Napoleon: Total War

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Napoleon
Total War
image

Éditeur SEGA (Windows)
Feral Interactive (Mac)
Développeur The Creative Assembly
Concepteur Ian Roxburgh
Musique Richard Beddow

Début du projet 2009
Date de sortie 26 février 2010[1]
Licence Total War
Version 1.3
Genre Stratégie en temps réel, Stratégie au tour par tour
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Windows, Mac
Média DVD, Distribution numérique
Langue Multilingue
Contrôle Clavier, souris

Évaluation PEGI :16+
Moteur Warscape
Configuration minimum - PC
Processeur 2,3 GHz CPU avec SSE2
Mémoire vive 1 Go (XP), 2 Go (Vista/Windows 7)
Carte graphique 256 MB DirectX® 9.0c shader model 2 compatible GPU
Espace disque 13 Go
Configuration recommandée - PC
Processeur 2.6 GHz Dual Core CPU
Mémoire vive 2 Go (XP), 4 Go (Vista/Windows 7)
Carte graphique 256 MB DirectX® 9.0c shader model 3 compatible GPU
Espace disque 13 Go

Napoleon: Total War (abréviation N:TW) est un jeu vidéo développé par Creative Assembly et édité par Sega. Il s’agit d’un STR pour Microsoft Windows. Il constitue le sixième épisode de la série Total War. Le jeu a été dévoilé par Sega à l'occasion de la gamescom 2009. Une version Mac OS X du jeu a été annoncée par Feral Interactive le 28 janvier 2013[2], sortie le 3 juillet 2013[3].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Napoleon: Total War se déroule pendant les guerres napoléoniennes vers la fin du XVIIIe siècle jusqu'au début du XIXe siècle. Il comporte quatre campagnes, une en Italie se déroulant de 1796 jusqu'en 1797 dont le but est de repousser les Autrichiens jusqu'à Vienne. La deuxième campagne nous entraîne quant à elle en Égypte de 1798 jusqu'en 1801 et nous place aux commandes de troupes coupées de la France par la marine britannique. La troisième campagne nous ramène en Europe entre 1805 et 1812 et la campagne de Waterloo avec une France puissante, mais confrontée à une ribambelle d'ennemis revanchards. Notons que dans cette dernière campagne le joueur peut incarner la France ainsi que les nations de la Coalition. De plus, une campagne supplémentaire téléchargeable fut mise à la disposition des joueurs : la campagne de la péninsule où le joueur peut incarner la Grande-Bretagne, l'Espagne et la France et combattre durant la guerre d'indépendance espagnole.

Lors de ces campagnes, un tour est égal à 2 semaines dans le temps. Les développeurs utilisent le même moteur de jeu qu'Empire: Total War mais légèrement amélioré avec de meilleurs effets visuels tels que les éclats d'obus ou les jets de fumée. Des améliorations non négligeables ont été apportées qui n'étaient pas présentes dans Empire: Total War. En effet, la logistique est extrêmement importante : une armée qui marche sur un terrain hostile (désert ; espaces enneigés) ou qui est loin des points d'approvisionnement subira des pertes et ce même si elle ne se bat pas. Les factions jouables ont des armées beaucoup plus détaillées qui correspondent parfaitement à l'époque. Le jeu comporte en tout 322 unités qui ont 64 visages et des physiques différents pour plus de réalisme sur le champ de bataille et effacer l'« effet de clone » présent dans Empire: Total War.

Les factions jouables sont la France, l'Empire britannique, la Prusse, l'Empire d'Autriche et l'Empire russe.

Champs de bataille[modifier | modifier le code]

Napoleon: Total War comporte des batailles terrestres et maritimes en temps réel comme les autres Total War tout en apportant quelques nouveautés :

  • Moteur de jeu identique à Empire: Total War mais peaufiné avec de meilleurs effets visuels.
  • 322 unités avec 64 visages et physiques différents.
  • Présence de généraux historiques (Wellington, Blücher, l'Archiduc Charles, Ney…), disposant d'une personnalité et de talents particuliers et pouvant rallier les troupes en déroute.
  • Il est possible de réparer ses navires en plein combat, ce qui n'était pas présent dans Empire: Total War.
  • Nouveaux éléments de gameplay : création de zones d'attrition (zones aux climats extrêmes diminuant les effectifs d'une armée non habituée à ce genre de climats) afin de simuler l'influence du climat sur les armées (référence à la Campagne de Russie).

Carte de campagne[modifier | modifier le code]

Le studio a décidé de concevoir trois campagnes distinctes, un peu plus courtes que ce à quoi nous avions l'habitude, tout simplement pour refléter les tactiques de guerre éclair employées par Napoléon.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse papier
Média Note
Edge (GB) 8 sur 10
Gamespy 2/5 étoiles [4]
Presse numérique
Média Note
1UP.com (US) B
Allgame (US) 3,5 sur 5
Eurogamer (GB) 9 sur 10[5]
Gamekult (FR) 8 sur 10[6]
GameSpot (US) 8,5 sur 10[7]
IGN (US) 8,9 sur 10[8]
Jeuxvideo.com (FR) 17 sur 20[9]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 81,61 sur 100
Metacritic 81 sur 100
MobyGames 81 sur 100

Napoleon: Total War a été reçu favorablement par la critique. Le jeu a été noté 17/20 sur le site Jeuxvideo.com, par le testeur Captain Obvious, le 26 février 2010, et noté 18/20 en moyenne par les lecteurs du dit site[10], tandis que sur le site Gamekult, le jeu a été évalué 8/10, soit 16/20 par le testeur DrChocapic, et 8.3/10, soit 16.6/20 par les lecteurs de Gamekult[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Napoleon: Total War release summary », sur GameSpot
  2. (en) Napoleon: Total War - Gold Edition plans to Dominate the Mac, Feral Interative, 28 janvier 2013
  3. (en) Napoleon: Total War - Gold Edition charges onto the Mac!, Feral Interactive, 3 juillet 2013
  4. (en) Tom Chick, « Napoleon : Total War review », sur GameSpy (consulté le 22 décembre 2010)
  5. (fr) Laurent Guerder, « Test de Napoleon : Total War », sur Eurogamer (consulté le 22 décembre 2010)
  6. (fr) Dr.Chocapic, « Test de Napoleon : Total War », sur Gamekult (consulté le 22 décembre 2010)</
  7. (en) Daniel Shannon, « Napoleon : Total War review », sur GameSpot (consulté le 22 décembre 2010)
  8. (en) Steve Butts, « Napoleon : Total War review », sur IGN (site web) (consulté le 22 décembre 2010)</
  9. (fr) Captain Obvious, « Test de Napoleon : Total War », sur JeuxVideo.com (consulté le 22 décembre 2010)
  10. http://www.jeuxvideo.com/avis/0003/00033412-0.htm
  11. http://www.gamekult.com/jeux/napoleon-total-war-J000098622.html

C'est l'acteur Stéphane Cornicard (Syphon Filter, Metal Gear, Saving Private Ryan) qui interprète Napoléon Bonaparte dans la version française, ainsi que dans les versions anglaise, espagnole et allemande.

Lien externe[modifier | modifier le code]