Substitution tritonique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On parle de substitution tritonique lorsqu'on remplace un accord de septième de dominante par un autre accord de septième de dominante dont la note fondamentale est éloignée d'un triton (trois tons : quarte augmentée), de la note fondamentale de l'accord initial.

Par exemple, on pourra remplacer un accord de sol 7 (G7) par un accord de ré b 7 (Db7).

Appelée couramment subV, la substitution tritonique s'explique par la conservation des degrés 3 et b7, qui sont échangés lors de la substitution. L'intervalle 3-b7 constitue lui-même un triton (une quinte diminuée) qui tend à se résoudre naturellement chromatiquement. Son inversion est enharmoniquement une autre quarte augmentée qui se résout naturellement sur un autre accord.

Exemple : Prenons fa - si, il s'agit d'une quarte augmentée en do majeur (caractéristique de G7), dans lequel si est la note sensible. L'accord fa - si tend naturellement vers l'accord mi - do. Or, fa - si peut s'inverser en do b - fa qui tend naturellement vers si b - sol b. En inversant le triton fa - si, fa devient la note sensible d'une quarte augmentée en sol b majeur (caractéristique de Db7).

Une cadence en Do, proposant l'enchainement G7 → C puis la substitution de accord de G7 par Db7 → C ; la 3e mesure compare les deux accords de dominante qui se substituent, G7 et Db7

La substitution tritonique est d'abord apparue à l'ère Classique (il s'agit de la sixte augmentée allemande, qui est enharmoniquement la substitution tritonique d'un accord de V7/V), mais c'est surtout au XXe siècle et dans le jazz en particulier qu'elle a pris son essor et s'est généralisée à tous les degrés de la gamme.

Il faut toutefois noter que la substitution tritonique se fait sous certaines conditions : il faut en particulier que l'accord initial comporte, au moins implicitement, les tensions b9, #9, #11 et b13. La gamme initiale (altérée), devient après substitution tritonique, une gamme de lydien b7 ainsi que le montre le tableau suivant :

Degrés

Avant substitution 1 b9 #9 3 #11 b13 b7
Après substitution #11 5 6 b7 1 2 3


On peut considérer que la substitution tritonique résulte du renversement du relatif ou succédané diminué de l'accord de du V° degré mineur (mi 7 en la mineur). son relatif (sol# diminué) se renversant de tierce mineure en tierce mineure en gardant le même "forme"(sol# dim,si dim, ré dim, fa dim)notre V° se déplace également de tierce mineure en tierce mineure, (mi7,sol7,sib 7(substitution tritonique)réb7). (Sylvain Béghin)