Pain pita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pita.
Pitas prêtes à être vendues.
Pitas cuites sur un feu extérieur.

La pita ou le pain pita est un pain peu épais de forme ronde, généralement présenté en pile sur les étals[Où ?]. Il est notamment consommé avec le kebab, le gyros ou du poulet.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le terme pita (πίτα) est probablement dérivé du grec ancien pēktos (πηκτός), qui veut dire « solide » ou « coagulé, grumeaux »[1]. Dans le monde arabe, les pains plats tels que la pita sont appelés khubz (pain ordinaire). Le livre de cuisine arabe du xe siècle, Kitab al-Tabikh de Muhammad bin Hasan al-Baghdadi, cite six recettes pour le khubz, tous cuits dans un four tandoor[2].

Il est aussi appelé « pain turc », « pain libanais », « pain syrien » ou « pain arabe », bien que le pain soit différent selon les régions.

Il porte différent nom selon le pays : كماج (« kmaj ») ou خبز عربي (« pain arabe ») en arabe, : питка en bulgare, Հաց պիտա (« Hats pita ») en arménien, πίτα en grec, פִּתָּה ou פיתה (« pitta ») en hébreu, pită en roumain, pide en turc.

Utilisation[modifier | modifier le code]

La pita est aussi le pain qui est mangé durant la période du ramadan en Turquie, appelé Pita du Ramadan (en turc : ramazan pidesi). Dans certaines villes de Turquie (en Anatolie centrale notamment), le pide est le seul pain vendu lors du Ramadan.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) Georgios Babiniotis, Λεξικό της Νέας Ελληνικής Γλώσσας (Lexicon of New Greek), Κέντρο Λεξικολογίας,‎ 2005 (ISBN 960-86190-1-7), p. 1412.
  2. (en) Nawal Nasrallah, Annals of the caliphs' kitchens Ibn Sayyār al-Warrāq's tenth-century Baghdadi cookbook, Leiden Boston, Brill,‎ 2007 (ISBN 978-9004158672), p. 118–126.