Pont-d'Ain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pont.
Pont-d'Ain
Le château de Pont-d'Ain.
Le château de Pont-d'Ain.
Blason de Pont-d'Ain
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Pont-d'Ain
Intercommunalité Communauté de communes des Rives de l’Ain - Pays du Cerdon
Maire
Mandat
Gérard Guichard
2014-2020
Code postal 01160
Code commune 01304
Démographie
Gentilé Pondinois
Population
municipale
2 636 hab. (2011)
Densité 235 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 03′ 03″ N 5° 20′ 06″ E / 46.0508, 5.33546° 03′ 03″ Nord 5° 20′ 06″ Est / 46.0508, 5.335  
Altitude Min. 232 m – Max. 314 m
Superficie 11,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative d'Ain
City locator 14.svg
Pont-d'Ain

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique d'Ain
City locator 14.svg
Pont-d'Ain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pont-d'Ain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pont-d'Ain

Pont-d'Ain est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Rhône-Alpes.

Les habitants de Pont-d'Ain s'appellent les Pondinois et les Pondinoise[1].

Le canton de Pont-d'Ain qui fait partie de l'arrondissement de Bourg-en-Bresse, comporte 11 communes et 11 265 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Pont-d'Ain se trouve sur le cours de l'Ain. Elle est le départ d'un parcours de pêche en première catégorie réputé dans le monde entier. Ceci est singulier puisque ce n'est pas le secteur amont de la rivière : ce sont les bouleversements écologiques provoquées par la présence de barrages hydroélectriques qui en sont la cause. L'Ain y reçoit d'ailleurs son affluent le Suran.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Pont-d'Ain est située à l'intersection de deux routes à grande circulation : du nord au sud la RD 1075 et de l'est à l'ouest la RD 1084. De plus un accès autoroutier permet d’accéder aux autoroutes A 40 et A 42 qui relient l'Europe du nord à l'Europe du sud.

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le 23 juin 1856, a lieu la mise en service de la première section, entre Lyon et Bourg, du chemin de fer de Mâcon et de Lyon à Genève, par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). Lors de l'ouverture de la ligne, la station de Pont d'Ain est située entre Ambronay et La Vavrette Aujourd'hui la gare de Pont-d'Ain est desservie par les trains TER Rhône-Alpes[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville doit son origine au seul pont[Note 1] qui franchissait la rivière en cet endroit[3].

À la fin du XIIIe siècle, elle dépend de la paroisse d'Oussiat (Saint-Didier-d'Aussiat) et est dans la mouvance du château de Saint-André-sur-Suran (Neuville-sur-Ain).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste de l'ensemble des maires qui se sont succédé à la mairie de la commune :

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Gérard Guichard SE Ancien cadre de l'automobile
mars 2001 2014 André Ferry[4] DVD  
juin 1995 mars 2001 Jacques Boyon RPR Député, Ministre
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 636 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 069 1 089 1 150 1 140 1 128 1 266 1 284 1 303 1 341
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 467 1 371 1 406 1 444 1 551 1 404 1 547 1 518 1 643
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 722 1 647 1 622 1 607 1 507 1 522 1 511 1 048 1 510
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 824 1 972 2 266 2 224 2 258 2 307 2 429 2 442 2 627
2011 - - - - - - - -
2 636 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune de Pont-d'Ain est le point de chute de très nombreux pêcheurs à la mouche, attirés par la présence de l'ombre commun et d'une remarquable population en grosses truites farios.

La bière Thou est brassée à Pont-d'Ain.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La maison forte échoit, en 1307, à la mort de son dernier propriétaire à la maison de Savoie[7].

Espaces verts/fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune de Pont-d'Ain bénéficie du label « ville fleurie » avec « une fleur » attribuée par le Conseil national des villes et villages fleuris de France au concours des villes et villages fleuris[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.
Armes de Pont-d'Ain

La commune de Pont-d'Ain porte :

De gueules à la croix d'argent[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les passages se faisaient par bateau sur tout le reste de son cours.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé de la commune, sur habitants.fr
  2. Site SNCF Ter Rhône-Alpes, Gare de Pont-d'Ain lire (consulté le 17/11/2009).
  3. Paul Cattin, Le château et le pont de Pont-d'Ain au début du XIVe siècle, d'après les comptes de châtellenie, Cahiers René de Lucinge, 4e série no  27, 1991, p. 6.
  4. [PDF] Liste des maires de l'Ain au 16 avril 2008 sur le site internet de la préfecture de l'Ain
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  7. Alain Kersuzan, Maisons et maisons fortes dans le comté de Savoie (XIVe ‑ XVe siècle) - Essai de terminologie d'après les sources comptables in Chastels et Maisons fortes IV - Actes des journées de castellologie de Bourgogne 2010-2012, CECAB, 2014 (ISBN 978-2-9543-8212-8), p. 150.
  8. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « ‪Concours des villes et villages fleuris‬ » (consulté le 20 juillet 2014).
  9. Armes de Pont-d'Ain, sur newgaso.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Pont-d'Ain.

Articles connexes[modifier | modifier le code]