Radan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Radan
Illustration sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 1 408 m, Šopot
Coordonnées 43° 00′ 15″ N 21° 29′ 47″ E / 43.0043, 21.4964543° 00′ 15″ Nord 21° 29′ 47″ Est / 43.0043, 21.49645  [1]
Administration
Pays Serbie Serbie
Districts Toplica
Jablanica
Municipalités Kuršumlija, Prokuplje
Bojnik, Medveđa
Géologie
Roches Micaschistes

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Radan

Le mont Radan (en serbe cyrillique : Радан) est une montagne du sud-est de la Serbie. Il culmine à 1 408 m d'altitude au pic de Šopot.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le mont Radan s'étend au sud-ouest de la ville de Prokuplje et au sud-ouest de Kuršumlija, à l'ouest de Bojnik et de Lebane. Il est bordé par les monts Pasjača, Vidojevica, Ragajska planina et Sokolovica au nord et par le mont Majdan au sud ; il est délimité à l'ouest par la rivière Toplica et, à l'est, par la dépression de la Pusta reka[2].

Flore[modifier | modifier le code]

Le mont Radan conserve les vestiges d'une forêt primaire remontant à l'ère tertiaire.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le mont Radan est constitué de micaschistes et contient également des silicates du Paléozoïque. Le monument naturel de la Đavolja varoš (« la ville du Diable ») est constitué de 200 pyramides d'argile sculptées par l'érosion[3].

Thermalisme[modifier | modifier le code]

Le Radan abrite de nombreuses sources chaudes et sources minérales. Plusieurs d'entre elles sont situées juste aux pieds des pyramides géologiques de la Đavolja varoš ; elles sont particulièrement riches en éléments minéraux. La source appelée Đavolja voda (en serbe cyrillique : Ђавоља вода), l'« eau du Diable », possède un taux d'acidité particulièrement élevé (PH 1,5). L'autre source principale du site porte le nom de Crveno vrelo (Црвено врело), le « puits rouge »[4]. La station thermale de Prolom Banja est située à la limite entre les monts Sokolovica et Radan[5].

Archéologie[modifier | modifier le code]

Le site archéologique byzantin de Caričin Grad (en latin : Justiniana Prima) est situé dans le mont Radan ; siège d'un important évêché dans la province d'Illyricum, la cité fut construite à l'époque de l'empereur Justinien vers 530 et elle prospéra jusqu'en 615, année où elle fut détruite par les Avars[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Radan Planina, Serbia and Montenegro », sur http://www.traveljournals.net (consulté le 14 août 2009)
  2. (sr)(en) Serbia and Montenegro road map (ISBN 963 00 8053 2 CM[à vérifier : ISBN invalide])
  3. (sr) « Đavolja Varoš - jedinstven prirodni spomenik », sur http://www.kursumlija.org, Site officiel de la municipalité de Kuršumlija (consulté le 14 août 2009)
  4. (sr) « Đavolja varoš », sur http://www.serbia-tourism.org, Site officiel de l'Office de tourisme de la République de Serbie (consulté le 14 août 2009)
  5. (sr)(en) « Site de Prolom Banja » (consulté le 14 août 2009)
  6. (fr) « Caricin Grad et les changements de l’urbanisme dans le centre des Balkans au VIe siècle », sur http://www.archeographe.net (consulté le 14 août 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]