Cool jazz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cool.

Le cool jazz est un courant de jazz apparu dans les années 1950.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le terme de « jazz cool » est discutable et ne recouvre pas de fait un style précis ; des musiques très différentes se sont vues étiquetées comme du « cool jazz » (des expériences de Lennie Tristano aux réminiscences classiques du Modern Jazz Quartet et passant par l'inclassable quartet de Dave Brubeck). Plus qu'un véritable « style », il s'agit plutôt d'une approche plus calme (« cool » — frais) et plus détendue du jazz, rompant avec la frénésie du bebop.

Par tradition, on considère que le « cool jazz » est né en 1949, sous la houlette des musiciens regroupés par Miles Davis pour élaborer la musique de son nonette (Gerry Mulligan, Gil Evans, John Carisi, John Lewis,...). Les titres enregistrés pour 78 tours par cette formation (regroupées plus tard sur l'album intitulé « Birth of the cool »), les enregistrements de Gerry Mulligan avec son quartet ou son tentet, certains disques en petites formations de Shorty Rogers (« Modern sounds » pour Capitol) sont représentatives de cette esthétique.

La musique du nonette de Miles Davis était en fait l'adaptation au jazz moderne de concepts déjà exploités par l'orchestre de Claude Thornhill (absence de vibrato, son feutré, phrasé peu accentué,...). On peut même considérer que cette approche « cool » du jazz était déjà présente chez des musiciens des années 1920 comme Bix Beiderbecke et Frankie Trumbauer, ou des jazzmen des années 1930 comme Lester Young.

Le « cool jazz » est souvent associé au mouvement « jazz West Coast », jazz joué, dans les années 1950, par les musiciens — la plupart du temps blancs — qui exerçaient alors en Californie et travaillaient pour les studios cinématographiques.

Les écrivains beatniks, en particulier Jack Kerouac, ont été des chanteurs de ce « style » de jazz.

Le cool Jazz nourrit désormais également l'inspiration de compositeurs tels que Nujabes, et trouve un public dans l'abstract hip hop, ou une forme de hip-hop répétitif.

Quelques célèbres représentants du « cool jazz »[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]