Opération Dominic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opération Dominic
Tir Chama
Tir Chama
Puissance nucléaire Drapeau des États-Unis États-Unis
Localisation Pacific Proving Grounds (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Coordonnées 11° 33′ 14″ N 162° 20′ 53″ E / 11.55388889, 162.3480555611° 33′ 14″ N 162° 20′ 53″ E / 11.55388889, 162.34805556  
Date Avril-novembre 1962
Nombre d'essais 36
Type d'arme nucléaire à fission et à fusion
Puissance maximale 8,3 Mt
Type d'essais atmosphérique et sous-marins

Géolocalisation sur la carte : Îles Marshall

(Voir situation sur carte : Îles Marshall)
Opération Dominic

Géolocalisation sur la carte : océan Pacifique

(Voir situation sur carte : océan Pacifique)
Opération Dominic
Précédent Opération Nougat Essai nucléaire Opération Storax Suivant

L'opération Dominic est le nom donné à une série d'essais nucléaires menés par les États-Unis en 1962 sur le Pacific Proving Grounds. Cette opération est destinée à valider différentes armes nucléaires.

Contexte[modifier | modifier le code]

Ces essais furent rapidement planifiés suite au rejet par l'Union soviétique du moratoire sur les essais nucléaires en 1958 et en 1961.

L'opération Dominic survient à un moment de fortes tensions pendant la Guerre froide entre les États-Unis et l'Union soviétique, puisque le débarquement de la baie des Cochons est survenu le 17 avril 1961. Nikita Khrouchtchev annonce la fin du moratoire de trois ans sur les essais nucléaires le 30 août 1961, et l'Union soviétique reprend ses essais le 1er septembre, dont celui de la Tsar Bomba. John F. Kennedy réplique en autorisant l'opération Dominic. Il s'agit de la plus vaste série d'essais nucléaires réalisés par les États-Unis et la dernière série d'essais atmosphériques des É.-U., puisque le Traité d'interdiction partielle des essais nucléaires est signé à Moscou l'année d'après.

Liens externes[modifier | modifier le code]