvent survenir au cours de la campagne, comme des révoltes civiles, une éruption volcanique, une épidémie de peste, une crue soudaine, la mis en application de la réforme militaire de Marius, etc. D'autres événements sont purement informatifs comme une découverte technique ou une évolution culturelle. Il faut aussi prendre en compte les morts, les naissances, les mariages et les adoptions qui surviennent dans la famille qu'incarne le joueur, afin de ne pas se voir pris au dépourvu lors du choix d'un héritier ou à l'occasion du décès du chef de la faction.

Champs de bataille[modifier | modifier le code]

Les batailles en temps réel ont pour objectif, en fonction des circonstances, soit de vaincre une ou plusieurs armée(s) ennemie(s), soit de prendre une communauté ennemie. Pour remporter la victoire, il faut impérativement mettre en fuite l'ensemble des unités militaires de l'adversaire. La mort du général ennemi peut favoriser la menée à bien de cet objectif.

Les Factions[modifier | modifier le code]

Liste des Factions
Nom
Arménie
Bretagne
Cités grecques
Dacie
Égypte
Espagne
Gaule
Germanie
Macédoine
Numidie
Empire Parthe
Le Pont
République de Carthage
Scythie
Empire séleucide
Thrace
Factions romaines : S.P.Q.R., Maison Julii, Maison Brutii, Maison Scipii

Une 21e faction, les rebelles, représente l'ensemble des communautés et des unités qui ne sont pas liées à une civilisation. Cette faction n'a aucune cohérence d'ensemble et ne peut, à ce titre, ni assiéger d'ennemis, ni entraîner de troupes. Les rebelles peuvent tout aussi bien être des peuplades locales que des pirates ou des armées d'esclaves ou d'insurgés. C'est une faction qui n'a qu'un seul but, survivre, et non conquérir d'autres provinces.

Les quatre factions romaines ont un statut particulier. La faction S.P.Q.R., non-jouable, ne peut pas se lancer dans une politique de conquête et son existence se limite à l'entretien d'une grande armée chargée de la défense de Rome, seule communauté dont elle a la charge. Les trois autres factions détiennent au début de la partie des communautés en Italie et en Sicile, et doivent étendre le plus possible leur sphère d'influence en conquérant un maximum de communautés. Celle des trois familles romaine qui finira par être la plus influente gagnera l'estime des masses populaires mais s'aliénera progressivement le Sénat, qui entreprendra de la déclarer hors-la-loi. Une guerre civile s'engage alors entre la famille rebelle et les trois autres factions romaines. Jusqu'à cet épisode qui survient généralement en fin de partie, les quatre factions romaines sont alliées et ne peuvent s'affronter qu'à l'initiative de l'une d'entre elles, à condition qu'elle dispose d'un soutien franc et massif de la part du peuple.

Les 19 factions ne sont pas toutes jouables dans la version d'origine : au départ, seules les trois familles romaines le sont, puis, en éliminant d'autres factions, celles-ci deviennent jouables. Cependant certaines factions ne peuvent absolument pas être débloquées. Mais de nombreux outils ont depuis été élaborés par la communauté pour passer outre cette restriction.

Extensions[modifier | modifier le code]

Rome: Total War - Barbarian Invasion[modifier | modifier le code]

Cette première extension présente une nouvelle campagne débutant en 363 ap. JC. au moment où une menace surgit pour défier l'Empire romain. Chaque faction a un but qu'il doit atteindre le premier : conquérir un certain nombre de territoires et des territoires spécifiques obligatoires. Il y a de nouvelles factions jouables : (Empire romain d'Orient, Empire Romain d'Occident, Alamans, Francs, Saxons, Huns, Vandales, Sassanides, Goths) et de factions non-jouables (Burgondes, Lombards, Celtes, Slaves, Ostrogoths, Wisigoths, Britto-Romains, Berbères et Roxolans).

L'apport nouveau, outre une carte redessinée, se situe dans le principe des hordes pour certaines factions, offrant un défi de taille pour les joueurs romains devant y faire face. Dans l'épisode précédent, une civilisation qui ne disposait plus de cités disparaissait de la carte. Dans Invasion Barbare, certaines factions comme les Vandales ou les Goths redeviennent un peuple nomade une fois leur dernière communauté perdue. Errant à la recherche d'une nouvelle province où s'établir, les hordes constituent une armée en marche difficile à contenir, n'hésitant pas à raser des cités, bien que leur objectif principal soit de s'y établir en en délogeant leur propriétaire. En outre, il est désormais possible d'engager l'ennemi dans une bataille nocturne, offrant un bonus appréciable lors d'un siège à l'assaillant, ou encore de faire traverser un cours d'eau par les troupes légères (avec néanmoins le risque de les voir se noyer si elles sont trop épuisées) de façon à éviter le piège du passage de pont.

Une autre innovation de taille est l'apparition de la religion dans le maintien de l'ordre public. Trois religions (Christianisme, Paganisme et Zoroastrisme) posent des problèmes de maintien de l'ordre et de concurrence entre les cités.

Rome: Total War - Alexandre[modifier | modifier le code]

Cette deuxième extension propose une nouvelle campagne qui retrace les exploits du roi de Macédoine jusqu'en Perse avec l'ajout de soixante nouvelles unités (telles que les Hypaspistes ou les Compagnons), six nouvelles batailles historiques, des modifications pour les batailles multijoueurs et 4 nouvelles factions (Armée d'Alexandre, Perses, Indiens et Barbares). Seule la faction macédonienne peut être jouée en mode campagne (les autres restant accessibles en mode bataille). Il contient aussi un contenu "en ligne".

Modding[modifier | modifier le code]

Certaines critiques concernant le manque de réalisme du jeu original (appelé Vanilla), notamment l'anachronisme de la faction égyptienne, la pauvreté des unités barbares, les trois factions romaines, les unités fantaisistes ou leurs couleurs criardes, ont amené des fans à créer peu de temps après la sortie du jeu plusieurs modifications, les premières visant à atteindre une plus grande réalité historique en partant du jeu original, d'autres proposant des territoires et périodes particulières ou plus fantaisistes.

Ces modifications vont du simple toilettage à la refonte totale du jeu (nouvelles cartes, unités, factions, musique, interface, graphismes). Certaines fonctionnent sur les différentes versions de Rome: Total War, d'autres sur l'extension Barbarian Invasion.

Ces mods ont été créés principalement au sein de la communauté internationale du jeu et sont pour cette raison en anglais majoritairement. Voici une sélection non exhaustive des mods disponibles ou en cours d'achèvement :

  • Rome: Total Realism : Premier mod ambitieux créé, il a donné au jeu un plus grand réalisme historique. En effet de nombreuses unités "fantaisistes" comme les druides qui chargent les légions, les bersekers qui poussent un cri de guerre sont ainsi dotés d'une force surhumaine… La dernière version est la 6.0 Gold pour RTW 1.2. Une version pour RTW 1.5 a également été créée, RTR Platinium, qui en est à la version 1.8.
  • SPQR: Total war : Mod basé sur le canevas du jeu original mais démarrant plus tard (conquête de la Gaule) avec nombre de changements.
  • Roma Surrectum : Mod reprenant la période classique du jeu mais avec le plus grand nombre d'unités possible, la carte mundus magnus, ainsi que nombre d'autres améliorations. Dans le même style, voir aussi le mod italien Casus belli.
  • Peninsula Italica: Total war : Mod se déroulant à l'époque de la prise d'indépendance de Rome vis-à-vis des Tarquins et du combat de la république pour s'imposer dans la péninsule Italienne, opposée aux Etrusques, Samnites, Ombriens, campaniens, etc.
  • Battles of Asia : Ce mod est un remake de Shogun: Total War. Il fait revivre au joueur les guerres de clans de samouraïs qui ont mis à feu et à sang le Japon médiéval. Les Factions sont au nombre de 9 : 7 clans japonais (clans Hojo, Mori, Takeda, Shimazu, Imagawa, Uesugi, Oda), la dynastie Ming (Chinois) et l'empire d'Althan Khan (Mongols). La dernière version en date est la v2.0. Elle comporte toutes les modifications imaginables, depuis la musique jusqu'aux nouveaux bâtiments en passant par les animations.
  • Battles of Kingdoms : Mod sur l'époque Médiévale de 1201 à 1299. Il contient 16 nouvelles factions, de nouvelles animations, de nouvelles unités 3x plus détaillée que Medieval 2: Total War, une nouvelle musique, un champ de bataille amélioré et de nouveaux graphismes plus détaillés.
  • Europa Barbarorum : Seconde modification en profondeur du jeu, elle met l'accent sur les factions barbares en offrant de nombreuses nouvelles unités, mais aussi de nouvelles factions (Yuezhi, Arverni, Aedui, Epire, Bactriane…), de nouvelles unités et une carte plus vaste qui s'étend de l'Irlande à la moitié de l'Inde. La version actuelle est la V.1.2 Une traduction française est en cours d'élaboration.
  • Napoleonic: Total War :Ccréé par le collectif "The Lordz" qui avait déjà signé Napoleonic TW sur Medieval: Total War, ce mod est une conversion complète du jeu permettant de revivre les batailles napoléoniennes.
  • Hegemonia: Les cités indépendantes : Mod francophone prenant pour base les guerres médiques et centrée sur la Grèce.
  • Iberia: Total war : Mod centrée sur les guerres d'Ibérie pendant la même période que le jeu original. Elle comprend de nouvelles factions (Lusinatiens, Turdtedaniens, Ilergètes, Celtibères) mais également les Grecs, les Romains et leurs alliés, des factions barbares ainsi que les Carthaginois. Elle inclut également de nouvelles carte, unités, campagnes, musique, et batailles historiques.
  • Three Kingdoms: Total war : Créé par un collectif chinois déjà remarqué pour ses publications de jeux en réseau, c'est une refonte complète qui concerne l'histoire chinoise à l'époque des royaumes combattants. La première version ("zhanguo") permet de jouer 5 factions sur une carte réduite et démarre en 525 av. J.-C. La seconde (Three Kingdom) propose 20 factions sur une carte très agrandie. L'action se déroule en 194 ap. J.-C. sous les Han.
  • Invasio Barbarorum - Flagellum Dei : Créée par le collectif qui signa "Europa Barbarorum", c'est une mod historique réaliste basée sur l'extension "Barbarian Invasions".
  • Troy: Total war : Permet de rejouer la guerre de Troie vers 1400 av. J.-C. Centrée sur une carte allant de l'Italie à l'Asie mineure. Comprend de nouvelles factions, musiques et unités (dont les Mycéniens, Crétois, Hittites…).
  • Athurian: Total war : Permet de jouer les guerres du cycle Arthurien sur une carte de l'Angleterre. Nombreuses factions et nouvelles unités.
  • Chivalry: Total war : Modification complète reprenant le canevas du précédent opus Medieval: Total War sur le moteur de Rome: Total war. Comprend de nouvelles factions, unités, graphismes, interface, carte et musique.
  • Inca: Total war : Mod complet ayant pour thème l'Amérique du Sud et le Mexique avant la conquête espagnole et mettant en jeu les Incas, Mapuche, Mayas, Aztèques et Espagnols. La première campagne concerne la "guerre des fleurs".
  • Crusader: Total war : Mod permettant de rejouer les factions croisées et sarrasines en Terre Sainte. Comprend de nouvelles cartes, musiques, unités…
  • Ogniem i Mieczem: Total war : Mod se déroulant à l'époque de la Renaissance. Le canevas est tiré de la confrontation entre les Turcs et les Cosaques, et se déroule en Europe de l'Est.
  • Blue Lotus: Total war : Mod plus fantaisiste se déroulant à une époque mythologique en extrême-Orient. Comprend une nouvelle carte, les factions japonaises, chinoises, coréennes, indiennes, démoniaques, ainsi que de nouvelles musiques et unités.
  • Classical Age: Total war : Mod francophone basé sur la carte géante mundus magnus et comprenant de nouvelles factions (boiens, illyriens, arvernes, celtibères..), commençant en 300 av. jc.
  • Middle Earth: Total war : Mod proposant une refonte complète du jeu autour de l'univers de la Terre du Milieu de l'écrivain J. R. R. Tolkien, notamment de son roman Le Seigneur des anneaux.
  • Fourth Age: Total war : Mod similaire à Middle Earth: Total War, qui invente le Quatrième Âge de la Terre du Milieu de l'écrivain J. R. R. Tolkien.
  • Virtua Fantasy Pugna: Total War (VFP) : Mod francophone intégrant les unités de plusieurs autres mods, principalement basés sur la Terre du Milieu de l'écrivain J. R. R. Tolkien (Middle-Earth Total War et Lord of the Rings Total War principalement). Il fonctionne sur RTW 1.5, et s'il ne comprend pas de campagne solo, il est l'un des mods proposant le plus d'unités et de factions différentes. Une campagne est en cours de portage sur Virtua Roma.
  • Rise of Persia: Total war : Mod mettant en scène le développement de l'empire Perse vers 560 av. J.-C.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]