Jazz afro-cubain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le jazz afro-cubain (en espagnol : jazz afrocubano ; en anglais afro-cuban jazz) est un courant du jazz issu du latin jazz. Il est développé par des musiciens d'origine afro-cubaine dans les années 1940 à Cuba. Les principaux représentants du genre sont les pianistes Bebo Valdés et Chucho Valdés.

Le jazz afro-cubain s'est inspiré du mambo et du cha-cha-cha de Cuba, puis de la salsa du Spanish Harlem, du merengue dominicain et du songo. Dans les années 1960, sa popularité au sein du latin jazz diminuera au profit de la bossa nova brésilienne.

Mongo Santamaria était un des pionniers du genre, avec le pianiste Bebo Valdés[1]. Des musiciens bebop tels que Dizzy Gillespie et Billy Taylor ont soutenu des groupes de jazz afro-cubain lors de l'émergence du genre, et plus tard Miles Davis et John Coltrane ont réalisé certains enregistrements assimilables au genre. Dizzy Gillespie a collaboré personnellement avec plusieurs big bands de jazz afro-cubain. Des musiciens d'origine portoricaine comme Tito Puente ont aussi inspiré le genre.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Pfeiffer, « Bebo Valdès, exit l'exilé », sur blogs.liberation.fr,‎ 7 avril 2013 (consulté le 29 janvier 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]