Opération Teapot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opération Teapot
Formation d'un champignon atomique suite à l'essai MET.
Formation d'un champignon atomique suite à l'essai MET.
Puissance nucléaire Drapeau des États-Unis États-Unis
Localisation Site d'essais du Nevada (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Coordonnées 37° 07′ 00″ N 116° 03′ 00″ O / 37.116667, -116.0537° 07′ 00″ N 116° 03′ 00″ O / 37.116667, -116.05  
Date Février à mai 1955
Nombre d'essais 14
Type d'arme nucléaire à fission
Puissance maximale 43 kt (Turk)
Type d'essais Atmosphérique

Géolocalisation sur la carte : Nevada

(Voir situation sur carte : Nevada)
Opération Teapot

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Opération Teapot
Précédent Opération Castle Essai nucléaire Opération Wigwam Suivant
Vidéo du tir MET[note 1], d'une puissance de 22 kilotonnes, réalisé le 15 avril 1955.
Un champignon atomique apparaît suite au tir MET. La bombe était installée au sommet d'une tour de 400 pieds dans le Frenchman Flat (en), un bassin géographique à l'intérieur du site d'essais du Nevada.

L’opération Teapot est le nom donné à une série de quatorze essais nucléaires américains réalisée au site d'essais du Nevada en 1955. Elle est précédée par l'opération Castle et suivie par l'opération Wigwam. L'opération vise à établir des tactiques militaires pour les troupes au sol manœuvrant sur un champ de bataille radioactif et à améliorer les armes nucléaires à portée stratégique[1].

Un ensemble de bâtiments représentant une ville type, surnommée « Survival Town » (« Ville de la survie »), a été construit pour tester les effets d'une explosion nucléaire sur ses structures[2].

Essais[modifier | modifier le code]

Tirs de l'opération Teapot
(réalisés à l'intérieur du site d'essais du Nevada)
Nom Date Aire de tir Puissance
(kt)
Note
Wasp 18 février 1955 Area 7 1,2  
Moth 22 février 1955 Area 3 2  
Tesla 1er mars 1955 Area 9 7  
Turk 7 mars 1955 Area 2 43  
Hornet 12 mars 1955 Area 3 4  
Bee 22 mars 1955 Area 7 8  
Ess 23 mars 1955 Area 10 1,2  
Apple-1 29 mars 1955 Area 4 14 Échec
Wasp Prime 29 mars 1955 Area 7 3,2  
Ha 6 avril 1955 Area 1 3,2  
Post 9 avril 1955 Area 9 2  
MET[note 1] 15 avril 1955 Frenchman Flat (en) 22 Cœur d'uranium 233 et de plutonium
Apple-2 5 mai 1955 Area 1 29 Nouvel essai avec la bombe d'Apple-1
Zucchini 15 mai 1955 Area 7 28  

Notes sur quelques tirs[modifier | modifier le code]

Wasp[modifier | modifier le code]

Pendant le tir Wasp, des troupes au sol ont participé à l'exercice Desert Rock VI qui comprenait la force blindée Razor, laquelle s'est déplacée jusqu'à 900 mètres du centre de l'explosion, sous le champignon atomique qui se formait[3].

Bee[modifier | modifier le code]

Une unité expérimentale du United States Marine Corps a participé au tir Bee[3].

MET[modifier | modifier le code]

L'essai MET[note 1] est le premier à utiliser une bombe à cœur d'uranium 233 (un isotope fissible peu utilisé qui est issu de l'absorption de neutrons par du thorium 232) et de plutonium. L'explosion a dégagé une puissance de 22 kilotonnes (comparable à celle de Fat Man composé uniquement de plutonium), mais elle était nettement moindre que celle calculée[4],[5].

Apple-2[modifier | modifier le code]

Un ensemble de bâtiments représentant une ville type, surnommé « Survival Town » (« Ville de la survie »), a été construit pour tester les effets d'une explosion nucléaire sur ses structures[2]. Parmi les bâtiments se trouvaient des maisons et un poste électrique. Pour augmenter le réalisme, des maisons ont été pourvues de mannequins, de boïtes de conserve et d'aliments en boîte. Le 5 mai 1955, le tir Apple-2 est réalisé à proximité de Survival Town. Quelques bâtiments sont demeurés debout et sont encore visibles en 2012 dans l'Area 1 du site d'essais du Nevada. Le Federal Civil Defense Administration (en) a distribué un court métrage, Operation Cue, qui montre les destructions occasionnées par l'explosion[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c MET est le sigle de « Military Effects Test » : « Essai pour les impacts militaires »

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] (en) Department of Defense, For the Record - A History of the Nuclear Test Personnel Review Program, 1978-1993, Département de la Défense des États-Unis (lire en ligne), p. 100
  2. a et b (en) « Blown To Smithereens: The Story Of Survival Town », sur weburbanist.com (consulté le 9 novembre 2011)
  3. a et b (en) « Operation Teapot 1955 », Nuclear Test Personnel Review, Department of Defense
  4. (en) « Operation Teapot », Nuclear Weapon Archive,‎ 15 October 1997 (consulté le 9 décembre 2008) « The predicted yield was 33 kt. The actual 22 kt was 33% below this, seriously compromising the data collected. »
  5. Dans la vidéo Nuclear Test Film - Operation Teapot disponible dans l'Internet Archive, à environ 17 min 30 s, le narrateur explique : « While the expected yield was 28 kilotons, radiochemical analysis indicated a yield closer to 22 kilotons. »
  6. Le court métrage en anglais Operation Cue (1955) (1955) est distribué gratuitement par l'Internet Archive.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :