Koumanovo (Macédoine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koumanovo.
Koumanovo
Куманово/Kumanovë
Blason de Koumanovo
Héraldique
Drapeau de Koumanovo
Drapeau
La place centrale
La place centrale
Administration
Pays Drapeau de la Macédoine Macédoine
Région Nord-Est
Municipalité Koumanovo
Code postal 1300
Démographie
Population 70 842 hab. (2002)
Géographie
Coordonnées 42° 08′ 09″ N 21° 43′ 05″ E / 42.1359, 21.71842° 08′ 09″ Nord 21° 43′ 05″ Est / 42.1359, 21.718  
Altitude 340 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Europe

Voir sur la carte administrative d'Europe
City locator 14.svg
Koumanovo

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

Voir la carte administrative de Macédoine
City locator 14.svg
Koumanovo

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

Voir la carte topographique de Macédoine
City locator 14.svg
Koumanovo

Koumanovo ou Kumanovo (en macédonien Куманово, prononcé [kuˈmanɔvɔ ] Prononciation du titre dans sa version originale Écouter ; en albanais Kumanovë ou Kumanova) est une municipalité et une ville du nord de la République de Macédoine. La municipalité comptait 105 484 habitants en 2002 et couvre 509,48 km². La ville en elle-même comptait alors 70 842 habitants, le reste de la population étant réparti dans les villages alentour.

Koumanovo est la deuxième municipalité la plus peuplée de la République de Macédoine après Skopje, ainsi que la troisième ville, derrière Skopje et Bitola. La ville comme la municipalité sont caractérisées par une forte minorité de population albanaise.

Koumanovo est située à proximité de la frontière avec la Serbie, sur l'autoroute et la voie ferrée qui relient Skopje et Thessalonique à Belgrade. La ville est connue depuis le XVe siècle, mais elle ne connaît un réel essor qu'au XIXe siècle, lorsqu'elle devient un centre de négoce agricole. Après 1945, le régime yougoslave favorise l'implantation d'usines.

Géographie[modifier | modifier le code]

Paysage de la municipalité, près du village de Vintsé

La municipalité est vaste, puisqu'elle couvre 509,48 km2. Elle se trouve dans une plaine, entourée de plusieurs petites montagnes, et se trouve à environ 340 mètres au-dessus du niveau de la mer. Koumanovo se trouve au carrefour des deux plus grands axes routiers de la République de Macédoine, qui sont les corridors paneuropéens VIII et X[1].

La ville est traversée par la Koumanovska, petite rivière longue de dix kilomètres, formée au nord-est de l'agglomération par la réunion de deux autres cours d'eau, la Lipkovska et la Tabanovatchka. La Koumanovska traverse la ville vers le sud puis se jette dans la Ptchinya.

En 2003, lors de la réforme de l'administration territoriale, Koumanovo reçut une partie de la municipalité d'Orachats, considérée trop petite. L'autre partie revint à Staro Nagoritchané.

Koumanovo est entourée par les municipalités macédoniennes de Lipkovo, Ilinden, Aratchinovo, Sveti Nikole, Petrovets, Staro Nagoritchane et Kratovo. Au nord, elle est frontalière de la Serbie. Skopje, la capitale du pays, est également très proche, et accessible par une autoroute et par une vois ferrée, qui partent toutes deux vers le territoire serbe. Une autre autoroute relie Koumanovo à Kriva Palanka, à l'est du pays, puis à la Bulgarie.

Localités de la municipalité de Koumanovo[modifier | modifier le code]

En plus de la ville de Koumanovo, la municipalité de Koumanovo compte 48 localités :

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église de la Trinité et le lycée dans les années 1920

Le nom Koumanovo serait dérivé des Coumans, une tribu turque qui se serait installée dans la région aux XIIe et XIIIe siècle. Auparavant, le site est occupé sporadiquement. On trouve ainsi dans les environs de Koumanovo les traces d'un village du Néolithique et une église fondée en 1071, puis reconstruite en 1318[2].

La ville de Koumanovo n'apparaît qu'au XVe siècle dans les textes ; la région fait alors partie de l'Empire ottoman. En 1519, les Turcs y recensent 300 habitants répartis en 52 familles. Le voyageur et écrivain Evliya Çelebi, qui visite la Macédoine au cours du XVIIe siècle, compte 600 maisons à Koumanovo, ainsi qu'une mosquée, une école coranique, des hammams et un bazar[2]. En 1689, la développement de la région est entravé par le soulèvement commandé par Petar Karpoch. Cette insurrection, commencée dans la région, s'était étendue à tout l'est de la Macédoine et était une révolte populaire contre l'occupation turque, alors que les Autrichiens menaient une offensive en Serbie. La ville stagne ensuite jusqu'à la fin du XIXe siècle[2].

À la fin du XIXe siècle, Koumanovo connaît une certaine croissance démographique, mais il faut attendre la fin de la Seconde Guerre mondiale pour que la ville connaisse l'essor économique, sous l'impulsion du régime socialiste[2].

Économie[modifier | modifier le code]

La ville de Koumanovo produit principalement du tabac, des chaussures, et du textile. Elle est aussi spécialisée dans la sidérurgie et dans l'agriculture. La proximité de Skopje permet à la ville de se mettre en valeur et de profiter notamment de l'aéroport de Petrovets.

Démographie[modifier | modifier le code]

Municipalité de Koumanovo
Koumanovo (Macédoine)
Administration
Pays Drapeau de la Macédoine Macédoine
Maire
Mandat
Zoran Damjanovski (SDSM)
2013-2017
Démographie
Population 105 484 hab. (2002)
Densité 207 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 05′ N 21° 40′ E / 42.083333333333, 21.66666666666742° 05′ Nord 21° 40′ Est / 42.083333333333, 21.666666666667  
Superficie 50 948 ha = 509,48 km2
Liens
Site web www.kumanovo.gov.mk

Lors du recensement de 2002, la municipalité comptait[3] :

La ville seule comptait quant à elle[3] :

Administration[modifier | modifier le code]

Le siège de la municipalité

La municipalité est administrée par un conseil élu au suffrage universel tous les quatre ans. Ce conseil adopte les plans d'urbanisme, accorde les permis de construire, il planifie le développement économique local, protège l'environnement, prend des initiatives culturelles et supervise l'enseignement primaire. Le conseil compte 33 membres[4]. Le pouvoir exécutif est détenu par le maire, lui aussi élu au suffrage universel. Depuis 2005, le maire de Koumanovo est Zoran Damjanovski, né en 1956 et membre du SDSM[5].

Suite aux élections locales de 2013, le Conseil de Koumanovo était composé de la manière suivante[4] :

Parti Sièges
Union sociale-démocrate de Macédoine (SDSM) 12
Parti démocratique pour l'Unité nationale macédonienne (VMRO-DPMNE) 12
Union démocratique pour l'intégration (DUI) 4
Groupe d'électeurs 2
Parti démocratique des Albanais (DPA) 2
Renouveau national démocratique (NDP) 1

Culture et tourisme[modifier | modifier le code]

Koumanovo est connue pour sa fête traditionnelle qui a lieu tous les 14 janvier sur la place centrale. Des « dzamalari », habitants du village voisin d'Orachats, y viennent déguisés et présentent une danse locale très particulière. Cette tradition serait vieille de plus de dix siècles.

Le centre-ville, surtout constitué de bâtiments récents, conserve quelques maisons du XIXe siècle et la place centrale est bordée par quelques édifices du début du XXe siècle. La ville compte également deux églises, celle de la Trinité et l'église Saint-Nicolas, construites au XIXe siècle et au XXe siècle, ainsi qu'une mosquée du XVIe siècle, la mosquée Tatar Sinan Bey.

Au sud de la ville se trouvent les sources de la Koumanovka, une eau gazeuse naturelle, et les alentours comptent aussi un monastère, celui de Belyakovo. Koumanovo était autrefois connue pour le grand monument de Zebrnyak, construit dans les années 1920 et qui commémorait la victoire serbe à l'issue de la Première Guerre mondiale. Lors de la Seconde Guerre mondiale, les Bulgares détruisirent presque tout le monument, dont on peut toutefois encore visiter les ruines.

Enfin, le village de Vintsé est connu pour son église Saint-Nicolas, qui date de la période byzantine et conserve des fresques très colorées.

Sports[modifier | modifier le code]

Match dans le stade de la ville

Le FK Milano est la plus grande équipe de la ville ; elle joue en première ligue nationale. Les entraînements ont lieu au Stade Gradski, le plus important de la ville. Jusqu'en 2008, la vie sportive de Koumanovo était aussi marquée par le FK Bashkimi, qui avait par exemple remporté la Coupe de Macédoine en 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (mk)Site de la municipalité - Présentation
  2. a, b, c et d (mk)Site de la municipalité - Histoire
  3. a et b (mk)(en)Recensement de 2002
  4. a et b (mk)Site de la municipalité - Membres du conseil
  5. (mk)Site de la municipalité - Maire

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :